Équation cartésienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la géométrie
Cet article est une ébauche concernant la géométrie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En géométrie analytique, les solutions d'une équation E d'inconnues x et y peuvent être interprétées comme un ensemble de points M(x, y) du plan affine, rapporté à un repère cartésien. Quand ces points forment une courbe, on dit que E est une équation cartésienne de cette courbe. Plus généralement, une ou plusieurs équations cartésiennes à n inconnues déterminent un ensemble de points de l'espace affine de dimension n.

Définition[modifier | modifier le code]

Dans un espace à n dimensions, une équation cartésienne est une équation de la forme f(x) = 0, où f est une fonction de dans .

  • Dans le plan (n = 2), l'équation s'écrit f(x, y) = 0 ;
  • Dans l'espace ordinaire (n = 3), l'équation s'écrit f(x, y, z) = 0.

Équations de courbes dans le plan[modifier | modifier le code]

  • Équation d'une droite : a x + b y + c = 0, où a, b et c sont des constantes réelles. Un vecteur directeur de cette droite est (–b ; a) ; un vecteur perpendiculaire est (a ; b). Si c = 0 la droite passe par l'origine. Si a = 0 elle est parallèle à l'axe Ox, sinon elle le croise au point (–c/a, -0) ; si b = 0 elle est parallèle à l'axe Oy, sinon elle le croise au point (0, –c/b).
  • Équation du cercle de centre (x0, y0) et de rayon R : (xx0)2 + (yy0)2 = R2.
  • Équation d'une ellipse dont les axes de symétrie sont parallèles à ceux du repère : , où x0, y0, a et b sont des constantes réelles (a et b étant non nuls, et généralement choisis positifs). Cette ellipse a pour centre le point (x0, y0), et pour demi-axes |a| et |b|.

Équations de surfaces dans l'espace[modifier | modifier le code]

  • Équation d'un plan : a x + b y + c z + d = 0. Ce plan est perpendiculaire au vecteur (a ; b ; c). Si a = 0 il est parallèle à l'axe Ox, sinon il coupe cet axe au point (–d/a, 0, 0) ; si b = 0 il est parallèle à l'axe Oy, sinon il coupe cet axe au point (0, –d/b, 0) ; si c = 0 il est parallèle à l'axe Oz, sinon il coupe cet axe au point (0, 0, –d/c).
  • Équation de la sphère de centre (x0, y0, z0) et de rayon R : (xx0)2 + (yy0)2 + (zz0)2 = R2.

Équations de courbes dans l'espace[modifier | modifier le code]

Une courbe dans l'espace peut être définie comme l'intersection de deux surfaces, donc par deux équations cartésiennes. Une droite dans l'espace sera ainsi définie comme l'intersection de deux plans, donc par deux équations de plan.

Voir aussi[modifier | modifier le code]