Époque dorée du cinéma mexicain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'actrice Maria Felix, "femme fatale" type des films de l'époque. Elle marque le passage à un cinéma où les femmes ne sont plus cantonnées à des rôles secondaires.

L'Époque dorée du cinéma mexicain (en espagnol : Época de Oro del Cine Mexicano) est une période de l'histoire du cinéma mexicain allant de 1936 à 1959. Le qualificatif doré est du à la conjonction des caractéristiques qui définissent cette époque, notamment la qualité de production, les hauts bénéfices économiques et la renommée internationale de ces films. Elle devint le centre des films commerciaux d'Amérique latine et de langue hispanique[1].

Origines[modifier | modifier le code]

En 1939, pendant la Seconde Guerre mondiale, l'industrie cinématographique des États-Unis et d'Europe subit de lourdes difficultés. L'équipement anciennement destinés au cinéma est maintenant destiné à la production d'armes. Certain matériaux comme la cellulose commencent à manquer et sont rationnés. Les thématiques du cinéma français, italien, espagnol ou argentin sont elles aussi affectées, se concentrant davantage sur la guerre. Le Mexique saisit cette occasion pour produire des films aux thématiques plus versatiles, destinés au marché latino-américain. Cet environnement culturel a avantagé l'ascension d'une génération de réalisateurs et d'acteurs qui aujourd'hui encore sont des icônes au Mexique et dans les pays hispanophones.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Retrieved March 9, 2011.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]