Épeule - Montesquieu (métro de Lille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Épeule
Montesquieu
Vue de la station.
Vue de la station.
Localisation
Pays France
Ville Roubaix
Quartier Épeule - Trichon
Coordonnées
géographiques
50° 41′ 03″ nord, 3° 09′ 48″ est
Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille
(Voir situation sur carte : Métropole européenne de Lille)
Épeule Montesquieu
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Historique
Mise en service Ligne 2 :
Architecte(s) Alain Raingard Architecte
Gestion et exploitation
Propriétaire Métropole européenne de Lille
Exploitant Ilévia
Ligne(s) (2)
Ligne (2)

La station Épeule - Montesquieu est une station de la ligne 2 du métro de Lille, située à Roubaix. Inaugurée le , la station permet de desservir le quartier Épeule - Trichon.

La station[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La station se situe sous la rue de Lille dans le quartier Épeule - Trichon à Roubaix. Elle se situe également au croisement des boulevards de Cambrai et de Montesquieu ainsi que de la rue Professeur-Langevin.

Elle est située sur la ligne 2 entre les stations Mairie de Croix et Roubaix - Charles-de-Gaulle, respectivement à Croix et à Roubaix.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle doit son nom au quartier Épeule et au boulevard Montesquieu qu'elle dessert.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de métro est inaugurée le . Le , Frank Tavernier, 23 ans, y est assassiné, poignardé sous les yeux de sa fille de trois ans.

Architecture[modifier | modifier le code]

La station est l'œuvre d'Alain Raigaud[1]. Il y a un accès et un ascenseur en surface ainsi que deux niveaux.

  • niveau - 1 : vente et compostage des tickets, choix de la direction du trajet
  • niveau - 2 : voies centrales et quais opposés
Métro epeule montesquieu vu de l'intérieur.jpg

Métro epeule montesquieu vu de l'intérieur

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par la ligne CIT5 et Z6.

À proximité[modifier | modifier le code]

  • Salle des sports Dominique-Saint-Maxens ;
  • Collège Saint-Exupéry.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Elsa Escudie, « Roubaix (Extrait du tome 3 du rapport final) », Popsu, (consulté le )