Émile Osty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émile Osty
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Émile Osty est un chanoine sulpicien français, né à Paris le et mort le (à 94 ans)[1],[2]. Il a réalisé, d'abord seul, puis avec la collaboration de Joseph Trinquet, une traduction complète de la Bible depuis les textes originaux. Cette traduction est parue initialement en vingt-deux fascicules aux éditions Rencontres en 1970, puis en un seul volume aux Éditions du Seuil en 1973.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études au séminaire Saint-Sulpice, à l'Institut catholique de Paris et à la Sorbonne, il est ordonné prêtre juste avant-guerre (1913) pour le diocèse de Paris. Mobilisé dans l'armée d'Orient jusqu'en 1919, il s'y distingue puisqu'il revient avec trois citations. Avec une licence en lettres et une autre en théologie, il enseigne le grec biblique à l'Institut catholique de Paris (1929-1954) et est suppléant pour l'hébreu. Il enseigne aussi à l'École des langues orientales anciennes.

Il a été qualifié de « génie de la traduction[3] ». Il eut l'opportunité d'affûter son talent de traducteur en participant aux traductions de la Bible de Jérusalem, dont il devint membre du comité de direction. Doué pour repérer les limites des traductions existantes, il put s'atteler à une traduction selon ses critères de respect à la fois des textes originaux et de cette langue française qu'il aimait tant. Il s'adjoignit la collaboration de Joseph Trinquet, de 30 ans son cadet, lequel travailla surtout les notes.

Selon un texte de présentation des différentes versions de la Bible disponibles en français de l'Alliance biblique française :

« La remarquable traduction réalisée par le chanoine Émile Osty, représente plus de 25 ans d’un minutieux labeur. En cours de route, Osty a fait appel à Joseph Trinquet, professeur au grand séminaire de Paris. Cette traduction respecte « jusqu’au scrupule » les textes originaux hébreu, araméen et grec étant l’œuvre d’une seule personne, elle se caractérise par sa grande cohérence : une même expression dans la langue originale est rendue par une même expression en français. Très précise, cette traduction s’efforce aussi de respecter les genres littéraires présents dans les livres bibliques. Utilisant toutes les ressources de la langue française, elle cherche à rendre le côté pittoresque de l’original. D’abondantes introductions et notes techniques font de le Bible Osty-Trinquet un remarquable outil pour l’exégèse[4]. »

Le chanoine Osty était l'oncle de Lucien Osty, plus connu sous le nom de Jean Lartéguy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice biographique dans François Laplanche, La crise de l'origine - La science des Évangiles et l'histoire au XXe siècle, Albin Michel, 2006, p. 638.
  2. Notice biographique dans Gérard Reynal (dir.), Dictionnaire des théologiens et de la théologie chrétienne, Bayard Éditions/Centurion, Paris, 1998, p. 343 (ISBN 222735528X).
  3. Pierre Gibert, Comment la Bible fut écrite, Centurion-Bayard, 1995.
  4. « La traduction de la Bible en français », sur la-bible.net.