Épilepsie myoclonique juvénile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'épilepsie myoclonique juvénile est l'une des nombreuses formes de l'épilepsie, qui se manifeste chez l'adolescent et se traduit par un électro-encéphalogramme anormal. Elle suit généralement une évolution favorable.

Les crises sont courtes (généralement de une à cinq minutes) et surviennent en général en cas de manque de sommeil, d'où son appellation de « l'épilepsie du matin ».

En dehors de ces crises, peu de symptômes sont visibles, mis à part des tremblements des bras, des jambes et du visage en cas de situation de provocation des crises : fatigue, ivresse, exposition à des sources lumineuses brèves et répétées (par exemple les lumières stroboscopiques des boîtes de nuit), drogues, jeux vidéo ou écrans d'ordinateurs.

Pour la personne épileptique, la maladie peut être difficile à supporter, notamment parce que le diagnostic s'effectue lors de l'adolescence, avec aucune information quant à la durée éventuelle de la maladie. En effet, celle-ci peut disparaître au bout de quelques années ou continuer à vie.

On remarque une sensibilité particulière des jeunes épileptiques face à des images leur rappelant une crise, notamment face à des images où des personnes se font électrocuter - les convulsions qui s'ensuivent leur évoquent leurs propres crises.