Épave d'Anticythère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Voir l’image vierge
Localisation de l'épave

L'épave d'Anticythère est ce qui reste d'un navire antique qui a fait naufrage au deuxième quart du Ier siècle av. J.-C.. Découverte par des pêcheurs d'éponges au large de l'île grecque d'Anticythère au printemps 1900, l'épave est notable par son contenu : de nombreuses statues en marbre et en bronze, dont l'éphèbe d'Anticythère, des amphores, monnaies, verreries ainsi que d'autres objets datant du IVe siècle av. J.-C. au Ier siècle av. J.-C., ainsi que les fragments corrodés de la machine d'Anticythère.

Expéditions archéologiques[modifier | modifier le code]

1900-1901[modifier | modifier le code]

L'expédition qui découvre la plupart de ces objets, de l'automne 1900 à l'été 1901, est la première expédition d'archéologie sous-marine de grande envergure organisée par un état.

1953 et 1976[modifier | modifier le code]

Le commandant Cousteau retourne sur le site de l’épave en 1953 et en 1976, ramenant plusieurs objets et des ossements des membres de l'équipage et peut-être de passagers du navire.

2012 et 2013[modifier | modifier le code]

Deux expéditions exploratrices en 2012 et 2013 montrent que plusieurs centaines d'objets se trouvent encore sur le site[1].

2014[modifier | modifier le code]

Une nouvelle expédition internationale de grande envergure sur le site de l'épave a lieu du 15 septembre au 7 octobre 2014. Elle permet de réévaluer la taille du navire, qui s'avère plus grand que ce qui était communément accepté jusque-là. En effet, il aurait atteint 50 mètres[2], ce qui fait de lui « le Titanic de l'Ancien Monde », pour reprendre les mots de l'archéologue Brendan Foley[3]. Parmi les nouveaux objets retrouvés sur l'épave, citons une lance de bronze de deux mètres de long, probablement rattachée à l'origine à une statue de grande taille[4].

2016[modifier | modifier le code]

Un squelette partiel est retrouvé dans l'épave au mois d'août 2016[5].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Return to Antikythera »
  2. (en) Rachel Ehrenberg, « Famed Antikythera wreck yields more treasures », sur Nature, (consulté le 15 octobre 2014)
  3. Julie Aram, « Une épave antique révèle de nouveaux secrets », sur Le Journal de la Science, (consulté le 15 octobre 2014)
  4. (en) Terrence McCoy, « Scientists uncover more secrets from Antikythera’s ‘Titanic of the ancient world’ », sur The Washington Post, (consulté le 15 octobre 2014)
  5. « Grèce. Découverte d'un squelette dans une célèbre épave antique », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giovanni Pastore, The Recovered Archimedes Planetarium, Rome (2013) (ISBN 9788890471544)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :