Épreville-en-Lieuvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Épreville (homonymie).
Épreville-en-Lieuvin
Le manoir de la Fortière.
Le manoir de la Fortière.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Beuzeville
Intercommunalité Lieuvin Pays d'Auge
Maire
Mandat
Jean-Claude Jourdan
2014-2020
Code postal 27560
Code commune 27222
Démographie
Gentilé Éprevillais
Population
municipale
214 hab. (2014)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 11″ nord, 0° 32′ 14″ est
Altitude Min. 150 m
Max. 173 m
Superficie 6,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Épreville-en-Lieuvin

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Épreville-en-Lieuvin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Épreville-en-Lieuvin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Épreville-en-Lieuvin

Épreville-en-Lieuvin est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Épreville-en-Lieuvin est une commune du Lieuvin, dans le nord-ouest du département de l'Eure[1]. Elle se situe à 13 km au nord-ouest de Bernay, à 17 km au sud-ouest de Pont-Audemer, à 23 km à l'est de Lisieux et à 49 km au nord-ouest d'Évreux.

Communes Limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Épreville-en-Lieuvin[2]
Noards Lieurey Saint-Jean-de-la-Léqueraye
Heudreville-en-Lieuvin Épreville-en-Lieuvin[2] Saint-Georges-du-Mesnil, Giverville
Heudreville-en-Lieuvin, Le Favril Le Favril Giverville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Esprevilla

La "ville de Sprot", nom de personne sans doute scandinave.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean-Claude Jourdan DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 214 habitants, en augmentation de 20,22 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
703 673 677 670 656 642 626 606 624
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
588 590 596 516 469 437 400 343 323
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
330 277 273 215 216 209 181 200 197
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
194 201 180 192 145 169 177 209 214
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La grange de la Fortière

La commune d'Épreville-en-Lieuvin compte trois édifices inscrits au titre des monuments historiques :

  • La grange de la Fortière (XVIe)  Inscrit MH (2006)[7]. Cette grange, qui appartient au domaine du manoir de la Fortière, se présente comme un bâtiment en pan de bois sur solin de maçonnerie. Les éléments décoratifs sont rares sur ce genre d'édifice. En effet, l'entre colombage, à l'origine en torchis, a été refait en tuileau (certainement au XVIIIe siècle).
  • L'église (XIVe et XVIe)  Inscrit MH (1954)[8]. Dédiée à Saint Pierre et à Saint Michel, cette église présente la particularité d'avoir un clocher de forme cylindrique. La cloche actuelle date de 1862. A l’intérieur, il est possible d'admirer un retable et un vitrail de l’atelier Duhamel-Marette, représentant Saint Georges terrassant un dragon[9].
  • Le calvaire (XVIe)  Inscrit MH (1930)[10].

Par ailleurs, plusieurs autres monuments sont inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel :

  • Deux maisons : l'une du XVIIIe siècle au lieu-dit la Pilonnière[11], et l'autre, du XIXe siècle, au lieu-dit Tilly[12] ;
  • Un château du XVIe siècle au lieu-dit la Fortière[13]. Le logis est construit en brique et calcaire à bossage. Il a été endommagé par un incendie, en 1911.
  • Une ferme du XIXe siècle au lieu-dit le Bosc Roger[14] ;

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]