Élections municipales à Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Strasbourg, le conseil municipal du 21 janvier 2013.

Les élections municipales à Strasbourg permettent d'élire le maire et les conseillers municipaux de la commune de Strasbourg, chef-lieu du département du Bas-Rhin et de la région Alsace. Elles ont souvent été le théâtre d'affrontements durs entre la droite et la gauche, la ville basculant de l'un à l'autre bord au fil des élections.

Élection de 2014[modifier | modifier le code]

Élection de 2008[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont eu lieu les 9 et 16 mars 2008, et ont été au centre d'une opposition entre le candidat de gauche, Roland Ries (PS) et le maire sortant Fabienne Keller (formant un « tandem » avec son premier adjoint Robert Grossmann) à la tête d'une liste de droite. Ces élections furent la scène de la victoire éclatante, avec plus de 58 % des suffrages exprimés au second tour, de Roland Ries.

Élue en 2001 dans un contexte de division de la gauche strasbourgeoise, Fabienne Keller considérait que son bilan n'était pas en cause, et que les strasbourgeois validaient l'ensemble de ses choix. Pourtant, certaines grandes opérations furent au centre de contestations importantes, telle la restructuration de la place Kléber, la grande verrière de la gare, la destruction du pont Churchill, ou le tracé du tramway.

Mais la campagne électorale se concentra sur la gouvernance de la ville, et les accusations d'autoritarisme et de mépris de Fabienne Keller. Un autoritarisme dénoncé de longue date, y compris au sein de l'équipe municipale élue en 2001, avec la création de deux groupes dissidents. La presse locale se faisait régulièrement l'écho de tensions fortes au sein de l'exécutif, et certains élus de la Communauté urbaine de Strasbourg se plaignaient d'un manque de concertation. Une lettre sera adressée en ce sens à Robert Grossmann par 16 maires et conseillers de la CUS dénonçant le comportement brutal de la présidente déléguée, Fabienne Keller.

Roland Ries, maire de la ville entre 1997 et 2000, désigné par un vote des militants en octobre 2007 ayant réussi à faire l'union autour de son nom, les conditions étaient remplies pour un duel entre la gauche et la droite.

Premier tour (9 mars 2008)[modifier | modifier le code]

Les observateurs constatèrent un taux d'abstention, certes relativement élevé mais à l'identique des municipales de 2001 (45,32 %). Roland Ries, à l'issue de ce premier tour, provoqua une certaine surprise par l'ampleur de son avance, 10 points. Accusant très difficilement le coup, Fabienne Keller répondit en larmes aux journalistes.

Liste Nombre de voix Pourcentage
Marcel Wolff Liste Strasbourg 100 % à gauche (LCR) 1 394 1,87 %
Roland Robert Liste Lutte ouvrière (LO) 504 0,68 %
Pascal Fischer Liste unité pour la défense de nos droits, pour le respect du vote non du 29 mai (PT) 290 0,39 %
Roland Ries Liste Une ville pour tous, une ville pour chacun (PS) 32 753 43,90 %
Alain Jund Liste Strasbourg, ville verte, ouverte et solidaire (Les Verts) 4 752 6,37 %
Jamal Boussif Liste Rendons notre Ville plus dynamique, attractive, généreuse... (Union sociale démocrate) 540 0,72 %
Chantal Cutajar Liste Génération mieux vivre (MoDem) 4 280 5,74 %
Fabienne Keller Liste Union pour Strasbourg (Union Pour Strasbourg (UPS) - UMP) 25 314 33,93 %
Mohamed Latrèche Liste PMF : le vrai changement (PMF) 1 047 1,40 %
Robert Spieler Liste Strasbourg d'abord (Alsace d'abord) 1616 2,17 %
Christian Cotelle Liste Strasbourg vérité (FN) 2121 2,84 %

Deuxième tour (16 mars 2008)[modifier | modifier le code]

