Émile Devreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Émile Devreux
Image dans Infobox.
Fonctions
Bourgmestre de Charleroi
-
Échevin
Charleroi
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
CharleroiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Gabriel Devreux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinction

Émile Devreux est un architecte, homme politique belge et un militant wallon, membre du Parti libéral, né à La Hestre le et mort à Charleroi le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Architecte de formation, il exerça ses talents dans l'industrie. Il est alors le collaborateur de Julien Dulait et travaille avec lui à des installations d'éclairage électrique en Belgique et à l'étranger[1].

Il est échevin de Charleroi en 1895, puis bourgmestre de 1904 à 1921. En collaboration avec Jules Destrée, il organise l'exposition de Charleroi de 1911[2].

Le , il prend la tête d'une délégation qui part négocier le « traité de Couillet » avec Max von Bahrfeldt, commandant de la 19e Division de Réserve de la Seconde armée allemande. Il obtient, contre une imposition importante à laquelle contribue les communes de l'agglomération, la fin des bombardements de la ville par l'armée allemande[2].

Il se retire de la vie politique en 1921 et devient président de la Société archéologique de Charleroi en 1926, fonction qu'il exerce jusqu'à sa mort. Sa principale contribution à l'histoire locale réside dans la réalisation des plans de la ville forte de Charleroi depuis les origines en 1666 jusqu'au démantèlement de 1868[1].

Il est chargé par la Commission royale des Monuments et des Sites de faire le relevé et l'étude des fouilles pratiquées en 1916 à Binche sur le site du palais construit pour Marie de Hongrie. Les résultats furent publiés en 1930 dans une brochure intitulée Les Châteaux de Binche[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notoriété[modifier | modifier le code]

  • Un boulevard de Charleroi porte le nom d'Émile Devreux depuis le [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Hardy 1956.
  2. a et b Schaeffer 1995.
  3. a et b Everard 1959, p. 89.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne-Catherine Bioul et Anne Van Loo (dir.), « Devreux Émile », dans Dictionnaire de l'architecture en Belgique de 1830 à nos jours, Anvers, Fonds Mercator, , p. 269
  • Jean Everard, Monographie des rues de Charleroi, Charleroi, Collins, , 223 p..
  • Joseph Hardy, « Devreux (Émile) », dans Biographie nationale, t. 29, Bruxelles, Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, (lire en ligne [PDF]), col. 557-558
  • Pierre-Jean Schaeffer, Charleroi 1830-1994, Histoire d'une Métropole, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Quorum, , 466 p. (ISBN 2-930014-42-3), p. 152-153