Émile de Laveleye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émile Louis Victor de Laveleye
Description de cette image, également commentée ci-après

Émile Louis Victor de Laveleye

Naissance
Bruges
Décès
Havelange
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Pays de résidence Belgique
Profession
économiste, historien et écrivain socialiste belge
Activité principale
professeur

Émile Louis Victor, baron de Laveleye, né le à Bruges et mort le au château de Doyon (Havelange), est un économiste, historien et écrivain socialiste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1853, il épousa une jeune femme de noblesse protestante, cette religion ayant eu un certain poids sous le règne de Léopold Ier de Belgique, Marie-Esther Prisse (1826-1907), fille de l'ancien ministre de la guerre et aide de camp de Léopold Ier, le baron Albert Prisse.

Il est un pionnier du socialisme en Belgique.

En 1863, il obtint la chaire d'économie politique à l'université de Liège, où il propagea ses idées socialistes.

Le 31 décembre 1891, il reçut du roi Léopold II une concession de noblesse et le titre de baron transmissible par primogéniture masculine[1]. Il se choisit la devise Rede vrede.

Ouvrages majeurs[modifier | modifier le code]

  • 1872 : L’Instruction du peuple, Hachette, Paris, 1872.
  • 1873 : Le Parti clérical en Belgique, imprimerie de J. E. Buschmann, Anvers, 1873, critique cinglante du catholicisme belge.
  • 1874 : De la propriété et de ses formes primitives, 1874.
  • 1875 : Le Protestantisme et le catholicisme dans leurs rapports avec la liberté et la prospérité des peuples, étude d’économie sociale, C. Muquardt, Bruxelles, 1875
  • 1881 : Le socialisme contemporain, 1881.
  • 1891 : La Monnaie et le bimétallisme, 1891.
  • S.d. : Les Nibelungen, traduction de 29 poèmes titrés rédigés en allemand, chez Charles Marpon et Ernest Flammarion.

Hommage[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hugh Robert Boudin, "de Laveleye, Émile", dans : Dictionnaire historique du protestantisme et de l'anglicanisme en Belgique du 16e siècle à nos jours, Arquennes, 2014.
  • Baron de Ryckman de Betz, Armorial général de la noblesse belge, chez H. Dessain, Liège, 1957.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Baron de Ryckman de Betz, Armorial général de la noblesse belge, H. Dessain, Liège, 1957.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]