Lors de la campagne de l'entre-deux tours, l'objectif affiché par Fabienne Keller était de mobiliser les abstentionnistes du premier tour. Elle en profite aussi pour écarter brutalement Robert Grossmann qu'elle considère comme l'unique responsable du mauvais score du premier tour. Fabienne Keller pense que cette décision lui permettra de regagner du terrain. L'objectif ne fut pas atteint. D'un côté le taux d'abstention de 43,17 % est en augmentation sensible par rapport au second tour de 2001 et de l'autre, l'écart avec la liste conduite par Roland Ries s'accentue davantage, les électeurs de droite n'ayant pas accepté le changement de stratégie opéré.

Nombre de voix Pourcentage
Roland Ries 44 935 58,33 %
Fabienne Keller 32 097 41,67 %

Maire[modifier | modifier le code]

  • Roland Ries, sénateur du Bas-Rhin, élu maire par le Conseil municipal de Strasbourg, le 22 mars 2008 par 52 voix et 13 bulletins blancs.

Adjoints au maire, conseillers municipaux délégués et conseillers municipaux[modifier | modifier le code]

Adjoints au maire et conseillers municipaux ayant une délégation[modifier | modifier le code]

Seize adjoints thématiques, dix adjoints de quartier dotés d'un pouvoir de décision propre et agissant sous la responsabilité du maire. Ils forment, avec celui-ci, le bureau municipal. On dénombre aussi treize conseillers municipaux délégués à des thématiques spécifiques, sous responsabilité de certains adjoints.

Conseiller municipal Parti politique Poste Délégations
Robert Herrmann PS 1er adjoint Coordination municipale et démocratie locale, conseil des jeunes
Adjoint du Centre-Ville
Conseiller général
Nawel Rafik-Elmrini PS 2e adjointe Relations internationales et européennes, coopération décentralisée
Mathieu Cahn PS 3e adjoint Vie associative, jeunesse et centres socioculturels, animation et politique de la ville
Adjoint de la Meinau
Françoise Buffet PS 4e adjointe Développement durable, plan climat, espaces verts et jardins familiaux
Alain Jund EELV 5e adjointe Urbanisme opérationnel, préparation du Plan Local d'Urbanisme (PLU), économies d'énergie, police du bâtiment et commissions de sécurité
Nicole Dreyer PS 6e adjointe Petite enfance, action éducative, vie scolaire
Adjointe de la Robertsau
Alain Fontanel PS 7e adjoint Finances, évaluation des politiques publiques et contrôle de gestion
Conseillère régionale
Daniel Payot PS 8e adjoint Action culturelle et Œuvre Notre-Dame
Anne-Pernelle Richardot PS 9e adjointe État-civil, citoyenneté, affaires électorales et affaires de nationalité
Conseillère régionale
Serge Oehler PS 10e adjoint Sports
Adjoint de Hautepierre, de Cronenbourg, des Poteries et du Hohberg
Marie-Dominique Dreyssé EELV 11e adjointe Affaires sociales
Conseillère générale
Olivier Bitz PS 12e adjoint Sécurité, tranquillité publique, prévention, hygiène, santé, circulation, stationnement, éclairage et cultes
Adjoint du Conseil des Quinze
Conseiller général
Françoise Bey PS 13e adjointe Marchés publics, présidence de la Commission d'appels d'offres et des jurys mentionnés aux codes des marchés publics et présidence de la commission Aménagement
Éric Elkouby PS 14e adjoint Foires et marchés, occupation du domaine public, gestion du patrimoine bâti de la Ville
Adjoint de la Montagne-Verte, de Koenigshoffen et de l’Elsau
Conseiller général
Philippe Bies PS Adjoint Logement et gestion du patrimoine bâti et non-bâti, exercice du droit de préemption
Adjoint de Neudorf
Jean-Jacques Gsell PS Adjoint Tourisme, commerce et artisanat
Adjoint de la Gare
Annick Neff PS Adjointe Adjointe de Neuhof, de la Ganzau et du Stockfeld
Michèle Seiler PS Adjointe Adjointe de la Krutenau, de l'Esplanade et de la Bourse
Israël Nisand PS Conseiller municipal délégué Affaires relevant des hôpitaux universitaires de Strasbourg
Eric Schultz EELV Conseiller municipal délégué Démocratie locale
Henri Dreyfus PS Conseiller municipal délégué Insertion et personnes âgées
Mine Gunbay PS Conseiller municipal délégué Droits des femmes et égalité des genres
Paul Meyer PS Conseiller municipal délégué Ville numérique et vie étudiante
Martine Jung PS Conseiller municipal délégué Espaces verts
Alexandre Feltz PS Conseiller municipal délégué Santé
Christian Spiry PS Conseiller municipal délégué Logement et lutte contre la précarité
Luc Gillmann PS Conseiller municipal délégué Réussite éducative
Élisabeth Ramel PS Conseiller municipal délégué Charte de la nuit
Michaël Schmidt PS Conseiller municipal délégué Affaires relevant du CCAS, aide sociale de la Ville et relations franco-allemandes
Saban Kiper PS Conseiller municipal délégué Commissions de sécurité
Frédéric Nitschke PS Conseiller municipal délégué Économie sociale et solidaire

