Émile Baes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émile Baes
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Lieu de travail

Émile Baes, né à Bruxelles le et mort à Paris en 1954, est un artiste peintre, graveur, critique d'art et écrivain belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après s'être formé dans sa ville natale et à Paris ainsi que dans l'atelier de Joseph Stallaert, il se fit connaître comme portraitiste et peintre de figures et de nus féminins au trait souple et coloré.

Il est l'auteur également de textes et de livres concernant la peinture.

Il est le père de Rachel Baes, artiste peintre liée à l'homme politique flamand Joris Van Severen.

Il est membre du jury de Miss France 1936.

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • Les Dieux sadiques, illustré de 18 aquarelles originales, entièrement exécutées à la main par l'auteur, Paris, chez l'auteur 57, rue Murat, Imprimerie la Typographique, 1948.
  • Étreintes. Éthopée, Paris : chez l'auteur, s.d., orné de 11 planches gravées et 10 desins.
  • La physionomie du Christ dans l'art, Alost : Eugène De Seyn, 1912.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Verdavaine, Les nus d'Emile Baes, Bruxelles : Editions gauloises, 1923.
  • Eugène De Seyn, Dictionnaire biographique des sciences, des lettres et des arts en Belgique, Bruxelles : Éditions l'avenir, 1935, vol. I, p.24.
  • Émile-Henry Tilmans, Émile Baes, Adrien Segers, Éditions du Salon des artistes rouennais / imprimerie du Journal de Rouen, 1951.

Homonymie[modifier | modifier le code]

Il n'a pas de liens de parenté avec la famille Baes de Bruxelles qui produisit de nombreux artistes comme Jean Baes et Firmin Baes.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]