Émile Benoît

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un chanteur image illustrant canadien
Cet article est une ébauche concernant un chanteur canadien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Émile Benoît
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Émile Benoît, né le et mort le , est un chanteur et musicien Franco-Terreneuvien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1913 à L'Anse-aux-Canards (en), il travaille la majeure partie de sa vie comme pêcheur mais est aussi doué pour d'autres activités comme forgeron ou charpentier[1], animant par ailleurs de nombreux évènements locaux avec son violon[2]. Il fait de la musique son occupation principale après sa retraite. Sa notoriété grandit, se produisant à travers le Canada, à La Nouvelle-Orléans, en France, au Royaume-Uni ou encore en Norvège, apparaissant aussi sur 90 Minutes Live (en) et dans plusieurs documentaires[3]. Il a sorti en tout trois albums et écrit plus de 200 chansons[3], et a obtenu de nombreuses récompenses, notamment la Médaille Léger Comeau de la Société Nationale de l'Acadie, le Prix Roger Champagne de la Fédération des Francophones de Terre-Neuve et du Labrador et un doctorat honorifique de l'Université Memorial en 1988[2], ainsi que le Prix d'excellence du Newfoundland and Labrador Arts Council en 1992[1]. Il meurt cette même année d'un cancer osseux à Stephenville[3].

Postérité[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

Il lui a été rendu un hommage à titre posthume par l'Association de la Musique de la Côte Est (en) en 1993[1].

Influence[modifier | modifier le code]

Des musiciens comme Kelly Russell, Noel Dinn, Pamela Morgan (en) et Jim Payne (en) citent Émile Benoît comme une inspiration dans leur propre musique.[réf. nécessaire]


Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1979 : Émile's Dream
  • 1982 : Ça vient du Tchoeur
  • 1992 : Vive la Rose

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Émile Benoît sur le site de L'Encyclopédie canadienne
  2. a et b Émile Benoit sur le site edimage
  3. a, b et c (en) Émile Benoît sur le site de l'Héritage de Terre-Neuve et Labrador

Liens externes[modifier | modifier le code]