Émilie Gleason

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Émilie Gleason
Image dans Infobox.
Émilie Gleason au Salon du Livre de Genève en 2019
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinction

Émilie Gleason est une autrice de bande dessinée de nationalité belge et mexicaine, née en 1992 au Mexique. Elle est surtout connue par l'ouvrage Ted, drôle de coco, qui s'inspire de son frère porteur du syndrome d'Asperger.

Biographie[modifier | modifier le code]

Émilie Gleason naît en 1992 au Mexique. Dans sa jeunesse, elle est marquée par Philémon de Fred, Édika et surtout Les Fables paniques d'Alejandro Jodorowsky[1], ainsi que les œuvres d'Antoine Marchalot et Johnny Ryan[2].

Dans le cadre de son projet de fin d'études à l'École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, Gleason entame ses travaux sur ce qui deviendra Ted, drôle de coco : 24 pages sur un personnage humoristique, présenté comme « un zigoto à la Mr Bean »[3].

Tout en exerçant la fonction d'attachée de presse aux éditions Çà et là, elle publie en 2018 les albums Comment survivre (éd. Lapin) et Les Gros Bras de Polka (Biscoto) et surtout Ted, drôle de coco (Atrabile) : l'autrice s'inspire de son frère sous un angle original, à la fois humoristique et dramatique[4]. En 2019, ce livre lui vaut le prix Révélation au festival d'Angoulême[4] et il est largement salué par la critique, comme Libération[5], Les Inrocks[6], Europe 1[7], RTS[8], RTBF[9] ainsi que dans les médias bédéphiles, notamment BoDoï[10], Actua BD[11].

S'associant à Vikash Dhorasoo, qui écrit le scénario, elle livre en 2020 J'perds pas la boule (éd. Revival), une bande dessinée biographique sur la carrière de l'ancien footballeur[12], notamment sa jeunesse « marquée trop souvent par le racisme » ; l'album est froidement accueilli par BoDoï[13] mais favorablement sur Radio Nova[14] et Arte[15].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Émilie Gleason avec le prix révélation au festival d'Angoulême 2019

Références[modifier | modifier le code]

  1. Camille Delon, « Dans la bulle d'Émilie Gleason », sur Bibliothèque publique d'information, .
  2. Émilie Gleason (int.) et Benjamin Roure, « Émilie Gleason dans la tête d’un Asperger », sur BoDoï, .
  3. Benjamin Roure, « La Bédéthèque idéale #198 : Emilie Gleason face à l’autisme dans “Ted, drôle de coco” », Télérama,‎ (lire en ligne).
  4. a b et c Frédéric Hojlo, « "Les Gros Bras de Polka" et "Comment sur-vivre" : la méthode Émilie Gleason », sur Actua BD,
  5. Marius Chapuis, « Emilie Gleason, rythme et blues », Libération,‎ (lire en ligne)
  6. Vincent Brunner, « “Ted, drôle de coco” d’Emilie Gleason : une vie d’autiste », Les Inrocks,‎ (lire en ligne).
  7. « "Radium Girls", "Ted drôle de coco" et "Celestia" : les choix BD de Mathieu Charrier », sur Europe 1, .
  8. Didier Charlet, « "Ted, drôle de coco" raconte de manière gaie le drame de l'autisme », sur RTS.ch,
  9. Flora Eveno, « "Ted, drôle de coco" : quand le rythme se rompt », sur RTBF, .
  10. Benjamin Roure, « Ted drôle de coco », sur BoDoï, .
  11. Frédéric Hojlo, « Nos coups de cœur de la rentrée 2018 : "Ted drôle de coco" d’Émilie Gleason (Atrabile) », sur Actua BD, .
  12. A. Perroud, « J'perds pas la boule », sur BD Gest', .
  13. Benjamin Roure, « J’perds pas la boule », sur BoDoï, .
  14. « Emilie Gleason : "Demain, les chasseurs vivront entourés de prédateurs, avec juste un coupe-ongles" », sur nova.fr, .
  15. https://www.arte.tv/fr/videos/099877-000-A/vikash-dhorasoo-balles-buts-et-bd/

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]