Émetteur de Haute-Goulaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'émetteur de Haute-Goulaine (ou émetteur de la Louée), est un émetteur de télévision situé sur la commune de Haute-Goulaine au sud-est de Nantes en Loire-Atlantique.

Pylône de la Louée, construit par TDF en 2003.

Cette installation qui appartient à l'opérateur TDF (Télédiffusion de France) sert à la diffusion de la télévision numérique terrestre, la radio FM, la téléphonie mobile et à d'autres types de transmissions comme le faisceau hertzien, sur la quasi-totalité du département mais aussi une partie du Maine-et-Loire (Cholet notamment) et de la Vendée.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'émetteur est situé au lieu-dit « la Louée » au sud du bourg de Haute-Goulaine en lisière de la route départementale 149 marquant la limite avec la commune de Vertou.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est à l'emplacement de l'ancienne châtaigneraie de « La Louée », que la RTF (Radiodiffusion-Télévision Française) a décidé de s'implanter en mars 1957 avec la mise en service d'un petit émetteur TV local limité à Nantes et sa banlieue, le deuxième de l'Ouest après Rennes, sur un échafaudage provisoire haut de 50 m environ[1],[2],[3],[4].

Pylône de la Louée, construit par TDF en 2003.

Haute-Goulaine s'était vu attribuer le canal 4 VHF en polarisation verticale (brins de l'antenne disposés verticalement) au standard français de 819 lignes (canal F4-V). La puissance de ce petit émetteur provisoire était de 50 Watts.

Entre-temps la construction d'un pylône de 200 m par les Établissements Joseph Paris de Nantes, allait permettre à partir du d'amener la télévision à presque toute la Loire-Atlantique, à l'ouest du département de Maine-et-Loire et à la moitié nord de la Vendée. Cet émetteur de 20 kW (puissance crête-image) aurait normalement dû entrer en fonction fin 1958 ou début 1959, mais les crédits n'avaient pu être obtenus plus tôt, la télévision n'étant pas alors considérée comme une priorité par les divers gouvernements de l'époque.

Le , Alain Peyrefitte, ministre de l'information, inaugurait officiellement dans le centre RTF de Haute-Goulaine « Télé-Loire Océan »[5], journal régional qui allait devenir plus tard « Télé Pays de Loire, édition de Nantes » (l'émetteur du Mans ayant une édition Sarthe-Mayenne-Maine-et-Loire).

La rédaction, la production et la diffusion du journal télévisé régional restèrent dix ans à Haute-Goulaine, jusqu'à la mise en service de la « Maison de l'ORTF » de l'Île Beaulieu à Nantes, inaugurée par Jacques Sallebert en avril 1974. L'évolution était aussi marquée par le passage à la couleur des émissions nantaises, abandonnant les reportages en 16 mm noir et blanc (avec bande magnétique audio séparée) au profit, notamment, de l'enregistrement sur magnétoscopes portatifs ou de films 16 mm couleur.

En septembre 1965, l'ORTF mettait en service un émetteur diffusant la Deuxième Chaîne sur le canal 29-H UHF avec une puissance apparente rayonnée de 1000 kW (contre 300 kW pour l'émetteur Première Chaîne. La pose de l'antenne nécessaire à cette nouvelle diffusion fit passer la hauteur du pylône de 200 à 220 mètres. Le 1er octobre 1967, cet émetteur diffusait ses premières images en couleurs avec le système SECAM III-b.

Le 31 janvier 1974, un second émetteur UHF était mis en service sur le canal 26-H pour diffuser la Troisième Chaîne couleur, suivi en septembre 1978 par celui de TF1-Couleur sur le canal 23-H.

À partir de l'ouverture de la bande FM aux stations privées en 1981, Télédiffusion de France se vit confier la diffusion de plusieurs radios nantaises puis de réseaux nationaux, attirés par la hauteur exceptionnelle de son pylône de Haute-Goulaine.

En 1983, les émissions de TF1 en 819 lignes VHF cessaient définitivement sur l'émetteur de Haute-Goulaine et les encombrantes antennes du canal 4 en Bande I étaient démontées pour être remplacées en 1984 par de nouveaux aériens permettant la diffusion, en mars 1985, de la nouvelle chaîne cryptée Canal+ sur le nouveau canal L09-V en Bande III.

Le 30 juin 1986 un émetteur de 50 kW de puissance apparente rayonnée et un jeu d'antennes spécifique étaient mis en service pour accueillir la chaîne privée La Cinq et c est au tour deTV6 d émettre avec la même puisance au cours du 2e semestre .

Dans les années 2000 le pylône de Haute-Goulaine, conçu initialement par la RTF pour deux émetteurs TV et trois radios FM, était devenu obsolète, accueillant six chaînes TV et plusieurs radios FM, sans compter son usure prématurée par l'air salin relativement proche. Son remplacement s'avérait indispensable.

Un nouveau pylône a donc été construit par TDF (Télédiffusion de France) à côté de l'ancien, dont il a pris le relais le [6]. L'ancien mât a été démonté et le nouveau diffuse depuis septembre 2005 les émissions TV en nouvelle norme TNT.

En mars 2007, Haute-Goulaine fête les 50 ans de présence de la radio-télévision sur son territoire.

Description[modifier | modifier le code]

Construit sur un site se trouvant à 50 mètres d'altitude, il est constitué de 2 pylônes haubanés d'une hauteur respective de 227 mètres et 63 mètres[1].

Télévision[modifier | modifier le code]

Télévision analogique[modifier | modifier le code]

Le 18 mai 2010, la télévision analogique cesse d'émettre dans les Pays de la Loire, cet émetteur-là était évidemment concerné[7].

Chaîne Canal Puissance
(PAR)
TF1 23H 665 kW
France 2 29H 665 kW
France 3 Pays de la Loire 26H 665 kW
Canal+ 9V 300 kW
France 5 / Arte 21H 50 kW
M6 65H 50 kW
Télénantes / Nantes 7 47H 30 kW

Télévision numérique[modifier | modifier le code]

Les multiplexes présentées ci-dessous émettent depuis le 5 avril 2016, date du passage à la TNT en HD (norme MPEG-4). Elle marque la disparition des multiplexes R5 et R8[8], le passage en clair de la chaîne LCI et, le 1er septembre 2016, le démarrage de France Info, la chaîne d'information du service public.

Canaux, puissances et diffuseurs des multiplexes
Multiplex Canaux

à partir du 5 avril 2016

Puissances (PAR)

à partir du 5 avril 2016

Diffuseur
R1 47H 98 kW Towercast
R15 56H 30 kW TDF
R2 23H 65 kW TDF
R3 30H 65 kW TDF
R4 54H 83 kW TDF
R6 29H 65 kW TDF
R7 32H 65 kW Towercast

R1 - SGR1 (Société de Gestion du Réseau 1)[modifier | modifier le code]

LCN[9] Nom de la chaîne
2 France 2
3 France 3 Pays de la Loire
14 France 4
19 France Ô
27 France Info
31 Télénantes

R15 - Simplex local[modifier | modifier le code]

L'émetteur de Haute-Goulaine couvrant une partie du Maine-et-Loire et de la Vendée, ce simplex a été mis en place pour que les habitants de ces départements puissent recevoir ces 2 chaînes locales[10].

LCN[9] Nom de la chaîne
33 TLC
34 TV Vendée

R2 - NTN (Nouvelles Télévisions Numériques)[modifier | modifier le code]

LCN[9] Nom de la chaîne
8 C8
15 BFM TV
16 CNews
17 CStar
18 Gulli

R3 - CNH : (Compagnie du numérique hertzien)[modifier | modifier le code]

LCN[9] Nom de la chaine
4 Canal+
26 LCI
41 Paris Première
42 Canal+Sport
43 Canal+Cinéma
45 Planète+

R4 - Multi 4[modifier | modifier le code]

LCN[9] Nom de la chaîne
5 France 5
6 M6
7 Arte
9 W9
22 6ter

R6 - SMR6 : (Société d'exploitation du multiplex R6)[modifier | modifier le code]

LCN[9] Nom de la chaîne
1 TF1
10 TMC
11 TFX
12 NRJ 12
13 LCP-Public Sénat

R7 - MHD7 : (Multiplex Haute Définition 7)[modifier | modifier le code]

LCN[9] Nom de la chaîne
20 TF1 Séries Films
21 La chaîne L'Équipe
23 RMC Story
24 RMC Découverte
25 Chérie 25

Radio FM[modifier | modifier le code]

L'émetteur de Haute-Goulaine diffuse les 5 principales radios publiques, dont celle de la région, sur une large couverture visant l'ouest des Pays de la Loire. Du fait de sa forte proximité avec Nantes, ce site de diffusion émet 60 % des radios autorisées sur l'agglomération nantaise. Tous les émetteurs FM appartiennent à TDF et les stations sont émises depuis le pylône haubané de 225 mètres[11].

Fréquence Radio Catégorie Puissance Code RDS
(PS)
89.5 Alouette B 2 kW ALOUETTE
90.1 RFM D 3 kW __RFM___
90.6 France Inter Radio publique 251 kW __INTER_
94.2 France Culture Radio publique 251 kW _CULTURE
94.7 Virgin Radio Nantes C 3 kW _VIRGIN_
95.7 FIP Nantes Radio publique 2,5 kW __F_I_P_
96.1 Mouv' Radio publique 3 kW __MOUV'_
97.7 RTL2 Nantes C 3 kW __RTL2__
98.9 France Musique Radio publique 251 kW _MUSIQUE
99.5 RCA la Radio B 1 kW __RCA___
99.9 RMC E 500 W _RMC____
101.8 France Bleu Loire Océan Radio publique 200 kW BLEU.L.O
102.4 NRJ Nantes C 3 kW __NRJ___
102.9 Skyrock D 3 kW SKYROCK_
103.4 Fun Radio Atlantique C 3 kW ___FUN__
104.3 RTL E 3 kW __RTL___
104.7 Europe 1 E 3 kW EUROPE_1
105.5 France Info Radio publique 2,5 kW __INFO__
106.7 Radio Classique D 4 kW CLASSIQ_
107.2 BFM Business D 3 kW __BFM___

Téléphonie mobile et autres transmissions[modifier | modifier le code]

Depuis le pylône haubané haut de 63 mètres.
Opérateur 2G 3G 4G FH
Orange Oui Oui Oui Oui Oui Oui Non Non
SFR Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Bouygues Telecom Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Free Non Non Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Depuis le pylône haubané de 225 mètres

Photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « NANTES - Haute Goulaine », sur tvignaud.pagesperso-orange.fr (consulté le 14 août 2017)
  2. « Pour que les nantais bénéficie de la télévision », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  3. « Le pylone de la TV est arrivé, hier, à la Louée », Presse Océan,‎ (lire en ligne)
  4. « Le pylone du poste émetteur de télévision de la Louée monte rapidement », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  5. « Dans trois jours le journal témé-régional », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  6. « PSS / Émetteur de Haute-Goulaine (Haute-Goulaine, France) », sur www.pss-archi.eu (consulté le 14 août 2017)
  7. "Liste des anciens émetteurs de télévision français" (fichier PDF)
  8. Le R5 diffusait TF1 HD, France 2 HD et M6 HD. Le R8 diffusait 6ter, Numéro 23 et RMC Découverte. TF1 HD a rejoint le multiplex R6, France 2 HD le multiplex R1, M6 HD le multiplex R4 et 6ter, Numéro 23, RMC Découverte le multiplex R7.
  9. a b c d e f et g LCN = Logical Channel Number. [source insuffisante]
  10. "Emetteurs des télévisions locales en analogique" (fichier PDF)
  11. Les radios de Nantes sur annuaireradio.fr (consulté le 18 avril 2017)
  12. Site web de Sysoco Broadband