Émile Koehl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koehl.

Émile Koehl
Fonctions
Député de la 1re circonscription du Bas-Rhin
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Strasbourg (Bas-Rhin)
Date de décès (à 91 ans)
Lieu de décès Strasbourg (Bas-Rhin)
Nationalité Drapeau : France Française
Parti politique Union pour la démocratie française
Profession Administrateur de sociétés

Émile Koehl, né le à Strasbourg (Bas-Rhin), et mort le dans la même ville, est un homme politique français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Koehl a été conseiller général et adjoint au maire de Strasbourg, pendant des mandats de Pierre Pflimlin et de Marcel Rudloff. Il a représenté les habitants des quartiers de Koenigshoffen, de l’Elsau et de la Montagne Verte[2].

Il a été député de la 1re circonscription du Bas-Rhin de 1978 à 1993 qui englobait Strasbourg-Centre.

En 2008, Émile Koehl est condamné en correctionnelle à six mois de prison avec sursis et 20 000 € d'amende pour des dysfonctionnements dans la gestion du Foyer du jeune travailleur du Neuhof dont il a été président[3].

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Mandats parlementaires


Mandats locaux :
  • Conseiller municipal de Strasbourg de 1965 à 1971 et de 1989 à 1995
  • Adjoint au maire de Strasbourg de 1971 à 1983
  • 1er adjoint au maire de Strasbourg de 1983 à 1989.
  • Conseiller général du canton de Strasbourg 9 de 1973 à 1988.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de l'ancien député Emile Koehl », sur dna.fr, (consulté le 7 janvier 2013)
  2. « Disparition d’Émile Koehl », sur lalsace.fr, (consulté le 7 janvier 2013)
  3. Aurélien Poivret, « Prison avec sursis pour l’ancien député Koehl », sur dna.fr, (consulté le 7 janvier 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]