Équipe cycliste Armée de terre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armée de terre
Informations
Statuts
Équipe de club (d) (-)
continentale (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Code UCI
- (de à ) et ADT (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Discipline
Pays
Création
Disparition
Saisons
7Voir et modifier les données sur Wikidata
Marque de cycles
Gir's (2014)
MCipollini (2015-2016)
Gir's (2017)
Encadrement
Directeur général
David Lima da Costa (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs sportifs
David Lima da Costa (d) (depuis )
Cédric Barre (depuis )
Vincent Bengochea (d) ()
Jimmy Casper (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Dénomination
-
Armée de terre
L’équipe Armée de terre au départ de la 3e étape du Tour Alsace à Strasbourg le 25 juillet 2013.

L'équipe cycliste Armée de terre est une équipe cycliste française active entre 2011 et 2017. L'équipe est parrainée depuis sa création en 2011 par l'Armée de terre française et tous ses cyclistes sont des militaires professionnels. Après avoir participé avec succès au niveau amateur français, elle obtient le statut d'équipe continentale au début de la saison sur route 2015. Elle disparaît à la fin de la saison 2017.

Histoire de l'équipe[modifier | modifier le code]

Années amateures[modifier | modifier le code]

L'équipe cycliste Armée de terre est lancée fin 2010, sous la direction de David Lima da Costa. Elle fait suite à une longue histoire de l'armée française qui soutient individuellement les soldats depuis de nombreuses années dans leur carrière de cycliste[1]. La première saison de course de l'équipe a lieu en 2011.

Elle est fondée avec l'intention de participer à l'effort de recrutement de l'armée. L'équipe offre des avantages exceptionnels à ses coureurs, comme une carrière potentielle dans l'armée, l'hébergement et des structures d'entrainement rarement fournis pour une équipe nationale. L'équipe reçoit environ 40 demandes de coureurs qui souhaitent la rejoindre pour sa première saison, notamment des amateurs de haut niveau et des coureurs professionnels. Le processus d'embauche est rendu plus compliqué par l'exigence d'enrôler les coureurs comme soldats.

L'équipe bénéficie d'un budget d'une équipe continentale, mais la direction a d'abord choisi de participer aux courses amateures du calendrier français, au sein de la Division Nationale[1]. Lors de la première saison de l'équipe, elle se classe quatrième de la deuxième division de la Division Nationale (DN2° et est promue en première division (DN1) pour la saison 2012[2]. Avec 22 victoires en 2012, l'équipe termine en deuxième position de la DN1.

En 2013, l'équipe de l'Armée de terre occupe la tête du classement de la Coupe de France DN1 pendant six des huit manches. Elle est dépassée par la formation Vendée U en fin de saison et échoue à la deuxième place[3]. Benoît Sinner est le coureur ayant obtenu le plus de points lors des courses de cette coupe[4], et celui qui a obtenu des points lors du plus grand nombre de courses (10 sur 12)[5]. Il obtient quatre victoires sur cette Coupe de France : le Grand Prix Souvenir Jean-Masse, le Grand Prix de Vougy et deux étapes des Boucles de la Marne. L'Armée de terre est la première lauréate du « trophée ACCDN-ROCC », disputé sur l'ensemble des courses adhérant au Rassemblement des organisateurs de courses cyclistes (ROCC), par les coureurs membres des clubs de Divisions nationales. Rudy Barbier en remporte le classement individuel espoir[6].

L'équipe domine la saison 2014 sur le calendrier national en France, remportant 61 courses et la Coupe de France des clubs[7],[8].

Équipe continentale[modifier | modifier le code]

L'équipe lors du Grand Prix de Denain 2015.

Ayant reçu le soutien de la direction militaire pour quatre années supplémentaires, l'équipe commence à explorer l'idée de devenir une équipe continentale pour la saison 2015, avec le soutien de sponsors civils[9]. Le vendredi , il est rendu public que l'équipe obtient son statut d'équipe continentale pour la saison 2015[10]. Cette promotion est compliquée en raison des règles concernant les cyclistes français. Les coureurs des équipes continentales ne sont pas considérés comme des professionnels par l'UCI, mais les règles en France imposent que les équipes octroient un contrat professionnel aux coureurs. Les coureurs de l'Armée de terre étant des soldats plutôt que les cyclistes professionnels, une exception doit être faite pour autoriser l'équipe à concourir[11]. L'équipe conserve plusieurs de ses coureurs de la saison 2014 dans ses rangs, notamment le champion de France amateurs Yann Guyot[11]. Les coureurs continuent à vivre dans la caserne de l'équipe, deux dans chaque chambre ; si les organisateurs de course ne fournissent pas d'hébergement aux coureurs, ils dorment dans la caserne militaire la plus proche. Chaque coureur suit une formation militaire pendant les deux mois sans courses en fin d'année, tout en poursuivant l'entrainement en tant que cycliste, ainsi que l'apprentissage d'une spécialité militaire[12].

