Émile Placet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Émile Placet était un photographe et un ingénieur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Placet, diplômé de l'École centrale des arts et manufactures en 1857, a été actif en photographie de 1864 à 1889.

En 1864, il succède aux Frères Bisson[1] au 8, rue Garancière à Paris jusqu'aux alentours de 1867 alors qu'il s'installe au 328 rue Saint-Jacques. La même année, il présente à l'exposition de la Société française de photographie, dont il est adhérent, diverses spécimens d'héliographies. Il présente des spécimens semblables à l'exposition de 1865 à la différence près qu'il donne quelques détails : Taille-douce, typographie, lithographie, gravure sur verre, émaux, damasquinage etc. La planche d'acier représentant l'église Saint-Étienne-du-Mont est gravée à la lumière du pétrole.

En 1867, on le retrouve associé à Jules Joly-Grangedor (1819-1871) avec qui il expose à l'exposition universelle de 1867. La dernière trace que nous avons de ce photographe est l'exposition universelle de Paris de 1889 où il obtiendra une médaille de bronze.

Son atelier était localisé 13, rue de Montenotte.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catalogues des expositions organisées par la Société française de photographie : 1857-1876. - Jean-Michel Place, 1985. - [Reprint. des éds. de 1857 à 1876].
  • France. Commission impériale. - Exposition universelle de 1867 illustrée. – Paris : [s.n.], 1867.
  • France. Ministère du commerce, de l’industrie et des colonies. – Exposition universelle internationale de 1889, à Paris : liste des récompenses. – Paris Imprimerie Nationale, 1889.
  • Jean-Marie Voignier, Répertoires des photographes de France au XIXe siècle, Le Pont de Pierre, 1993.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Milan Chlumsky, Les frères Bisson photographes: de flèche en cime 1840-1870, Bibliothèque nationale de France, 1999, p.35.