Trombinoscope du maire et adjoints au maire de la ville de Strasbourg[modifier | modifier le code]

Composition des groupes[modifier | modifier le code]

Composition du groupe « Socialiste et Républicain »[modifier | modifier le code]

Le groupe « Socialiste et Républicain » est issu de la liste « Une ville pour tous, une ville pour chacun » portée par Roland Ries pour le Parti Socialiste.

Conseiller municipal Poste Remarques
Roland Ries Maire Sénateur
Robert Herrmann 1er adjoint Conseiller général
Nawel Rafik-Elmrini 2e adjointe
Mathieu Cahn 3e adjoint
Françoise Buffet 4e adjointe
Nicole Dreyer 6e adjointe
Alain Fontanel 7e adjoint Conseiller régional
Daniel Payot 8e adjoint
Anne-Pernelle Richardot 9e adjointe Conseillère régionale
Serge Oehler 10e adjoint Conseiller général
Olivier Bitz 12e adjoint Conseiller général
Françoise Bey 13e adjointe
Éric Elkouby 14e adjoint Conseiller général
Philippe Bies conseiller municipal Député du Bas-Rhin depuis 2012
Jean-Jacques Gsell Adjoint
Annick Neff Adjointe
Michèle Seiler Adjoint
Catherine Trautmann Conseillère municipale Députée européenne, ancien Ministre et ancien Maire de Strasbourg
Israël Nisand Conseiller municipal délégué
Béatrice Ziegelmeyer Conseillère municipale
Souad El Maysour Conseillère municipale
Goinda Murthen Conseiller municipal
Caroline Barrière Conseillère municipale
Henri Dreyfus Conseiller municipal délégué
Soumiya Sihabi Conseillère municipale
Abdelaziz Meliani Conseiller municipal
Mine Gunbay Conseillère municipale déléguée
Paul Meyer Conseiller municipal délégué
Martine Jung Conseillère municipale déléguée
Alexandre Feltz Conseiller municipal délégué
Philippe Willenbucher Conseiller municipal
Syamak Agha-Babaei Conseiller municipal
Maria-Fernanda Gabriel-Hanning Conseillère municipale
Pauline Viès Conseillère municipale En remplacement de Myriam Gloppe, à la suite de son décès survenu le 10/06/12
Christian Spiry Conseiller municipal
Chantal Augé Conseillère municipale Retrait de ses délégations d'adjointe chargée des marchés publics par le maire début 2012
Luc Gillmann Conseiller municipal délégué
Elisabeth Ramel Conseillère municipale déléguée
Michaël Schmidt Conseiller municipal délégué
Saban Kiper Conseiller municipal délégué
Liliane Tetsi Conseillère municipale
Nicolas Matt Conseiller municipal En remplacement d'Emmanuel Jacob, à la suite de sa démission
Frédéric Nitschke Conseiller municipal délégué
Martine Lago Conseiller municipal
Caroline Ctorza Conseillère municipale Démission du poste d'adjointe le 20 novembre 2009

