Élias Bikerman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elias Joseph Bickerman
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
JérusalemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Membre de
Distinction
Prix Leopold-Lucas (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Élias Bikerman (7 juillet 1897 dans l'Empire russe - 31 août 1981 à Jérusalem) est un historien américain d'origine russe. Il était renommé pour son érudition de l'histoire gréco-romaine et de l'époque hellénistique[1]. Il a aussi étudié le judaïsme et l'histoire de l'Iran[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Élias Bikerman naît à Kishinev en Ukraine le 7 juillet 1897[2].

Pendant plusieurs années, il enseigne l'histoire de l'Antiquité à l'université Columbia aux États-Unis[1].

Il meurt à Jérusalem le 31 août 1985[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (de) (avec Johannes Sykutris) Speusipps Brief an König Philipp. Text, Übersetzung, Untersuchungen, Hirzel, Leipzig, 1928.
  • (de) Chronologie, Teubner, Leipzig, 1933
    • traduit en italien : La cronologia nel mondo antico, La nuova Italia, Florence, 1963
    • traduit en anglais : Chronology of the Ancient World, Thames & Hudson, Londres, 1968
    • traduit en russe (alphabet cyrillique) : Хронология древнего мира. Ближний Восток и античность, Наука, Moscou, 1975
  • (de) Die Makkabäer. Eine Darstellung ihrer Geschichte von den Anfängen bis zum Untergang des Hasmonäerhauses, Schocken, Berlin, 1935
    • traduit en anglais : The Maccabees. An Account of their History from the Beginnings to the Fall of the House of the Hasmoneans, Schocken, New York, 1947
  • (de) Der Gott der Makkabäer. Untersuchungen über Sinn und Ursprung der makkabäischen Erhebung, Schocken, Berlin, 1937
    • traduit en anglais : The God of the Maccabees. Studies on the Meaning and Origen of the Maccabean Revolt, Brill, Leiden, 1979. (ISBN 90-04-05947-4)
  • (fr) Institutions des Séleucides, Geuthner, Paris, 1938
    • traduit en russe (alphabet cyrillique) : Государство Селевкидов, Наука, Moscou, 1985
  • (en) From Ezra to the Last of the Maccabees. Foundations of Post-biblical Judaism, Schocken, New York, 1962
  • (en) Four Strange Books of the Bible. Jonah, Daniel, Koheleth, Ester, Schocken, New York, 1967
    • traduit en italien : Quattro libri stravaganti della bibbia. Giona, Daniele, Kohelet, Ester, Patron, Bologne, 1979
  • (en) Studies in Jewish and Christian History, 3 volumes, Brill, Leiden, 1976–1986. (ISBN 90-04-04395-0)
  • (en) Religions and Politics in the Hellenistic and Roman periods, New Press, Como, 1985
  • (en) The Jews in the Greek Age, Harvard University Press, Cambridge, 1988. (ISBN 0-674-47490-2)
    • traduit en russe (alphabet cyrillique) : Евреи в эпоху эллинизма, Мосты культуры, Moscou, 2000. (ISBN 5-93273-024-2)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Shaye J. D. Cohen, « Elias J Bickerman: An appreciation »
  2. a, b et c (en) Smith, Morton, « Elias J. Bickerman », Proceedings of the American Academy for Jewish Research, vol. 50,‎ , xv-xviii (JSTOR 3622685)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Ernst Baltrusch, « Bickermann, Elias Joseph », dans Peter Kuhlmann et Helmuth Schneider, Geschichte der Altertumswissenschaften. Biographisches Lexikon, Stuttgart/Weimar, Metzler, (ISBN 978-3-476-02033-8), p. 101  seq.
  • (en) Morton Smith, « Elias J. Bickerman », Proceedings of the American Academy for Jewish Research, vol. 50,‎ , p. XV–XVIII (JSTOR 3622685)
  • (de) Martin Hengel, « Elias Bickermann. Erinnerungen an einen großen Althistoriker aus St. Petersburg », Hyperboreus, vol. 10,‎ , p. 171–199
  • Albert Baumgarten, Elias Bickerman as a Historian of the Jews. A Twentieth Century Tale, Tübingen, Mohr Siebeck, (ISBN 978-3-16-150171-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]