Élodie Yung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yung.
Élodie Yung
Description de cette image, également commentée ci-après

Elodie Yung en 2015.

Naissance (36 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables Banlieue 13 : Ultimatum
G.I. Joe : Conspiration

Gods of Egypt
Séries notables La Vie devant nous
Les Bleus, premiers pas dans la police
Daredevil

Élodie Yung est une actrice française, née le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Sa mère est française et son père français d'origine cambodgienne. Elle pratique le karaté depuis l'âge de 9 ans, ce qui explique ses facilités dans les films d'actions. Elle possède une maîtrise de droit obtenue à la Sorbonne[1].

Elle décide de changer d'orientation et traverse la Manche pour étudier à la London Academy of Music and Dramatic Art[2]. Elle était aussi l'élève de Robert Cordier.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (2002-2005)[modifier | modifier le code]

Tout juste diplômée, Elodie Yung obtient son premier rôle, en 2002, lorsqu'elle intègre le casting de la série télévisée La Vie devant nous. Ce programme, diffusé sur TF1, suit le quotidien de lycéens face à l'apprentissage de la vie. Elle incarne Jade pendant 30 épisodes.

En 2004, forte de ses dix années de pratique du karaté, elle décroche son premier rôle, au cinéma, dans la comédie d'action Les Fils du vent, première réalisation de Julien Seri. Pour ce rôle, elle travaille aux côtés des Yamakasi et elle incarne Tsu, la sœur d'un chef de gang chinois. Cette performance physique est remarquée et lui ouvre de nouvelles portes[2].

En 2005, elle retourne à la télévision pour Mademoiselle Joubert avec Laurence Boccolini. Elle interprète une pétillante institutrice pour 3 épisodes avant d'intégrer le casting récurrent de la mini série policière Sécurité intérieure, diffusée sur Canal+.

ère : Les Bleus, premiers pas dans la police (2006-2010)[modifier | modifier le code]

En 2006, elle joue dans la série télévisée française Les Bleus, premiers pas dans la police dans le rôle de Laura Maurier, apprentie policière, fille du commissaire Daniel Santamaria, incarné par Patrick Catalifo. La série, diffusée sur la chaîne M6, suit le parcours de jeunes recrues des forces de police. La qualité du show est salué, notamment par la profession, elle reçoit le Grand Prix des séries lors du Festival du film de télévision de Luchon 2006. C'est aussi un succès d'audiences[2] et elle sera prolongée jusqu’à la quatrième saison. La prestation d'Elodie est également remarquée, la comédienne est nominée, lors de la troisième édition des Trophées jeunes talents, dans la catégorie Meilleure jeune actrice dans une série télévisée[3].

Parallèlement à ce succès rencontré à la télévision, elle continue sa percée au cinéma. Elle rejoint la distribution de la comédie Fragile(s) avec François Berléand et Marie Gillain, mais le film passe inaperçu[4]. Elle décrôche ensuite un rôle secondaire dans la comédie Home Sweet Home avec Patrick Chesnais, Judith Godrèche et Daniel Prévost.

En 2009, Élodie Yung accroit sa visibilité dans le cinéma français avec le rôle de Tao, chef du gang chinois et surtout, premier rôle féminin du film d'action Banlieue 13 : Ultimatum. Il s'agit de la suite de Banlieue 13, sorti en 2004, qui avait alors rencontré un certain engouement[5]. Cette suite réitéra ce succès[2],[6]. Cette même année, elle apparaît dans le téléfilm Little Wenzhou de Sarah Levy, sacré "Prix de la découverte" lors du 10e Festival de la Fiction TV de la Rochelle.

En 2010, la série policière Les Bleus est arrêtée. Elle apparaîtra uniquement, cette année là, dans un court métrage dramatique intitulé Let Her.

Révélation internationale (2011-2014)[modifier | modifier le code]

En 2011, elle incarne le premier rôle de la comédie d'action Opération Casablanca qui divise la critique[7].

En 2012, elle est repérée par David Fincher, qui la fait jouer dans Millenium[1]. Elle partage l'affiche avec Daniel Craig et Rooney Mara. Le cinéma US est séduit et lui ouvre ses portes. Cette oeuvre remportera l'Oscar du meilleur montage lors de la 84e cérémonie des Oscars. C'est aussi un franc succès côté spectateurs puisqu'au box office, le film est largement rentabilisé et fait plus de 230 millions de dollars de recettes[8].

Elle poursuit donc une carrière internationale et joue le rôle de Jinx, une samouraï dans le film G.I. Joe : Conspiration, ce long métrage sert à la fois de suite à G.I. Joe : Le Réveil du Cobra et est un soft reboot de la franchise. Au casting, on retrouve les populaires Bruce Willis, Dwayne Johnson et Channing Tatum. Initialement prévu pour une sortie en juin 2012, le film a été retardé afin de le convertir à la 3D et stimuler l'intérêt pour les marchés internationaux. Il sort finalement en mars 2013 et a reçu des critiques majoritairement négatives[9], mais a été un succès au box-office en rapportant plus de 375 millions de dollars dans le monde[10].

