Élections partielles canadiennes du 3 avril 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les élections partielles canadiennes du 3 avril 2017 ont lieu dans cinq circonscriptions : deux en Alberta (Calgary Heritage et Calgary Midnapore), deux en Ontario (Markham—Thornhill et Ottawa—Vanier) et une au Québec (Saint-Laurent). Dans quatre cas les partielles ont lieu suite à une démission, dans un cas suite à un décès. Suite aux partielles, qui ont toutes lieux dans des fiefs des partis, les équilibres restent inchangés.

Calgary Heritage (AB)[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Après dix ans à la tête du Canada, Stephen Harper perd les élections de 2015 face à Justin Trudeau, il est cependant largement élu dans Calgary Heritage. Dès son élection il fait savoir qu'il ne restera pas député tout au long du mandat et annonce sa démission le 25 mai 2016. Elle est effective 26 août de la même année[1].

Résultat[modifier | modifier le code]

Candidat Parti # %
Bob Benzen Conservateur 19389 71,5 %
Scott Forsyth Libéral 5889 21,7 %
Khalis Ahmed Néo-Démocrate 784 2,9 %
Taryn Knorren Vert 484 1,8 %
Jeff Willerton Héritage Chrétien 383 1,4 %
Darcy Gerow Parti libertarien du Canada 113 0,4 %
Stephen J. Garvey Parti de l'Avancement national (en) 79 0,3 %
Total 27121 100 %

Calgary Midnapore (AB)[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Le Jason Kenney démissionne de son mandat à la Chambre des communes pour se lancer dans une carrière provinciale à la tête du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta[2].

Résultat[modifier | modifier le code]

Candidat Parti # %
Stephanie Kusie Conservateur 22454 77,2 %
Haley Brown Libéral 4950 17 %
Holly Heffernan Néo-Démocrate 735 2,5 %
Ryan Zedic Vert 625 2,1 %
Larry R. Heather Héritage Chrétien 251 0,9 %
Total 29096 100 %

Markham—Thornhill (ON)[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Le , John McCallum démissionne après le remaniement qui l'exclut du cabinet, puis est nommé ambassadeur du Canada en Chine. Il était élu de la circonscription depuis 2000[3].

Résultat[modifier | modifier le code]

Candidat Parti # %
Mary Ng Libéral 9856 51,3 %
Ragavan Paranchothy Conservateur 7501 39 %
Gregory Hines Néo-Démocrate 671 3,5 %
Dorian Baxter Progressiste Conservateur 566 3,9 %
Caryn Bergmann Vert 426 2,2 %
Brendan Thomas Reilly Parti libertarien du Canada 118 0,6 %
Above Znoneofthe Canada 77 0,4 %
Total 19215 100 %

Ottawa—Vanier (ON)[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Le Mauril Bélanger, député depuis 1995, décède en cours de mandat. La circonscription dont il était l'élu est un château fort libéral puisqu'elle est détenue par le parti depuis 1935[4].

Résultat[modifier | modifier le code]

Candidat Parti # %
Mona Fortier Libéral 15190 51,2 %
Émilie Taman Néo-Démocrate 8523 28,7 %
Adrian Paul Papara Conservateur 4578 15,4 %
Nira Dookeran Vert 987 3,3 %
John "The Engineer" Turmel Canada 153 0,5 %
Damien Wilson Parti libertarien du Canada 137 0,5 %
Christina Wilson Canada 99 0,3 %
Total 29667 100 %

Saint-Laurent (QC)[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Le , Stéphane Dion démissionne après le remaniement qui l'exclut du cabinet puis est nommé ambassadeur du Canada en Allemagne et auprès de l'Union européenne. Il s'agit d'une circonscription libérale depuis sa création en 1988[3].

Résultat[modifier | modifier le code]

Candidat Parti # %
Emmanuella Lambropoulos Libéral 11461 59,1 %
Jimmy Yu Conservateur 3784 19,5 %
Daniel Green Vert 1548 8,0 %
Mathieu Auclair Néo-Démocrate 1511 7,8 %
William Fayad Bloc québécois 951 4,9 %
Chinook Blais-Leduc Rhinocéros 129 0,7 %
Total 19384 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)THe Globe and Mail, « Stephen Harper resigns as MP to pursue consultancy career », The Globe and Mail, 26 août 2016].
  2. « Jason Kenney offre son dernier discours aux Communes », La Presse, 22 septembre 2016, consulté le 04 avril 2017.
  3. a et b « Stéphane Dion quitte la vie politique », Radio-Canada, 10 janvier 2017.
  4. « Décès de Mauril Bélanger: élection dans Ottawa-Vanier le 3 avril », La Presse, 19 février 2017.

Lien externe[modifier | modifier le code]