Emmanuel Jacob a été élu au conseil municipal sur la liste du Parti Socialiste, mais celui-ci a démissionné courant 2011 de son poste au profit de Nicolas MATT. Ses délégations à la ville numérique ont été transférées à Paul MEYER.

Composition du groupe « Europe Écologie – Les Verts »[modifier | modifier le code]

Alain Jund, janvier 2013

Le groupe « Europe Écologie – Les Verts » est issu de la liste « Strasbourg, ville verte, ouverte et solidaire » portée par Alain Jund pour Les Verts, devenu depuis Europe Écologie Les Verts.

Conseiller municipal Poste Remarques
Alain Jund 5e Adjoint
Marie-Dominique Dreyssé 11e Adjointe Conseillère générale
Éric Schultz 15e Adjoint[1] Conseiller Eurometropolitain
Mina Bezzari Conseillère municipale
Derya Topal Conseillère municipale

Composition du groupe « Pour une alternative Sociale écologique et citoyenne »[modifier | modifier le code]

Le groupe « Pour une alternative sociale, écologique et citoyenne » est issu du départ de certains conseillers municipaux des groupes socialistes et écologistes.

Conseiller municipal Poste Remarques
Malika Souci Conseillère municipale issu du groupe Socialiste et Républicain
Mustafa El Hamdani Conseiller municipal issu du groupe Europe Écologie Les Verts

Composition du groupe « Strasbourg au Centre » (SAC)[modifier | modifier le code]

Fabienne Keller, janvier 2013

Le groupe « Strasbourg au Centre » est issu de la liste « Union pour Strasbourg » portée par Fabienne Keller pour l'Union pour un mouvement populaire.

Conseiller municipal Poste Remarques
Fabienne Keller Conseillère municipale Sénatrice, ancienne Maire de Strasbourg
Catherine Zuber Conseillère municipale Conseillère régionale
Pascal Mangin Conseiller municipal Conseiller régional
Marc Merger Conseiller municipal
Jean-Charles Quintiliani Conseiller municipal
Bornia Tarall Conseillère municipale
Geneviève Werle Conseillère municipale

Composition du « UMP - Nouveau Centre & Indépendants »[modifier | modifier le code]

Robert Grossmann, janvier 2013

Le groupe « Nouveau Centre et Indépendants » est issu de la liste « Union pour Strasbourg » portée par Robert Grossmann pour l'UMP.

Conseiller municipal Poste Remarques
Robert Grossmann Conseiller municipal
Jean-Emmanuel Robert Conseiller municipal
Anne Schumann Conseillère municipale
Frédéric Loutrel Conseiller municipal
Huguette Dreikaus Conseillère municipale
Martine Callderoli-Lotz Conseillère municipale Conseillère régionale

Élection de 2001[modifier | modifier le code]

Ces élections municipales ont été le théâtre de l'affrontement politique de Catherine Trautmann (PS) et du tandem Fabienne Keller - Robert Grossmann (droite). La droite l'a emporté, mettant fin à l'intermède socialiste à la tête de Strasbourg.

