Éliane Tillieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éliane Tillieux
Illustration.
Éliane Tillieux en 2015.
Fonctions
Présidente de la Chambre des représentants de Belgique
En fonction depuis le
(2 ans, 1 mois et 22 jours)
Législature 55e
Prédécesseur Patrick Dewael
Députée fédérale à la Chambre des représentants
En fonction depuis le
(3 ans, 5 mois et 15 jours)
Élection 26 mai 2019
Circonscription Province de Namur
Législature 55e
Ministre wallonne de l'Emploi et de la Formation

(3 ans et 6 jours)
Ministre-président Paul Magnette
Gouvernement Magnette
Prédécesseur André Antoine
Successeur Pierre-Yves Jeholet
Ministre wallonne de la Santé, de l’Action sociale et de l’Égalité des Chances

(5 ans et 7 jours)
Ministre-président Rudy Demotte
Gouvernement Demotte II
Prédécesseur Rudy Demotte
Successeur Maxime Prévot (Santé & Action sociale)
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Namur (Province de Namur, Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique PS
Diplômée de Université libre de Bruxelles
École supérieure des affaires de Namur
Institut Supérieur de Traducteurs et Interprètes

Éliane Tillieux
Présidents de la Chambre des représentants de Belgique

Éliane Tillieux, née le à Namur, est une femme politique belge, membre du Parti socialiste. Elle est présidente de la Chambre des représentants depuis .

Biographie[modifier | modifier le code]

Éliane Tillieux a fait ses études primaires et secondaires à Champion (Namur), puis une Licence en traduction à l’Institut supérieur de traducteurs et interprètes (1989, ISTI, Bruxelles), qu’elle a complétées par une maîtrise en management public (1993, Solvay, ULB, Bruxelles).

Parallèlement à sa vie professionnelle, qui la mène vers la Société wallonne des eaux (SWDE) comme responsable de la Division commerciale (1990-2004), elle se passionne pour la politique et pour sa ville, Namur, capitale de la Wallonie. Élue Conseillère provinciale de Namur (2000-2004)[1], elle poursuit son engagement régional en tant que députée wallonne (élue en 2004[1], réélue en 2009 et 2014), tout en continuant de s’investir pour sa municipalité comme conseillère communale (élue en 2006[1], réélue en 2012).

Elle est désignée, en , Ministre de l’action sociale, de la santé et de l’égalité des chances au sein du Gouvernement wallon[1]. En , elle entame un nouveau mandat ministériel avec de nouvelles compétences : celles de l'emploi et de la formation[1] et ce jusqu'au . Elle a notamment fait approuver par le Gouvernement wallon - juste avant le changement de majorité - une importante et attendue réforme de tout le dispositif wallon des aides à l'emploi.

À la suite du changement de majorité au Gouvernement wallon en , elle retrouve son mandat de députée wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle s'investit particulièrement dans plusieurs commissions : en Wallonie, elle travaille sur les matières action sociale, santé, fonction publique, économie, emploi et formation, au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, elle s'implique dans les compétences de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique, des médias et de l'éducation. Ces enjeux rejoignent les combats qu’elle mène depuis les débuts de sa vie professionnelle et de son engagement politique, en faveur d’une société plus juste et plus solidaire.

Lors des élections du , tête de liste à Namur pour les élections fédérales, elle est élue députée fédérale avec un score personnel de 21.514 voix. Elle obtient ainsi le 4e meilleur score PS après Elio Di Rupo, Frédéric Daerden et Ahmed Laaouej et conserve également son "titre" de meilleur score féminin PS.

Parcours[modifier | modifier le code]

Parlementaire régionale sous la précédente législature, Eliane Tillieux a été réélue à la Région wallonne en .

  • 1992-1993 : Maîtrise en management public à l'École de Commerce de Solvay (ULB, Bruxelles)
  • 1991-1992 : Certificat de comptabilité - Institut d'Enseignement Commercial - Namur
  • 1984-1989 : Licence en traduction - Institut Supérieur de Traducteurs et Interprètes - Bruxelles
  • 1987 : Cambridge Certificate of Proficiency in English - British Council - Bruxelles

En avril 2006, elle dépose au Parlement wallon une proposition de décret spécial instituant une Constitution wallonne, avec cinq autres députés wallons PS, dont José Happart et Jean-Claude Van Cauwenberghe.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Mandat politique exercé antérieurement ou actuellement

  • -  : Conseillère provinciale de Namur
  • - : Députée wallonne et députée de la Fédération Wallonie-Bruxelles
  • - : Conseillère communale à Namur
  • -  : Ministre wallonne de la Santé, de l'Action sociale et de l'Égalité des Chances au sein du Gouvernement wallon Demotte II
  •  : Conseillère communale à Namur et Chef du groupe PS au Conseil communal
  • -  : Ministre wallonne de l'Emploi et de la Formation (Gouvernement Magnette)
  • -  : Députée wallonne et députée de la Fédération Wallonie-Bruxelles
  •  : Conseillère communale à Namur et Chef du groupe PS au Conseil communal
  • - présent : Députée fédérale
  •  : Présidente de la Chambre des Représentants, mandat exercé pour la première fois par une femme[1]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Tillieux entre dans l’histoire », sur La DH Les Sports+, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]