Élections régionales de 1994 en Brandebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections régionales de 1994 en Brandebourg
88 députés du Landtag
Majorité absolue : 45 députés
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 1 933 680
Votants 1 089 161
56,33 %  −10,8
Votes exprimés 1 072 019
Votes nuls 17 142
Manfred Stolpe.JPG SPD – Manfred Stolpe
Voix 580 422
54,14 %
 +15,9
Députés élus 52  +16
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
CDU – Peter Wagner
Voix 200 700
18,72 %
 −10,7
Députés élus 18  −9
Lothar Bisky PDS, Variante b.JPG PDS – Lothar Bisky
Voix 200 628
18,71 %
 +5,3
Députés élus 18  +5
2e législature du Landtag
Diagramme
Ministre-président
Sortant Élu
Manfred Stolpe
SPD
Manfred Stolpe
SPD

Les élections régionales de 1994 en Brandebourg (en allemand : Landtagswahl in Brandenburg 1994) se tiennent le , afin d'élire les 88 députés de la 2e législature du Landtag, pour un mandat de cinq ans.

Le scrutin est marqué par la victoire du SPD, qui remporte une solide majorité absolue, et la disparition des Grünen et du FDP. Le ministre-président Manfred Stolpe est donc investi pour un deuxième mandat.

Contexte[modifier | modifier le code]

Aux élections régionales du , le SPD du pasteur Manfred Stolpe devient la première force politique du Brandebourg, reconstitué en vue de la réunification allemande. Il réunit 38,2 % des suffrages exprimés et 36 députés sur les 88 du nouveau Landtag. Parmi les cinq Länder reformés, c'est le seul qui voit la victoire du Parti social-démocrate.

La CDU de Peter-Michael Diestel, ancien ministre de l'Intérieur de l'unique gouvernement démocratique d'Allemagne de l'Est, prend la deuxième place de l'assemblée parlementaire avec 29,4 % des voix et 27 élus. Elle devance donc le PDS de Lothar Bisky — qui emmenait avec lui des candidats de la FDJ et du KPD — qui totalise 13,4 % des exprimés et 13 parlementaires.

Deux autres forces franchissent le seuil des 5 % nécessaire pour intégrer le Landtag. Le FDP obtient 6,6 %, ce qui lui donne six députés, tout comme l'Alliance 90 (Bü90), qui totalise 6,4 % des suffrages.

Stolpe est ensuite investi pour son premier mandat à la tête d'une « coalition en feu tricolore » entre le SPD, le FDP et la Bü90.

La Constitution du Land entre en vigueur le , fixant à cinq ans et non plus quatre la durée de la législature.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le Landtag est constitué de 88 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL), élus pour une législature de cinq ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel de Hare/Niemayer.

Chaque électeur dispose de deux voix : la première (en allemand : Wahlkreisstimme) lui permet de voter pour un candidat de sa circonscription selon les modalités du scrutin uninominal majoritaire à un tour, le Land comptant un total de 44 circonscriptions ; la seconde voix (en allemand : Landesstimme) lui permet de voter en faveur d'une liste de candidats présentée par un parti au niveau du Land.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 88 sièges est répartie à la proportionnelle sur la base des secondes voix uniquement, à condition qu'un parti ait remporté 5 % des voix au niveau du Land — sauf le parti représentant la minorité sorabe — ou un mandat au scrutin uninominal. Si un parti a remporté des mandats au scrutin uninominal, ses sièges sont d'abord pourvus par ceux-ci.

Dans le cas où un parti obtient plus de mandats au scrutin uninominal que la proportionnelle ne lui en attribue, la taille du Landtag est augmentée jusqu'à rétablir la proportionnalité.

Campagne[modifier | modifier le code]

Principaux partis[modifier | modifier le code]

Parti Chef de file Résultat en 1990
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Manfred Stolpe
(Ministre-président)
38,2 % des voix
36 députés
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Peter Wagner 29,4 % des voix
27 députés
Parti du socialisme démocratique
Partei des Demokratischen Sozialismus
Lothar Bisky 13,4 % des voix
13 députés
Parti libéral-démocrate
Freie Demokratische Partei
Detlev Paepke 6,6 % des voix
6 députés
Alliance 90 / Les Verts
Bündnis 90/Die Grünen
Petra Weißflog 6,4 % des voix
6 députés

Résultats[modifier | modifier le code]

Voix et sièges[modifier | modifier le code]

Résultats des élections régionales de 1994 en Brandebourg
Partis Circonscriptions Sièges proportionnels Total des sièges
Votes % Sièges +/− Votes % Sièges Total +/−
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 535 908 50,19 44 en augmentation 14 580 422 54,14 8 52 en augmentation 16
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 222 040 20,79 0 en diminution 14 200 700 18,72 18 18 en diminution 9
Parti du socialisme démocratique (PDS) 210 289 19,69 0 en stagnation 200 628 18,71 18 18 en augmentation 5
Alliance 90 / Les Verts (Grünen) 34 679 3,25 0 en stagnation 31 033 2,89 0 0 en diminution 6
Parti libéral-démocrate (FDP) 29 283 2,74 0 en stagnation 23 541 2,20 0 0 en diminution 6
Autres 35 559 3,33 0 en stagnation 35 695 3,33 0 0 en stagnation
Votes valides 1 067 758 98,03 1 072 019 98,43
Votes blancs et nuls 21 403 1,97 17 142 1,57
Total 1 089 161 100 44 - 1 089 161 100 44 88 en stagnation
Abstentions 844 519 43,67 844 519 43,67
Nombre d'inscrits / participation 1 933 680 56,33 1 933 680 56,33

Analyse[modifier | modifier le code]

Conséquences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]