En 1999, de fortes tensions étaient apparues dans la gauche strasbourgeoise. Le retour de Catherine Trautmann dans la vie politique locale, maire réélu au premier tour en 1995 puis ministre du gouvernement de Lionel Jospin à partir de 1997, ne fut pas du goût de Roland Ries, maire en exercice lors de l'absence de Catherine Trautmann. Celui-ci, soutenu par Jean-Claude Petitdemange, une figure de la gauche locale, s'opposa à la réintégration pleine et entière de Catherine Trautmann dans ses fonctions de maire. Un accord fut trouvé et au début de l'année 2000 Catherine Trautmann put reprendre la présidence de la communauté urbaine de Strasbourg, tandis que Roland Ries gardait le fauteuil de maire.

Cet épisode a jeté le trouble et a abouti à la scission d'une partie de la gauche emmenée par Jean-Claude Petitdemange. Le maintien de ce dernier au second tour des élections allié au trouble semé dans la gauche strasbourgeoise font dire aux spécialistes que cette scission au sein de la gauche est la cause de la victoire de la droite en 2001.

Premier tour (11 mars 2001)[modifier | modifier le code]

Le taux d'abstention est élevé (45,3 %, en augmentation de 3,2 points par rapport à 1995).

Liste Nombre de voix Pourcentage
Roland Robert Liste Lutte ouvrière (LO) 1 835 2,78 %
Jean-Claude Meyer Liste Strasbourg 100 % à gauche (LCR) 1 346 2,04 %
Georges Hoffmann Liste socialiste, laïque et républicaine (PT) 692 1,05 %
Catherine Trautmann Liste de la majorité et des Verts pour Strasbourg (Gauche plurielle) 19 203 29,10 %
Jean-Claude Petitdemange Priorité à la vie quotidienne (Divers gauche) 7 989 12,11 %
Fabienne Keller La priorité, c'est vous ! (Union de la droite - UDF) 19 467 29,50 %
Robert Spieler Servir Strasbourg - Prospérité, sécurité, solidarité (Alsace d'abord) 6 076 9,21 %
Jean-Louis Wehr Sécurité et tranquillité pour Strasbourg (FN) 4 947 7,50 %
Luc Gwiazdzinski Liste AIR - Action et initiatives républicaines 4 112 6,23 %
Eric Feldmann Liste Le Peuple, la République 315 0,48 %

Deuxième tour (18 mars 2001)[modifier | modifier le code]

Taux d'abstention : 36,3 %

Pourcentage
Catherine Trautmann 40,42 %
Jean-Claude Petidemange 8,73 %
Fabienne Keller 50,85 %

Élus municipaux[modifier | modifier le code]

Adjoints au maire[modifier | modifier le code]

Sous l'autorité du maire et du maire délégué

Conseiller municipal Délégation Adjoint du quartier
Hugues Geiger Environnement Cronenbourg, Hautepierre
Pascal Mangin Affaires européennes et internationales Meinau
Pascale Judant-Pfeiffer Neuhof
Olivier Arbousse Questions transversales relatives aux écoles Esplanade, Krutenau
Anne Schumann Marchés publics, Présidence de la Commission d'Appel d'Offre, jumelages, relations avec les associations socio-culturelles Gare
Harry Lapp Foires et marchés
Djemilla Azou-Isghi Intégration Elsau
Catherine Zuber Insertion professionnelle, aide sociale, action sociale et médico-sociale, hygiène et santé
Henri Bretz Koenigshoffen, Montagne-Verte
Jean-Claude Bader Tourisme et animation
Catherine Seegmuller Centre-ville
Geneviève Werle Urbanisme, police du bâtiment Neudorf
Joëlle Haeusser État-civil, population Conseil des XV
Yves Le Tallec Robertsau

Groupe Union pour Strasbourg[modifier | modifier le code]

