Électrificateur de clôture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Electric fence 01.jpg

Un électrificateur de clôture fonctionne sur le principe de décharges électriques impulsionnelles de plusieurs milliers de volts, de durée en général inférieure à la milliseconde et de fréquence de répétition de l'ordre de 1 Hz. L'intensité crête de l'impulsion atteint une dizaine d'ampères[réf. nécessaire] mais l'intensité efficace calculée sur la période de répétition reste inférieure à la dizaine de milliampères. L'électrificateur alimente en impulsions électriques la clôture proprement dite. La source d'énergie est soit le secteur 230 volts, soit une pile ou une batterie. Des appareils à alimentation mixte existent. Les appareils fonctionnant sur batterie peuvent être dotés d'un générateur photovoltaïque ou d'une éolienne.

Risques et dangers[modifier | modifier le code]

Les clôtures électriques utilisées en agriculture ne sont évidemment pas dangereuses pour les humains ou les animaux car l'énergie délivrée durant une décharge ne dépasse guère quelques dizaines de joules. À titre de comparaison, un défibrillateur génère des chocs de plusieurs centaines de joules. Une norme de sécurité internationale (IEC 60335-2-76) ou européenne (EN 60335-2-76) définit les caractéristiques limites de l'impulsion de sortie d'un électrificateur.

Des panneaux de signalisation sont posés par les éleveurs près des voies fréquentées mais cela n'empêchera pas un enfant sans surveillance de venir le toucher par curiosité voire de pénétrer dans un parc avec le danger mortel que représente une vache à veaux, un taureau, un bélier ou un cheval apeuré. Ce type d'accident, le plus fréquent, arrive en majorité avec les enfants de vacanciers ignorant tout des activités économiques rurales, de ses contraintes et dangers.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Principe[modifier | modifier le code]

Le courant passe dans un câble métallique sans enveloppe isolante mais éloigné du sol (la masse électrique dans le système) grâce à des piquets isolés électriquement de ce fil. Le moindre contact d'un animal avec le câble permet au courant électrique d'être en contact avec la terre via le corps de l'animal (sauf cas de l'oiseau se posant sur le fil). Cela lui administre une décharge électrique désagréable qui le force à cesser le contact.

Les animaux reconnaissent ces dispositifs et continuent à se méfier des fils même si l'alimentation électrique est coupée (surtout s'ils étaient mouillés lors de leur premier contact). Ils sont dorénavant éduqués à vie.

L'électrification des fils barbelés (ou ronces) est aujourd'hui interdit en France simplement pour empêcher le contact électrique subi sans pouvoir se libérer. Par la répétition des impulsions reçues, et les blessures dues aux barbelés, la personne ainsi retenue pourrait subir de graves lésions. Le point BB2 de l'annexe normative BB de la norme NF EN 60335-2-76 de février 2001 et son amendement A1 de mars 2002, relative aux instructions pour l'installation et le raccordement des clôtures électriques indique que " les fils de fer barbelés... ne doivent pas être électrifiés par un électrificateur." Cette instruction (ou une disposition équivalente) figure donc dans chaque notice d'instruction d'un électrificateur de clôture bénéficiant d'une attestation d'examen de type.

Animaux sauvages[modifier | modifier le code]

  • dans les zoos pour que les animaux ne sortent pas d'un enclos non fermé ;

Le principe est le même que pour les clôtures utilisées en agriculture.

Sécurité[modifier | modifier le code]

Non létale[modifier | modifier le code]

Semi-létale[modifier | modifier le code]

Létale[modifier | modifier le code]

Autres utilisations[modifier | modifier le code]

  • clôture d'alarme : déclenche une alarme au lieu de délivrer un choc
  • clôture enterrée : fonctionne de pair avec un collier parfois utilisé pour les chiens ou le bétail. Le câble enterré émet un signal faible, détecté par le collier. Lorsque l'animal s'approche trop, le collier émet un signal d'alarme, et un choc électrique si l'animal continue de s'approcher. Une variante sans câble enterré utilise les signaux GPS pour déterminer l'approche d'une « clôture virtuelle » sans installation physique.

Principe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]