Émile Boilvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boilvin.
Émile Boilvin
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
Nationalité
Activité
Distinction

Émile Boilvin ( - ) est un peintre et graveur français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un commerçant messin, Émile Boilvin naît le 7 mai 1845 à Metz, en Moselle[1]. Passionné par l'art, il s'inscrit à l'école des Beaux-arts en avril 1864. Il devient l'élève d'Isidore Pils et de Pierre Edmond Alexandre Hédouin[2] et expose au Salon de peinture et de sculpture, dans la section "Graveurs français", à partir de 1865[2]. Il y obtient plusieurs médailles en 1877, 1879 et 1882[2]. Il obtient le "Grand prix" de l'exposition universelle de 1889[1] et il est nommé chevalier de la Légion d'honneur le 29 octobre 1889. Outre ses transpositions d’œuvres picturales, Émile Boilvin grave également des eaux-fortes originales.

Émile Boilvin meurt le 3 août 1899[1].

Il a pour élève Frédéric-Émile Jeannin.

Son Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Henri IV, (estampe) musée national du château de Pau[3].
  • Croquis (dessin), musée du Louvre département des Arts graphiques, Paris[3].
  • Homme coiffé d'un grand feutre, assis sur le sol (dessin), musée du Louvre département des Arts graphiques, Paris[3].
  • Portrait de femme assise, de profil vers la gauche, le visage de face(dessin), musée du Louvre département des Arts graphiques, Paris[3].
  • Tête de d'homme, de trois quarts vers la gauche, les yeux au ciel(dessin), musée du Louvre département des Arts graphiques, Paris[3].
  • Tête de femme, légèrement tournée vers la droite, les yeux baissés(dessin), musée du Louvre département des Arts graphiques, Paris[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Dossier LH/268/103 sur la Base Leonore.
  2. a b et c Société des artistes français. Salon: Explication des ouvrages de peinture et dessins, sculpture, architecture et gravure, des artistes vivants, Paris, 1885.
  3. a b c d e et f Notices sur base Joconde.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Société des artistes français. Salon : Explication des ouvrages de peinture et dessins, sculpture, architecture et gravure, des artistes vivants, Paris, 1885.