Émile Lavezzari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émile Lavezzari
Image illustrative de l'article Émile Lavezzari
Hôpital maritime de Berck vers 1900.
Présentation
Naissance
Belleville (Paris)
Décès (à 54 ans)
Berck
Nationalité Français
Diplôme ingénieur
Formation École centrale des arts et manufactures
Œuvre
Réalisations Hôpital maritime de Berck,
gare de Boulogne-Maritime,
hôtel Terminus de la gare de Paris-Saint-Lazare
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Entourage familial
Famille Jan Lavezzari (fils)

Émile Lavezzari (1832-1887), est un ingénieur centralien et un architecte, français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Lavezzari est né le à Belleville (Paris)[1]. Il est formé à l'École centrale des arts et manufactures dont il sort diplômé en 1853[2]. Marié à Marie Charlotte Beck, ils auront quatre fils : André Jean Émile, né en 1862, ingénieur civil, chevalier de la Légion d'honneur en qualité de capitaine de l'armée territoriale[3] ; Jean Marcel Émile, né en janvier 1876, qui devint peintre sous le nom de Jan Lavezzari ; Robert Émile, né en décembre 1876 ; et Maurice-Émile, qui fut également architecte[Note 1].

Il débute sa carrière professionnelle dans les industries de la filature et de l'éclairage au gaz[2]. Le il dépose un brevet d'invention « pour l'application de certaines matières à la production du gaz d'éclairage »[4].

Son premier poste notable est la direction d'une filature. Néanmoins attiré par l'art, il quitte cette situation pour s'installer à Montreuil comme architecte, il est l'un des premiers ingénieur centralien à le faire. En 1861, il réalise : près de la plage de Berck, un petit édifice provisoire en bois ayant une fonction d'hôpital, construit en un peu plus de deux mois pour l'Assistance publique ; à Rang-du-Fliers sur l'Authie, il construit une écluse dont la fonction est d'éviter les inondations dues à la mer ; et il réalise l'éclairage au gaz de la commune de Montreuil[5]. En 1863, il part pour Alexandrie, en Égypte, où on lui a demandé de venir installer l'éclairage au gaz dans les jardins de Mohamed Saïd Pacha mais celui-ci meurt peu de temps avant son arrivé ce qui annule le projet objet de ce voyage[6].

Ensuite, il va s'engager dans la profession d'architecte tout en étant en parallèle un collaborateur actif de César Daly dans ses revues[2].

Il fut pendant 23 ans l'un des rédacteurs de la Revue générale de l'architecture et des travaux publics dirigée par César Daly et collabora également à la Semaine des Constructeurs créée par ce dernier en 1876[7],[2].

Émile Lavezzari est l'inventeur du « bâtiment en bois à double enveloppe » : l'hôpital maritime provisoire de Berck (1861) et le chalet en bois (1872) qu'il dessine pour Nathan de Rothschild dans la même commune sont conçus sur ce principe[8]. Il composa des aquarelles de Berck durant les séjours qu'il y fit pour la construction de l'hôpital maritime. Il eut pour commanditaire la famille de Rothschild qui finança la plupart de ses édifices[9].

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur par décret du [10].

En 1874, les plans et dessins de l'« Hôpital maritime de Berck-sur-Mer » sont présentés dans le pavillon de la Ville de Paris à l'exposition internationale de Londres[11]. Il est distingué par une médaille de 2e classe à l'Exposition universelle de 1878[12].

Il est élu membre de la Société de médecine publique et de génie sanitaire en 1884[13].

Il meurt le [1] à Berck[14].

Sociétés savantes[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'historien de l'architecture Alexandre du Bois, le confond avec son père : « Né en 1859... il est également l'architecte de l'hôpital... inauguré en juillet 1869 » !

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Cote LH/1506/86 », base Léonore, ministère français de la Culture
  2. a, b, c, d et e Alice Tomine, « Les tables des matières des revues d'architecture (1850-1900) », dans Jean-Michel Leniaud (dir.), Béatrice Bouvier (dir.) et al., Les périodiques d'architecture, XVIIIe-XXe siècle : recherche d'une méthode critique d'analyse, vol. 8 (journée d'étude du 2 juin 2000 organisée au Collège de France), École nationale des chartes, coll. « Études et rencontres de l'Ecole des chartes » (no 8), , 326 p. (ISBN 2900791421 et 9782900791424, lire en ligne), p. 136.
  3. « Dossier dans l'ordre de la Légion d'honneur d'André Jean Émile Lavezzari », base Léonore, ministère français de la Culture
  4. Bulletin des lois de l'Empire français, 1858, Volume 12, Bulletin no 645, p. 697, Brevet no 813.
  5. Victor Contamin, 1887, p. 252.
  6. E Rümler, 1887, p. 503.
  7. Joanne Vajda, « Grands hôtels de gares parisiens. Le Terminus Saint-Lazare et le Palais d’Orsay », Paris et Ile-de-France, Mémoires de la Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l'Ile-de-France, 2003, Volume 54, p. 363.
  8. Manolita Fréret-Filippi : Camille Albert, une architecture entre éclectisme, historicisme et régionalisme, Créaphis, 2009, p. 80.
  9. a, b, c et d Tarek Berrada : Architectes et commanditaires : cas particuliers du XVIe au XXe siècle, p. 112.
  10. « Dossier de l'ordre de la Légion d'honneur d’Émile Lavezzari », base Léonore, ministère français de la Culture
  11. Catalogue spécial de l'exposition de la ville de Paris : renseignements sur les services exposants et sur les objets exposés, Paris, mpr. de Chaix et Cie, , 368 p. (lire en ligne), p. 293-294.
  12. Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, gravure, et lithographie des artistes vivants exposés au Palais des Champs-Élysées, Salon de la Société des artistes français 1889, p. 90.
  13. Revue d'hygiène et de médecine préventive, 1884, Volume 6, p. 501.
  14. a et b Victor Contamin, 1887, p. 251
  15. « L'hôpital Napoléon édifié à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais) », L'Union Médicale, tome 8, 1869, p. 116-119.
  16. « INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS DE BERCK SUR MER », sur www.ifsi-berck.fr
  17. « Revue artistique et littéraire, Volume 17 Par Louis Auvray », sur books.google.fr
  18. « Musée Berck-sur-mer 60, rue de l'impératrice », sur www.opale.opalenews.com
  19. Joanne Vajda, « Grands hôtels de gares parisiens. Le Terminus Saint-Lazare et le Palais d’Orsay », Paris et Ile-de-France. Mémoires publiés par la Fédération des Sociétés historiques et archéologiques de Paris et d’Ile-de-France, t. 54, octobre 2003, p. 339-396.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Victor Contamin (en), « Discours prononcé sur la tombe de M. Lavezzari décédé à Berck-sur-Mer le 13 juillet 1887 », Mémoires et compte rendu des travaux de la Société des ingénieurs civils, vol. 48,‎ 1887 (2e semestre), p. 251-253 (lire en ligne).
  • E Rümler, « Nécrologie », La Construction moderne,‎ , p. 503 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]