Élections municipales de 2018 à Erevan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections municipales de 2018 à Erevan
Voir et modifier les données sur Wikidata
Composition de l'assemblée élue
Diagramme

Des élections municipales à Erevan, la capitale et plus grande ville d'Arménie, ont lieu le afin de renouveler les 65 membres de son conseil municipal[1]. Ce scrutin anticipé est provoqué par la démission de l'ancien maire Taron Margarian, membre du HHK, à la suite de la révolution arménienne de 2018.

Le scrutin est remporté par la liste Mon pas mené par Hayk Maroutian, membre du Contrat civil, en alliance avec le Parti de la mission[2], tous deux alliés au Premier ministre Nikol Pachinian et son Alliance « La sortie ». Malgré une forte abstention, leur victoire écrasante avec plus de 80 % des suffrages et 56 sièges sur 65 est considérée comme un test très favorable pour ce dernier en vue de probables élections législatives anticipées.

Contexte[modifier | modifier le code]

La révolution arménienne se déroule de à à l'initiative du député d'opposition Nikol Pachinian, rassemblant des dizaines de milliers de personnes, particulièrement dans la capitale Erevan, à Gyumri et à Vanadzor. S'intensifiant à partir d'avril, le mouvement, baptisé « L'Arménie sans Serge » (en arménien : ՄերժիրՍերժին : MerzhirSerjin), mène le à la démission de Serge Sarkissian, au pouvoir depuis 2007, puis à l'élection de Nikol Pachinian au poste de Premier ministre le suivant.

Le maire d'Erevan Taron Margarian, membre du Parti républicain d'Arménie de Serge Sarkissian, démissionne en en raison de la révélation d'affaires de corruption. Le conseil municipal ne parvenant pas à se mettre d'accord sur un maire par intérim, il est dissous et des élections anticipées sont organisées.

La capitale de l'Arménie rassemblant près de la moitié de ses habitants, le scrutin est vu comme un test pour le nouveau chef du gouvernement. Nikol Pachinian appelle a voter pour ses alliés, affirmant que le résultat des municipales permettrait de déterminer s'il a assez de soutien pour convoquer des élections législatives anticipées. Le Parti républicain ne participe pas aux élections du conseil municipal[3].

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le conseil d'Erevan est composé de 65 membres élus au scrutin proportionnel plurinominal dans une unique circonscription électorale. Les électeurs votent pour des listes fermées de candidats et les sièges sont répartis entre elles à la proportionnelle en fonction de leurs part des voix, à condition qu'ils franchissent un seuil électoral de 6 % des suffrages exprimés pour les partis, ou de 8 % pour les coalitions de partis. La loi électorale prévoit néanmoins une prime majoritaire si une liste dépasse à elle seule 40 % des voix, celle-ci recueillant d'office une majorité absolue des sièges. A l'inverse, si l'émiettement politique est tel que moins de trois partis franchissent les seuils électoraux, seuls les trois partis arrivés en tête se voient attribuer des sièges. Le conseil municipal élit à son tour le maire d'Erevan, sauf dans le cas où une liste reçoit une majorité absolue des voix, sa tête de liste devenant alors automatiquement maire[4],[5],[6].

Candidatures[modifier | modifier le code]

Plusieurs partis politiques prennent part à l'élection, désignant un candidat au poste de maire, dont entre autres :

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats du parti arrivé en tête par district
Résultats des municipales d'Erevan de 2018[13],[14]
Assemblee Erevan 2018.svg
Parti ou coalition Voix % Sièges +/-
Alliance « Mon pas » 294 092 81,06 57 Nv
Arménie prospère 25 218 6,95 5 Increase2.svg 5
Alliance « Lumineuse » 18 114 4,99 3 Nv
Fédération révolutionnaire arménienne 5 882 1,62 0 Steady.svg
Yerkir Tsirani 5 059 1,39 0 Decrease2.svg 5
État de droit 3 947 1,09 0 Steady.svg
Yerevantsiner 2 986 0,82 0 Nv
Héritage 2 709 0,75 0 Steady.svg
Communauté d'Erevan 2 502 0,69 0 Nv
Parti de la voie démocratique 799 0,22 0 Nv
Parti des réformateurs 792 0,22 0 Nv
Parti Hayk 682 0,19 0 Nv
Suffrages exprimés 342 847 92,56
Votes blancs et nuls 17 539 7,44
Total 370 386 100 65 Steady.svg
Abstention 477 960 56,34
Inscrits / Participation 848 346 43,66

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Yerevan to Elect New Municipal Council on September 23 », sur hetq.am,
  2. « Félicitations au nouveau maire d’Erevan Hayk Marutyan - Nouvelles d'Arménie en Ligne » (consulté le 24 septembre 2018)
  3. « Arménie : les réformateurs remportent haut la main la mairie de la capitale », sur L'Orient-Le Jour,
  4. « DocumentView », sur www.arlis.am (consulté le 19 septembre 2018)
  5. « Electoral Code of Armenia (adopted in 2016) »
  6. (en) « Armenia Police chief assures well-organized, transparent Yerevan city council election », sur news.am (consulté le 20 septembre 2018)
  7. (en) « Civil Contract nominates Hayk Marutyan for Yerevan’s Mayor seat », sur Aravot,
  8. (en) « Naira Zohrabyan is Prosperous Armenia Party’s candidate for Yerevan Mayor », sur Armenpress,
  9. (en) « Zaruhi Postanjyan: "I will run for Mayor of Yerevan" », sur Armenpress,
  10. (en) « Bright Armenia and Republic parties will participate in Yerevan elections without Civil Contract party », sur News.am
  11. (hy) « «Ժառանգություն» կուսակցությունը կմասնակցի Երեւանի ավագանու ընտրություններին », sur Lragir.am,‎
  12. (en) « ARF to have no female candidate at upcoming Yerevan municipal council election », sur News.am,
  13. My Step bloc wins landslide victory in Yerevan City Council election
  14. Commission électorale centrale