Émile Jeanbrau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Émile Jeanbrau
Portrait de Émile Jeanbrau
« Le Professeur Jeanbrau de la Faculté de médecine de Montpellier », caricature par H. Frantz dans Chanteclair, 21e année, 1926.
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
AlèsVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
MontpellierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité Française
Thématique
Formation Lycée Jean-Baptiste-DumasVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession MédecinVoir et modifier les données sur Wikidata

Émile Alexis Jeanbrau, né à Alais (aujourd'hui Alès) dans le Gard le et mort le à Montpellier, est un médecin français reconnu pour ses travaux sur la transfusion sanguine et l'urologie. Il est l'auteur de la première transfusion réussie de sang citraté chez l'homme, au début de la Grande Guerre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'un maître tailleur militaire. Ancien élève du lycée Jean-Baptiste-Dumas[1], il accomplit ses études médicales à Montpellier, devient interne des hôpitaux en 1896 et soutient en 1898 une thèse de médecine intitulée De la voie sous-péritonéale dans certaines suppurations du bassin .

Il poursuit sa carrière comme professeur agrégé de chirurgie et chef de clinique chirurgicale à la faculté de médecine de Montpellier. Fondateur de la clinique des maladies des voies urinaires de Montpellier en 1908, titulaire de la chaire de clinique des maladies des voies urinaires de la faculté de Montpellier à partir de 1922, il y devient un urologue réputé[2].

Mobilisé comme médecin-major à l'hôpital de Biarritz lors de la Première Guerre mondiale[3], il y effectue la première transfusion sanguine de sang conservé par le citrate de sodium, le [4]. Il met au point une méthode de prélèvement par voie transcutanée, évitant l'intervention chirurgicale consistant à mettre à nu les vaisseaux du donneur. L'adjonction de l'anticoagulant au sang avant de procéder à la transfusion à des blessés de guerre permet la diffusion de ce geste salvateur à grande échelle[5]. Il est également un des pionniers de la réinsertion des soldats estropiés en fondant à Montpellier, à la fin de la Grande Guerre, une école professionnelle des blessés de guerre et une œuvre régionale des mutilés de la guerre.

Le professeur Jeanbrau était membre correspondant de la Section de médecine et chirurgie de l'Académie des sciences et commandeur de la Légion d'honneur.

Publications[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de nombreux rapports, études et communications dans des congrès médicaux.

  • Concours d'agrégation de chirurgie et d'accouchements (1901), exposé des titres et travaux d'accouchements, Paris, G. Steinheil, 1901 (texte intégral).
  • Titres et travaux scientifiques, Paris, G. Steinheil, 1910 (texte intégral).
  • Travaux scientifiques, [Addendum 1910-1914], Montpellier, Impr. l'Abeille, 1914 (texte intégral).

Parmi les principaux ouvrages auxquels il contribua en qualité de coauteur figurent :

  • Accidents de la transfusion et moyens de les éviter, par les médecins-majors Emile Jeanbrau et Georges Giraud, Poinat, Paris, 1919 (lire en ligne sur Gallica).
  • Chirurgie réparatrice et orthopédique, 1920.
  • L'Examen du malade : Guide clinique de l'étudiant et du médecin, médecine, chirurgie, obstétrique, neurologie et spécialités, 1939.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Pichon, « Le lycée Jean-Baptiste-Dumas d'Alès : du projet à la veille de la Grande Guerre ou un espoir de l'enseignement spécial et un lycée de l'enseignement moderne », Revue d'histoire de Nîmes et du Gard, SHNG, no 34,‎ , p. 68-89 (ISSN 2607-9860, BNF 45471492)Voir et modifier les données sur Wikidata, p. 84.
  2. Histoire de la clinique urologique de Montpellier jusqu'en 1991, publié sur le site du Service d'Urologie de l'hôpital Lapeyronie (consulté le 19 décembre 2018)
  3. La Transfusion Sanguine dans le site donnersonsang.com.
  4. Bruno Halioua, Histoire de la médecine, 2004, p. 204.
  5. 1914-1918 A l'arrière des tranchées

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Rictus, 1921. 17, no 1 . portr.
  • Dartigues L., Silhouettes médicales, 1re s., Paris, 1922. p. 63-6, portr.
  • Chanteclair, 1926. no 219. p. 175, portr.
  • Bull. Acad. Méd., 1950. 134. p. 420, portr.
  • Paris médical 1950. 36. p. 433-4.
  • Presse médicale 1950. 51. p. 897, portr.
  • Léon Binet, Académie des sciences (Discours à l'inauguration du monument élevé à la mémoire d’Émile Jeanbrau, à Montpellier, le 13 mai 1952), Institut de France, Académie des sciences : Notices et discours de 1948 à 1956, t. 3, Paris, Gauthier-Villars, 1937-1974, ill., 770, 28 cm (BNF 37420265, lire en ligne sur Gallica), p. 346.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]