Émile Vandenbergh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vandenberg.

Émile Vandenbergh né à Lille en 1827 et mort en 1909 est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Cité philanthropique vue de la rue des Meuniers à Lille.

Ancien élève d'Henri Labrouste à l'École des beaux-arts de Paris, Émile Vandenbergh commence sa carrière d’architecte à Lille. Son cabinet y est sis au 46, boulevard de la Liberté. Il travaille essentiellement pour la bourgeoisie industrielle de la région pour laquelle il construit des usines, des hôtels particuliers et des cités ouvrières. Architecte du bureau de bienfaisance, il participe à la commission des logements insalubres.

Il assure le cours d'architecture à l'école des beaux-arts de Lille.

À partir de 1895, il conçoit avec son élève Léonce Hainez la rue des Lilas, ouverte en 1897, dans le quartier Saint-Maurice Pellevoisin.

Il est membre fondateur de la Société des architectes du Nord en 1868[1], initiative impulsée par Auguste Mourcou et lui-même.

Il est inhumé au cimetière de l'Est à Lille.

Réalisations notables[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Émile Vandenbergh, Principes fondamentaux de l'architecture, L. Danel.
  • Émile Vandenbergh, Métaux, L. Danel, 1905.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :