Émile Rochard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émile Rochard
Description de cette image, également commentée ci-après
Émile Rochard, gravure extraite de son ouvrage Les petits Ours (1874)
Nom de naissance Émile Calixte Rochard
Naissance
Wissembourg
Décès (à 67 ans)
Le Cannet

Émile Calixte Rochard (Wissembourg, -Le Cannet, [1]) est un auteur dramatique, romancier et poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute dans la littérature en 1870 avec une comédie, Un Amour de Diane de Poitiers et s'engage comme volontaire lors de la guerre de 1870. Blessé à la bataille de Coulmiers, il devient sous-lieutenant de chasseur à pied et officier d'ordonnance du général Nicolaï puis démissionne en 1873 pour se consacrer entièrement à la littérature.

En 1880, Eugène Castellano cède le Théâtre du Châtelet à Émile Rochard, qui était son secrétaire depuis sept ans[2].

Critique dramatique de Gil-Blas, codirecteur du Théâtre du Châtelet (1880-1883) avec Félix Duquesnel, directeur du Théâtre de l'Ambigu-Comique (1884-1903) puis du Théâtre de la Porte-Saint-Martin (1991-1903), ses pièces ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle.

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 9 juillet 1892[3].

En 1913, son ouvrage Jésus selon les Évangiles obtient le Prix Broquette-Gonin (histoire) de l'Académie française[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Un Amour de Diane de Poitiers, comédie en 1 acte, en vers, 1870
  • La Conscience, épisode en 1 acte, en vers, 1873
  • Les Petits ours, futilités parisiennes, poèsies, 1874
  • La Botte secrète, pièce en 1 acte, musique de Georges Guilhaud, 1875
  • Plus de journaux, comédie en 1 acte, 1875
  • Le Loup de Kevergan, drame en cinq actes et de tableaux, avec Eugène Hubert et Christian de Trogoff, 1879
  • Les Dernières cartouches, drame en 5 actes et 10 tableaux, avec Mary, 1903
  • Les deux Eves, romans, 2 vols., Flammarion, 1903
  • Roule-ta-bosse, drame en 5 actes, 6 tableaux, précédés d'un prologue, 1906
  • Sonnez, clairons ! roman contemporain (1865-1898), Flammarion, 1906
  • La Bête féroce, drame en 5 actes, 8 tableaux, avec Mary, 1908
  • La Beauté du diable, drame en 5 actes et 8 tableaux, dont un prologue, avec Mary, 1908
  • Les Deux jeunesses, poèmes, Lemerre, 1909
  • Le Péché de Marthe, drame en 2 parties, 5 actes et 7 tableaux, d'après le roman de Paul Bertnay, 1910
  • L'Enfant des fortifs, pièce en 5 actes et 8 tableaux, avec Mary, 1911
  • Toute la femme en cent rondels : cœur, corps, atours, frivolités, poésies, 1911
  • L'Avocat des gueux, drame en 5 actes et 7 tableaux, tiré du roman du Petit Parisien, avec Jules Mary, 1912
  • Jésus selon les Évangiles, roman, Lemerre, 1913
  • La Passion, drame en 5 actes et 8 tableaux tiré de Jésus selon les Évangiles, 1913
  • Le Berceau de Jésus, drame en 2 parties et 6 tableaux, 1917
  • Jésus, (vie publique), drame en 5 actes et 10 tableaux, 1919
  • La Résurrection, drame en 2 parties, 1919

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Études religieuses, historiques et littéraires, 1919, p. 43
  • Lucien Viborel, Les Fleurs du Bien: Anthologie de poésie catholique des XIXe et XXe siècles, 1995, p. 112
  • Henry Philips, Aude Pichon, Louis-Georges Tin, Le théâtre catholique en France au XXe siècle, 2007, p. 292

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après Geneanet
  2. Jules Prével, « Courriers des théâtres », Le Figaro, no 56,‎ , p. 3 (lire en ligne).
  3. Base Léonore
  4. Voir le prix sur le site de l'Académie

Liens externes[modifier | modifier le code]