Émile Derlin Zinsou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Émile Derlin Henri Zinsou)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zinsou.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Émile Derlin Zinsou
Image illustrative de l'article Émile Derlin Zinsou
Fonctions
Président de la République du Dahomey

(1 an 4 mois et 23 jours)
Prédécesseur Alphonse Alley
(chef de l'État)
Successeur Maurice Kouandété
(chef de l'État)
Biographie
Nom de naissance Émile Derlin Henri Zinsou
Date de naissance
Lieu de naissance Ouidah (Dahomey)
Date de décès (à 98 ans)
Lieu de décès Cotonou (Bénin)
Profession Médecin
Diplomate

Émile Derlin Zinsou
Présidents de la République du Dahomey

Émile Derlin Zinsou (né le à Ouidah et mort le à Cotonou[1]) est un homme d'État béninois, président de la République du Dahomey de 1968 à 1969.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale William Ponty (Sénégal), diplômé de la faculté de médecine de Dakar, il entre en politique dès l'indépendance de la République du Dahomey.

Le régime militaire qui a pris le pouvoir en 1967 le propulse à la présidence le 17 juillet 1968, jusqu'à un putsch qui le renverse en décembre 1969. Il est un des principaux opposants au régime de parti unique imposé par Mathieu Kérékou de 1974 à 1990.

Le 16 janvier 1977, une tentative de coup d'État menée par un groupe de mercenaires dirigé par Bob Denard a lieu au Bénin. L'opération, dénommée « opération Crevette » et qui avait pour but de renverser le régime marxiste du Général Mathieu Kérékou, est un échec[2]. Plusieurs accusations sont lancées contre Émile Derlin Zinsou par le pouvoir en place au Bénin. Bob Denard affirmera dans ses mémoires que ce putsch avait pour objectif de restaurer Zinsou à la tête du pays[3]. Émile Derlin Zinsou a toujours nié toute participation à cette opération. Il n'a cependant émis aucun commentaires sur le livre de Bob Denard qui affirme qu'il était à bord de l'avion des mercenaires le 16 janvier 1977 attendant d'être proclamé président de la République en cas de succès de l'opération.

Dans le processus de démocratisation du pays, Zinsou est membre du Haut Conseil pour la République fondé le 9 mars 1990 avec les anciens présidents Ahomadegbé, Congacou et Maga.

Il participe à la fondation de Union africaine le 12 juillet 2000 à Lomé. Il est également vice-président du Haut Conseil de la Francophonie. ainsi que président d'honneur de l'Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose (OILD).

Son neveu, Lionel Zinsou, est Premier ministre du Bénin entre le et le et candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2016 face à Patrice Talon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carnet Noir : l’ancien président Emile Derlin-Zinsou a tiré sa révérence à 98 ans. », sur beninwebtv.com, 29 juillet 2016
  2. Vincent Nouzille, Les tueurs de la République, Fayard, (ISBN 9782213671765), p. 89
  3. Bob Denard et Georges Fleury, Corsaire de la République, Laffont, (ISBN 2876452154)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mathurin C. Houngnikpo et Samuel Decalo, « Zinsou, Émile Derlin », in Historical Dictionary of Benin, The Scarecrow Press, Lanham, Toronto, Plymouth, 2013 (4e éd.), p. 373-374 (ISBN 9780810871717)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]