  • Martine Altemaire
  • Marie-Louise Axelroud
  • Christian Bailly
  • Jean-Luc Bostetter
  • Anne-Marie Chaigneau
  • Annick De Montgolfier
  • Bernadette Dumond
  • Léger Gauthier
  • Albert Gemmrich
  • Michel Girard
  • Robert Grand
  • Michel Hau
  • Frédéric Le Jehan
  • Alain Lévy
  • Frédérique Loutrel
  • Christophe Milon
  • Francis Muckensturm
  • Isabelle Ott
  • Jean-Emmanuel Robert
  • Abel Rouard
  • Béatrice Schlagdenhauffen
  • Laurent Spiero
  • Catherine Stroebele
  • Emmanuelle Vierling-Kovar
  • Christine Vogel
  • Kineret Weil
  • Marie-Christine Weyl
  • Gilbert Wentz

Groupe Socialistes & Républicains[modifier | modifier le code]

Groupe Démocrates[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Petittdemange
  • Catherine Loos

Groupe Verts[modifier | modifier le code]

  • Marie-Dominique Dreysse
  • Jean-Marie Brom

Groupe Union des démocrates pour Strasbourg[modifier | modifier le code]

  • Olivier Aron
  • Ludmilla Hug-Kalinkova
  • Marthe Schwab

Groupe UDF[modifier | modifier le code]

  • Chantal Cutajar
  • Jean Cantin

Élection de 1995[modifier | modifier le code]

Maire sortant: Catherine Trautmann ( PS) 1989-1995

  • Premier tour
Liste Résultats
Extrême gauche 0,79 %
DVG 0,79 %
Magdeleine Brom Les Verts 2,31 %
Catherine Trautmann PS - “Union de la gauche” - (PCF) 52,51 %
Andrée Buchmann Écologistes 2,65 %
Robert Spieler Alsace d'abord 5,06 %
Philippe Richert UDF/RPR 26,45 %
Yvan Blot FN 9,45 %

Élection de 1989[modifier | modifier le code]

  • Premier tour
Liste Résultat
Francis Wurtz PCF et PRG 2,24 %
Catherine Trautmann PS 30,15 % Ballotage
Andrée Buchmann Les Verts 12,76 %
Marcel Rudloff UDF/RPR 31,01 % Ballotage
Michel Stourm UDF dissident 4,13 %
André Bord Divers de droite 5,22 %
Robert Spieler FN 14,49 %
  • Second tour
Résultat
Catherine Trautmann PS 42,69 %
Andrée Buchmann Les Verts 8,85 %
Marcel Rudloff UDF/RPR 36,32 %
Robert Spieler FN 12,14 %

Élection de 1983[modifier | modifier le code]

Maire sortant : Pierre Pflimlin (UDF/CDS) 1959-1983

Résultats 
  • Premier tour
Liste Résultats
Meyer “Vois des travailleurs” (LCR) 802 0,99 %
Dreysse Divers gauche 1 492 1,84 %
Oehler PS - “Union de la gauche” (PCF-MRG) 19 814 24,48 % 8 (PS 7, DVG 1)
Peter Écologistes 4 042 4,99 %
Moschenross “Action Locale” (Divers) 2 268 2,80 %
Marcel Rudloff Union de l`opposition (UDF/CDS-RPR) 44 163 54,57 % 50 (UDF 25, RPR 23, DVD 2)
Bord DVD (RPR dissident) 8 342 10,30 % 3
  • Premier tour : Inscrits : 129586 Exprimés : 80923

Élection de 1977[modifier | modifier le code]

Maire sortant : Pierre Pflimlin (MRP/CDS) 1959-1977

Résultats 
  • Premier tour
Liste Nombre de voix Résultats Sièges
Tucella Extrême gauche 3 480 4,96 %
Trocme PS - “Union de la gauche” (PCF-MRG) 19 692 28,09 %
Barrère Écologistes 7 333 10,46 %
Lauble “Action Locale” 2 715 3,87 %
Pierre Pflimlin Liste de la Majorité (CDS-RPR-RI) 36 881 52,61 % 47 (UDF 24 -Cds 16, Pr 5, Rad 3- RPR 16, DVD 7)
  • Premier tour : Inscrits : 117491 Exprimés : 70101

Notes et références[modifier | modifier le code]