Élias Bikerman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elias Joseph Bickerman
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
JérusalemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Distinction
Prix Leopold-Lucas (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Élias Bikerman (7 juillet 1897 dans l'Empire russe - 31 août 1981 à Jérusalem) est un historien américain d'origine russe. Il était renommé pour son érudition de l'histoire gréco-romaine et de l'époque hellénistique[1]. Il a aussi étudié le judaïsme et l'histoire de l'Iran[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Élias Bikerman naît à Kishinev en Ukraine le 7 juillet 1897[2].

Pendant plusieurs années, il enseigne l'histoire de l'Antiquité à l'université Columbia aux États-Unis[1].

Il meurt à Jérusalem le 31 août 1985[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (de) (avec Johannes Sykutris) Speusipps Brief an König Philipp. Text, Übersetzung, Untersuchungen, Hirzel, Leipzig, 1928.
  • (de) Chronologie, Teubner, Leipzig, 1933
    • traduit en italien : La cronologia nel mondo antico, La nuova Italia, Florence, 1963
    • traduit en anglais : Chronology of the Ancient World, Thames & Hudson, Londres, 1968
    • traduit en russe (alphabet cyrillique) : Хронология древнего мира. Ближний Восток и античность, Наука, Moscou, 1975
  • (de) Die Makkabäer. Eine Darstellung ihrer Geschichte von den Anfängen bis zum Untergang des Hasmonäerhauses, Schocken, Berlin, 1935
    • traduit en anglais : The Maccabees. An Account of their History from the Beginnings to the Fall of the House of the Hasmoneans, Schocken, New York, 1947
  • (de) Der Gott der Makkabäer. Untersuchungen über Sinn und Ursprung der makkabäischen Erhebung, Schocken, Berlin, 1937
    • traduit en anglais : The God of the Maccabees. Studies on the Meaning and Origen of the Maccabean Revolt, Brill, Leiden, 1979. (ISBN 90-04-05947-4)
  • (fr) Institutions des Séleucides, Geuthner, Paris, 1938
    • traduit en russe (alphabet cyrillique) : Государство Селевкидов, Наука, Moscou, 1985
  • (en) From Ezra to the Last of the Maccabees. Foundations of Post-biblical Judaism, Schocken, New York, 1962
  • (en) Four Strange Books of the Bible. Jonah, Daniel, Koheleth, Ester, Schocken, New York, 1967
    • traduit en italien : Quattro libri stravaganti della bibbia. Giona, Daniele, Kohelet, Ester, Patron, Bologne, 1979
  • (en) Studies in Jewish and Christian History, 3 volumes, Brill, Leiden, 1976–1986. (ISBN 90-04-04395-0)
  • (en) Religions and Politics in the Hellenistic and Roman periods, New Press, Como, 1985
  • (en) The Jews in the Greek Age, Harvard University Press, Cambridge, 1988. (ISBN 0-674-47490-2)
    • traduit en russe (alphabet cyrillique) : Евреи в эпоху эллинизма, Мосты культуры, Moscou, 2000. (ISBN 5-93273-024-2)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Shaye J. D. Cohen, « Elias J Bickerman: An appreciation »
  2. a, b et c (en) Smith, Morton, « Elias J. Bickerman », Proceedings of the American Academy for Jewish Research, vol. 50,‎ , xv-xviii (JSTOR 3622685)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Ernst Baltrusch, « Bickermann, Elias Joseph », dans Peter Kuhlmann et Helmuth Schneider, Geschichte der Altertumswissenschaften. Biographisches Lexikon, Stuttgart/Weimar, Metzler, (ISBN 978-3-476-02033-8), p. 101  seq.
  • (en) Morton Smith, « Elias J. Bickerman », Proceedings of the American Academy for Jewish Research, vol. 50,‎ , p. XV–XVIII (JSTOR 3622685)
  • (de) Martin Hengel, « Elias Bickermann. Erinnerungen an einen großen Althistoriker aus St. Petersburg », Hyperboreus, vol. 10,‎ , p. 171–199
  • Albert Baumgarten, Elias Bickerman as a Historian of the Jews. A Twentieth Century Tale, Tübingen, Mohr Siebeck, (ISBN 978-3-16-150171-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]