Le maillot de l'équipe est le même que les années précédentes : une tenue avec un motif de camouflage rappelle le caractère militaire de l'équipe. Les vélos de l'équipe sont fournis par la marque de Mario Cipollini et ils sont également décorés avec un motif de camouflage[13].

L'équipe fait ses débuts à ce niveau sur l'Étoile de Bessèges, une course classée en 2.1. Elle participe ensuite au Tour du Haut-Var, où Quentin Pacher termine quinzième général et remporté le maillot blanc du meilleur jeune[14],[15]. Le week-end suivant, l'équipe obtient ses premiers top 10 sur deux courses françaises : huitième de la Classic Sud Ardèche avec Romain Combaud et septième de la Drôme Classic avec Yann Guyot[16],[17]. La première victoire de l'équipe à ce niveau arrive lors du Tour du Loir-et-Cher 2015, où Guyot remporte la troisième étape dans un sprint à deux[18].

Lors de la saison 2016, l'équipe remporte trois nouvelles victoires en France sur les courses UCI[19]. Fin août, elle envisage de devenir une équipe continentale professionnelle à partir de 2017. Ceci lui permettrait de postuler pour obtenir des wildcards sur des courses World Tour, dont le Tour de France[20].

La saison 2017 est finalement la troisième de l'équipe au niveau continental (troisième échelon des équipes professionnelles). L'équipe recrute plusieurs coureurs d'équipes World Tour et continentales professionnelles, dont Damien Gaudin (AG2R La Mondiale), Julien Loubet et Steven Tronet (Fortuneo-Vital Concept), ainsi que le triple champion du monde sur piste Morgan Kneisky (Raleigh-GAC)[21]. Elle réalise sa meilleure saison, en remportant 23 victoires sur route, dont trois en hors catégorie et deux titres mondiaux sur piste.

En , le ministère des Armées annonce la disparition de l'équipe à l'issue de cette saison 2017[22]. L'annonce tardif de l'arrêt de la structure oblige les coureurs à retourner soit chez les amateurs ou à arrêter leur carrière de coureur. L'Armée de terre conserve néanmoins sous contrat les pistards François Pervis, Michaël D'Almeida et Morgan Kneisky[23].

Principales victoires[modifier | modifier le code]

Courses d'un jour[modifier | modifier le code]

Courses par étapes[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats continentaux[modifier | modifier le code]

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Classements UCI[modifier | modifier le code]

L'équipe participe aux circuits continentaux et principalement à des épreuves de l'UCI Europe Tour. Les tableaux ci-dessous présentent les classements de l'équipe sur les différents circuits, ainsi que son meilleur coureur au classement individuel.

UCI Europe Tour

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2015 57e[24] Drapeau : France Romain Combaud (186e)[25]
2016 26e Drapeau : France Julien Duval (78e)
2017 9e Drapeau : France Benjamin Thomas (40e)

Effectif en 2017[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgEffectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Bryan Alaphilippe17 août 1995FRA FranceGuidon chalettois (2014)
Romain Campistrous16 juillet 1992FRA FranceGSC Blagnac Vélo Sport 31 (2016)
Fabien Canal4 avril 1989FRA FranceUS Giromagny VTT (2013)
Bastien Duculty28 novembre 1992FRA FranceVC Villefranche Beaujolais (2016)
Thibault Ferasse12 septembre 1994FRA FranceUC Nantes Atlantique (2015)
Damien Gaudin20 août 1986FRA FranceAG2R La Mondiale (2016)
Yann Guyot26 février 1986FRA France
Morgan Kneisky31 août 1987FRA FranceTeam Raleigh GAC (2016)
Romain Le Roux3 juillet 1992FRA FranceBIC 2000 (2012)
Kévin Lebreton 30 octobre 1993FRA FranceUC Cholet 49 (2013)
Jordan Levasseur29 mai 1995FRA FranceUSSA Pavilly Barentin Junior (2013)
Julien Loubet11 janvier 1985FRA FranceFortuneo-Vital Concept (2016)
Jérôme Mainard25 août 1986FRA FranceCR4C Roanne (2014)
Stéphane Poulhiès26 juin 1985FRA FranceOccitane CF (2015)
Jimmy Raibaud13 novembre 1991FRA FranceCR4C Roanne (2014)
Thomas Rostollan18 mars 1986FRA FranceAVC Aix-en-Provence (2015)
Benjamin Thomas12 septembre 1995FRA FranceBourges EC 18 (2014)
Steven Tronet14 octobre 1986FRA FranceFortuneo-Vital Concept (2016)
Yannis Yssaad25 juin 1993FRA FranceSojasun espoir-ACNC (2015)

Saisons précédentes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Clément Le Bras décède le [28].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Attention, l’Armée de terre débarque ! », sur cyclismag.com, (consulté le 21 octobre 2013)
  2. « L'actu amateur du 14 novembre », sur velo101, (consulté le 27 février 2015)
  3. « Armée de terre : « Il y aura toujours ce regret » », sur directvelo.com, (consulté le 21 octobre 2013)
  4. « Coupe de France DN1 : Benoît Sinner 1er », sur directvelo.com, (consulté le 21 octobre 2013)
  5. « Coupe de France DN1 : 10/12 pour Benoît Sinner », sur directvelo.com, (consulté le 21 octobre 2013)
  6. « Trophée ACCDN-ROCC : Benoît Daeninck premier lauréat », sur directvelo.com, (consulté le 21 octobre 2013)
  7. (en) « ARMEE DE TERRE - Equipe », sur DirectVelo.com (consulté le 27 février 2015)
  8. (en) « COUPE DE FRANCE LOOK DES CLUBS 2014 », sur cyclisme-poitou-charentes.fr (consulté le 27 février 2015)
  9. Laurent Pruneta, « David Lima Da Costa : « Notre projet d'équipe professionnelle avance » », sur leparisien.fr, (consulté le 27 février 2015)
  10. Pierre Carrey, « L'Armée de terre obtient sa licence Continentale », sur http://www.directvelo.com/,
  11. a et b « Armée de terre — Interview de David Lima Da Costa », sur Velo101, (consulté le 27 février 2015)
  12. Mathilde L'Azou, « L'Armée de terre : l'équipe où les cyclistes sont avant tout des soldats », sur France TV Sport, (consulté le 27 février 2015)
  13. Laurent Pruneta, « CYCLISME: Auber 93 et l'Armée de terre dévoilent leurs maillots », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  14. (en) « Tour Cycliste International du Haut Var-matin 2015 - General Classification », sur ProCyclingStats (consulté le 27 février 2015)
  15. (en) « Tour Cycliste International du Haut Var-matin 2015 - Youth Classification », sur ProCyclingStats (consulté le 27 février 2015)
  16. (en) « Classic Sud Ardèche - Souvenir Francis Delpech 2015 - Classic », sur ProCyclingStats (consulté le 6 mars 2015)
  17. (en) « Yann Guyot : « J'ai couru pour gagner » », sur Direct Velo, (consulté le 6 mars 2015)
  18. (en) « Yann Guyot revient dans le jeu », sur DirectVelo, (consulté le 17 avril 2015)
  19. 2016 » Équipe Cycliste Armée de terre (CT)
  20. L'Armée de terre bientôt sur le Tour de France ?
  21. Morgan Kneisky à l’Armée de terre
  22. « CYCLISME: L'équipe de l'armée de Terre, c'est bien fini! », sur leparisien.fr, (consulté le 18 novembre 2017)
  23. L'Équipe du 13 décembre 2017
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Team », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  26. « Armée de terre 2011 », sur http://www.siteducyclisme.net/
  27. « Armée de terre 2012 », sur http://www.siteducyclisme.net/
  28. « Clément Le Bras est mort », sur directvelo.com,
  29. « Armée de terre 2013 », sur http://www.siteducyclisme.net/
  30. « Armée de terre 2014 », sur http://www.siteducyclisme.net/

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :