Émilie Bonnivard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Émilie Bonnivard
Illustration.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(3 ans, 10 mois et 25 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 3e de la Savoie
Législature XVe
Prédécesseur Béatrice Santais
Vice-présidente du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes
déléguée à l'agriculture et à la ruralité

(1 an, 8 mois et 28 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Laurent Wauquiez
Successeur Jean-Pierre Taite
Adjointe au maire de Montaimont

(3 ans, 2 mois et 22 jours)
Élection 23 mars 2014
Maire Claude Pellissier
Biographie
Date de naissance (40 ans)
Lieu de naissance Chambéry
Nationalité Française
Parti politique UMP
LR
Diplômé de Institut de relations internationales et stratégiques

Émilie Bonnivard, née le à Chambéry est une femme politique française, députée de la 3e circonscription de la Savoie sous l'étiquette Les Républicains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un chauffeur de taxi et d'une bouchère[1], elle fait des études de philosophie à l'université Savoie-Mont-Blanc puis à l'université Paris-Nanterre[2]. En 2007, elle est diplômée d'un master de relations internationales de l'Institut de relations internationales et stratégiques[2],[3]. Elle est également monitrice de ski.

De 2010 à 2012, elle est attachée parlementaire de Michel Bouvard, député de Savoie. Elle rejoint par la suite la direction régionale de la Caisse des dépôts et consignations[4].

Elle est élue adjointe au maire de Montaimont après les élections municipales de 2014[2]. Pour les élections régionales de 2015, elle fait partie de la liste Les Républicains, auprès de Laurent Wauquiez. En Savoie, elle est co-tête de liste avec Patrick Mignola du MoDem[4]. Élue, elle devient vice-présidente du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes chargée de l'agriculture[5].

Elle est candidate aux élections législatives de 2017 dans la troisième circonscription de la Savoie. Au premier tour, elle arrive en deuxième position (20,7 % des voix) derrière le candidat de La République en marche ! Philip Vivier (31,8 %). Elle est élue députée au second tour en rassemblant 53,77 % des suffrages[6],[5]. Pour respecter la loi sur le non-cumul des mandats, elle abandonne son poste de vice-présidente au conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle siège dès ce premier mandat de députée au sein de la commission des finances de l'Assemblée Nationale où ses collègues l'ont élue comme rapporteure spéciale du budget du tourisme.

Elle parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel est élu le président du parti[7],[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Virginie Le Guay, « La jeune garde de Laurent Wauquiez », Paris Match, semaine du 16 au 22 novembre 2017, page 42.
  2. a b et c Randa Berbouche, « Émilie Bonnivard, l’ambitieuse discrète » [PDF], sur doyoubuzz.com, (consulté le 22 août 2017).
  3. Virginie Salanson, « Législatives : qui est Émilie Bonnivard, la nouvelle députée (LR) de la 3e circonscription de Savoie ? », sur francebleu.fr, (consulté le 22 août 2017).
  4. a et b AFP, « Législatives 2017. En Savoie, Emilie Bonnivard (LR), protégée de Michel Bouvard, devient députée », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 22 août 2017).
  5. a et b Yann Gonon, « Législatives 2017. La Républicaine Emilie Bonnivard élue députée en Savoie », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 22 août 2017).
  6. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  7. Ludovic Vigogne, « La liste des 136 parrains de Laurent Wauquiez », lopinion.fr, 11 octobre 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]