Émile Habibi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Émile et Habibi.
Émile Habibi
Emile Habibi.jpg

Émile Habibi.

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Distinctions
Fonctions
-
député à la Knesset (d)
-
député à la Knesset (d) +

Émile Habibi (-) (إميل حبيبي, hébreu: אמיל חביבי), né et mort à Haïfa, est un homme de lettres israélien d'origine arabe. « Palestinien de l'intérieur », il est de ceux qui « restèrent » après 1948 et acceptèrent de prendre la nationalité israélienne ; ce qui ne fut pas sans lui valoir bien des attaques de la part de ceux qui manient volontiers l'anathème.

Comme de nombreux Palestiniens, il a choisi de « lutter de l'intérieur ». Membre du Parti communiste israélien, il est élu député à la Knesset et dirige le plus grand quotidien israélien de langue arabe, Al-Ittihâd (L'Union) de 1948 à 1990.

Avec le temps et à mesure que paraissent ses romans (Péchés oubliés, sombre relation du retour d'un Palestinien dans sa ville natale ; Soraya fille de l'ogre, où la réapparition d'une sauvageonne est le prétexte à l'exploration d'un exil intérieur ; Les Aventures extraordinaires de Sa'îd le peptimiste, petite chronique de l'absurdité quotidienne), la personnalité controversée de Habibi s'estompe au profit de la figure de l'écrivain novateur et audacieux, à laquelle restera à jamais lié le personnage de Sa'îd le peptimiste, qui passe sans cesse de l'optimisme au pessimisme et n'est pas sans rappeler le Candide de Voltaire.

Œuvres traduites[modifier | modifier le code]

  • L'Optissimiste. Les circonstances étranges de la disparition de Said Abou Nahs, Paris, Le Sycomore,‎
    Réédité quelques années plus tard dans une nouvelle traduction, sous le titre Les Aventures extraordinaires de Sa'îd le Peptimiste, Paris, Gallimard, 1987
  • Péchés oubliés, Paris, Gallimard,‎
  • * Soraya fille de l'ogre, Paris, Gallimard,‎

Interview de Ayman Odeh par la journaliste israélienne Lily Galili le 9 mars 2015[1] : « ...Il conclut en citant Emile Habibi, un important intellectuel arabe israélien et militant politique. Peu de temps avant sa mort, on avait demandé à Habibi : "quand Israéliens et Palestiniens accepteront finalement de s'asseoir à la table des négociations, choisirez-vous de vous asseoir avec les Israéliens ou avec les Palestiniens?". "Je choisirai d'être la table", avait-t-il répondu. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]