Élections régionales de 1985 en Sarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections régionales de 1985 en Sarre
51 députés du Landtag
Majorité absolue : 26 députés
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 844 038
Votants 717 448
85,00 %  0
Votes exprimés 704 901
Votes nuls 12 547
Bundesarchiv B 145 Bild-F079276-0010 Lafontaine (cropped).jpg SPD – Oskar Lafontaine
Voix 346 595
49,17 %
 +3,8
Députés élus 26  +2
KAS-Zeyer, Werner-Bild-7286-1.jpg CDU – Werner Zeyer
Voix 262 975
37,31 %
 −6,7
Députés élus 20  −3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
FDP/DPS – Horst Rehberger
Voix 70 713
10,03 %
 +3,1
Députés élus 5  +2
9e législature du Landtag
Diagramme
Ministre-président
Sortant Élu
Werner Zeyer
CDU
Oskar Lafontaine
SPD
wahlen-in-deutschland.de

Les élections régionales de 1985 en Sarre (en allemand : Landtagswahl im Saarland 1985) se tiennent le afin d'élire les 51 députés de la 9e législature du Landtag pour un mandat de cinq ans.

Le scrutin est marqué par la victoire du SPD, qui remporte l'exacte majorité absolue des sièges. Oskar Lafontaine est ensuite investi ministre-président et provoque la première alternance depuis .

Contexte[modifier | modifier le code]

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le Landtag est constitué de 51 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL), élus pour une législature de cinq ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel d'Hondt.

Chaque électeur dispose d'une voix, qui compte double : elle lui permet de voter pour une liste de candidats, le Land comptant un total de trois circonscriptions plurinominales ; elle est alors automatiquement attribuée au parti politique à laquelle cette liste est rattachée.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 51 sièges est répartie en fonction des voix attribuées aux partis, à condition qu'un parti ait remporté 5 % des voix au niveau du Land. La répartition est ensuite répétée dans les trois circonscriptions.

Campagne[modifier | modifier le code]

Principales forces[modifier | modifier le code]

Parti Chef de file Résultats de 1980
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Oskar Lafontaine 45,4 % des voix
24 députés
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Werner Zeyer
(Ministre-président)
44,0 % des voix
23 députés
Parti démocrate de la Sarre
Demokratische Partei Saar
Horst Rehberger
(Ministre de l'Économie)
6,9 % des voix
4 députés

Résultats[modifier | modifier le code]

Voix et sièges[modifier | modifier le code]

Résultats des élections régionales de 1985 en Sarre
Parti Voix Sièges
Votes % Circ. +/- Land Total +/-
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 346 595 49,17 21 en augmentation 2 5 26 en augmentation 2
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 262 975 37,31 16 en diminution 3 4 20 en diminution 3
Parti démocrate de la Sarre (FDP/DPS) 70 713 10,03 4 en augmentation 1 1 5 en augmentation 1
Autres 24 618 3,49 0 en stagnation 0 0 en stagnation
Votes valides 704 901 98,25
Votes blancs et nuls 12 547 1,75
Total 717 448 100 41 en stagnation 10 51 en stagnation
Abstentions 126 590 15,00
Nombre d'inscrits / participation 844 038 85,00

Analyse[modifier | modifier le code]

Enregistrant une nouvelle progression, le SPD frôle la majorité absolue en voix et remporte l'exacte majorité absolue des sièges du Landtag, cinq après être devenu le premier parti de la Sarre. L'accession au pouvoir d'Oskar Lafontaine marque ainsi la première alternance dans le Land depuis son intégration à l'Allemagne de l'Ouest 30 ans plus tôt. La CDU du ministre-président Werner Zeyer, au pouvoir depuis six ans, repasse pour la première fois sous la barre des 40 % depuis . Cette chute n'est pas compensée par la poussée sensible du FDP/DPS, son partenaire de coalition, auteur du troisième meilleur résultat de son histoire régionale.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Le , Oskar Lafontaine est investi ministre-président pour son premier mandat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]