Élisabeth-Charlotte du Palatinat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Élisabeth-Charlotte de Bavière.
Élisabeth-Charlotte du Palatinat.

Élisabeth-Charlotte du Palatinat, née le et décédée le , est une princesse allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Frédéric IV du Palatinat et de Louise-Juliana d'Orange-Nassau et la sœur de Frédéric V du Palatinat électeur palatin, et "roi d'un hiver" en Bohême.

En 1616 Élisabeth-Charlotte épouse Georges-Guillaume Ier de Brandebourg et ont quatre enfants :

Le mariage a été arrangé pour unir deux dynasties protestantes. En 1618, la déposition de son frère de son trône de Bohême provoque la Guerre de Trente Ans. Élisabeth-Charlotte assure la protection de sa famille quand le Brandebourg s'engage contre l'Autriche dans les affaires de Bohême et du Saint-Empire romain germanique. A la Cour, elle favorise le parti protestant contre le parti pro-autrichien. Elle influence son fils pour le rapprocher de la cause protestante.

Elle est la grand-tante d'Élisabeth-Charlotte de Bavière, duchesse d'Orléans dite « Madame », belle-sœur du roi Louis XIV et fameuse épistolière.

Références[modifier | modifier le code]

  • Ernst Daniel Martin Kirchner: Die Kurfürstinnen und Königinnen auf dem Throne der Hohenzollern, 2. Teil: Die letzten acht Kurfürstinnen, Berlin 1867, S. 182-220.
  • Erdmannsdörfer: Elisabeth Charlotte von der Pfalz. In: Allgemeine Deutsche Biographie (ADB). Band 6, Duncker & Humblot, Leipzig 1877, S. 15 f.