Entre 2013 et 2014, on la retrouve à l'affiche du thriller Still avec l'irlandais Aidan Gillen, applaudi par la critique et la profession[11]. Elle rejoint la comédie romantique 10 Things I Hate About Life avec Evan Rachel Wood et Thomas McDonell et intervient dans le court métrage d'action Believe, elle y joue la femme du personnage incarné par Michael Stahl-David.

Confirmation commerciale (2015-présent)[modifier | modifier le code]

En juillet 2015, il est annoncé qu'elle tiendra le rôle d'Elektra dans la série télévisée américaine Daredevil produite par Marvel Television et diffusée sur Netflix[12]. Son personnage est une super héroïne athlétique et musclée qui fait face au héro principal incarné par Charlie Cox. Cette même année, elle rejoint la distribution du film de science fiction Narcopolis avec, entre autres, les britanniques James Callis et Harry Lloyd.

En 2016, continuant sur sa lancée, on la retrouve à l'affiche du blockbuster hollywoodien Gods of Egypt d'Alex Proyas. Elle y incarne Hathor, déesse de l'amour, aux côtés de Gerard Butler et Nikolaj Coster-Waldau. Bénéficiant d'une forte promotion et réussissant à atteindre la seconde place au box office au moment de sa sortie, le film crée la controverse du côté de la critique[13]. En effet, il est essentiellement reproché à son réalisateur le choix d'acteurs blancs pour incarner des dieux égyptiens, cependant, le caractère grandiose du projet est reconnu[14]. Ce néo-péplum réussit péniblement à être rentabilisé[15] mais connaît un second souffle lors de sa sortie en DVD[16].

Elle intervient également dans un épisode de la série télévisée américaine Of Kings and Prophets, diffusée sur le réseau ABC, mais annulée prématurément[17].

Pour 2017, elle est attendue dans la série The Defenders. La série met en scène les quatre personnages Marvel Comics qui ont auparavant eu droit à leur propre série (DaredevilJessica JonesLuke Cage et Iron Fist). Ceux-ci font équipe et forment un groupe de super-héros, les Défenseurs, appartenant à l'univers Marvel, créé par Roy Thomas et Ross Andru. C'est une équipe orientée, à la différence des X-Men ou des Vengeurs, vers des histoires à connotation magique ou mystique. Cette série, comme les autres productions originales de Netflix, aura une sortie simultanée dans tous les pays francophones[18].

Côté cinéma, elle rejoint la prestigieuse distribution du film d'action Hitman & Bodyguard, composée notamment de Ryan Reynolds, Salma Hayek, Samuel L. Jackson et Gary Oldman, dont la sortie est programmée pour le 23 août 2017[19].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Trophées Jeunes Talents (édition 3) :

2008 : Meilleure jeune comédienne dans une série télévisée, Les Bleus, premiers pas dans la police[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philippe Guedj, « Élodie Yung - La ninja française qui fait plier Hollywood », GQ n°98, mai 2016, page 43.
  2. a, b, c et d « Elodie Yung - AlloCiné », sur http://www.allocine.fr/
  3. a et b « Elodie Yung : Récompenses et Nominations - Allociné », sur http://www.allocine.fr/
  4. « Box Office - Fragile(s) », sur http://www.jpbox-office.com/
  5. « Box Office - Banlieue 13 », sur http://www.jpbox-office.com/
  6. « Box Office - Banlieue 13 - Ultimatum », sur http://www.jpbox-office.com/
  7. (en) « Opération Casablanca (2010) - Ratings », sur http://www.imdb.com/
  8. « Box Office - Millenium », sur http://www.jpbox-office.com/
  9. (en) « Review G.I. JOE : Conspiration », sur https://www.rottentomatoes.com
  10. « Box Office - G.I. JOE : Conspiration », sur http://www.jpbox-office.com/
  11. (en) « Still (2014) - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  12. « Daredevil : la frenchie Elodie Yung sera Elektra dans la saison 2 », sur Allociné, (consulté le 8 juillet 2015)
  13. (en) « Review - Gods of Egypt », sur https://www.rottentomatoes.com/
  14. « Le réalisateur de Gods of Egypt dit que les critiques de film sont "des crétins tarés" », sur http://www.premiere.fr/,
  15. (en) « Box Office - Gods of Egypt », sur http://www.boxofficemojo.com
  16. Sophie Sthul, « Gods of Egypt écrase Deadpool pour sa sortie vidéo ! », sur https://www.ecranlarge.com/,
  17. « Saison 2016 - 2017 : ABC présente sa grille des programmes », sur http://www.a-suivre.org/,
  18. « Elodie Yung (Daredevil) va reprendre le rôle d'Elektra dans The Defenders (Netflix) », sur http://www.programme-tv.net/,
  19. Jean Talabot, « Samuel L. Jackson et Ryan Reynolds, duo déjanté dans Hitman's Bodyguard », sur http://www.lefigaro.fr/,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :