Élections législatives samoanes de 2021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections législatives samoanes d'avil 2021
52 sièges au Fono
(majorité absolue : 27 sièges)
9 avril 2021
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 128 848
Votants 89 514
69,47 % en diminution 0,2

Votes blancs et nuls 605
Tuilaepa Aiono Sailele Malielegaoi 2014 (cropped).jpg HRPP – Sailele Malielegaoi
Voix 49 237
55,38 %
en diminution 1,5
Sièges obtenus 25 en diminution 10
Fiame Naomi Mataafa Cropped 2013.jpg FAST – Naomi Mata'afa
Voix 32 510
36,57 %
en augmentation 36,6
Sièges obtenus 25
Carte
Premier ministre
Sortant Élu
Sailele Malielegaoi
HRPP
Naomi Mata'afa
FAST

Les élections législatives samoanes d'avril 2021 ont lieu le afin de renouveler pour cinq ans l'ensemble des sièges du Fono, le parlement monocaméral des Samoa[1].

Le Parti pour la protection des droits de l'homme, au pouvoir depuis 1982, perd sa majorité absolue des sièges malgré une majorité absolue des suffrages, et se trouve à égalité avec le nouveau parti FAST. L'unique député sans étiquette apporte son soutien à ce dernier, lui conférant une majorité absolue au Parlement.

Le Premier ministre sortant Tuilaepa Sailele Malielegaoi refuse longtemps de céder le pouvoir et empêche le Parlement de siéger, arguant que le tribunaux doivent encore se prononcer sur la légitimité de l'élection de certains députés. Le , toutefois, la Cour d'Appel statue que Fiame Naomi Mata'afa est légalement Première ministre depuis le , conduisant Sailele Malielegaoi à reconnaître sa défaite. Naomi Mata'afa devient la première femme à accéder à la fonction de Premier ministre, et le pays connaît sa première alternance politique depuis les années 1980.

Système électoral[modifier | modifier le code]

Les Samoa sont une république parlementaire, s'inspirant du système de Westminster[2]. Quarante-sept députés sont élus par les citoyens autochtones, à travers autant de circonscriptions uninominales. Les deux autres députés sont élus par les 'électeurs individuels' (individual voters), principalement non-autochtones - c'est-à-dire des citoyens naturalisés, ou des descendants d'Européens et d'Asiatiques installés dans le pays pendant la période coloniale. Seules les personnes portant un titre de matai (titre traditionnel de chef de famille) peuvent être élues députés, y compris pour les deux sièges non-autochtones. Le droit de vote s'acquiert à l'âge de 21 ans[3],[4].

À la suite d'un amendement constitutionnel adopté à l'unanimité par le Parlement en 2013, au moins cinq sièges au Parlement doivent être occupés par des femmes. Si moins de cinq femmes sont élues, des sièges supplémentaires seront créés pour cette législature, et alloués aux candidates ayant obtenu les meilleurs résultats dans le pays[5]. Quatre femmes ayant été élues députées dans les circonscriptions générales lors des élections de 2016, une seule députée supplémentaire est élue via le quota, portant à cinquante le nombre de députés pour la législature 2016-2021[6].

Après les élections, le nouveau Parlement procède à l'élection du Premier ministre. Le chef de l'État, pour sa part, est élu par le Parlement tous les cinq ans ; le premier mandat de Tuimalealiifano Va'aletoa Sualauvi II, chef de l'État au moment des législatives de 2021, arrive à terme en 2022.

Partis politiques[modifier | modifier le code]

Il existe deux partis politiques représentés au Parlement lors de la législature de 2016 à 2021 : le Parti pour la protection des droits de l'homme (HRPP ; conservateur, au pouvoir), et le parti Tautua Samoa (TSP). Le HRPP a remporté toutes les élections depuis 1982[7], et dispose de quarante-sept sièges sur cinquante durant la législature 2016-2021[8]. En 2019 et en 2020 toutefois, deux députés, Leuatea Polataivao et Faumuina Wayne Fong, sont exclus du parti en raison de leurs désaccords avec le Premier ministre, et siègent dès lors sans étiquette[9]. Et en la vice-Première ministre et ministre des Ressources naturelles, Naomi Mata'afa, quitte le gouvernement et est exclue à son tour du parti en raison d'un désaccord sur la politique menée par le Premier ministre. Elle siège dès lors comme simple députée sans étiquette[10].

Le parti Tautua Samoa est très fragilisé, n'ayant obtenu que deux sièges aux élections de 2016. Le chef du parti, Afualo Wood Salele, n'est lui-même pas député et le parti n'est pas reconnu en tant que tel au Parlement, n'ayant pas les huit sièges nécessaires à cette reconnaissance[11]. Olo Fiti Afoa Vaai, élu sans étiquette en 2016, rejoint le parti après son élection, mais le quitte début 2019 et siège dès lors comme député d'opposition indépendant[12],[13].

Le Parti des Samoa d'abord (Samoa First Party), mené par l'avocate Unasa Iuni Sapolu, est né en 2018. Il fait campagne contre une loi de 2008 qui facilite le bail de terres autochtones coutumières à des fins commerciales. Le parti veut également interdire toute immigration chinoise[14],[15],[16]. Le Parti démocrate national est né en et mené par Vui Masinamua Seinafolava[1],[17]. Le Parti des Samoa souveraines et indépendantes est fondé le par deux femmes, Fesola'i Logomalieimatagi Tepa Toloa et Fagalilo Agnes Su'a, pour permettre aux Samoans de gérer librement leurs terres coutumières et les ressources de celles-ci[18]. Fin est fondé le parti Tumua ma Puleono, dont le nom est l'association de titres honorifiques des îles d'Upolu et de Savai'i[19].

Fin , La'auli Leuatea Polataivao Schmidt, exclu du HRPP, fonde le parti FAST (« Foi en un Dieu unique de Samoa » en samoan, le plus souvent FAST). Il démissionne de son siège de député, se présente sous l'étiquette de son nouveau parti à l'élection partielle qui en résulte fin août, et est réélu. Début , il conclut une alliance avec le Parti démocrate national et le parti Tumua ma Puleono : Les trois partis s'entendent pour présenter un seul candidat commun par circonscription, sous l'étiquette du FAST[20],[21]. En , Fiame Naomi Mata'afa rejoint le parti, et l'ancien Premier ministre puis chef d'État Tui Atua Tufuga Efi appelle les électeurs à voter pour ce parti[22]. En mars, Naomi Mata'afa est élue cheffe du parti, avec Polataivao Schmidt pour adjoint[23].

Forces en présence[modifier | modifier le code]

Partis Positionnement Dirigeants Résultats en 2016
Parti pour la protection des droits de l'homme
Vaega Faaupufai e Puipuia Aia Tatau a Tagata (HRPP)
Centre droit
Démocratie chrétienne, conservatisme
Sailele Malielegaoi
Premier ministre
56,92 % des voix
35 députés
Tautua Samoa (TSP) Centre gauche
Gauche chrétienne, agrarisme
Wood Salele 8,43 % des voix
2 députés
Fa'atuatua i le Atua Samoa ua Tasi (FAST) Centre droit
Démocratie chrétienne, conservatisme
Naomi Mata'afa Nouveau

Candidats[modifier | modifier le code]

À la clôture des candidatures, il y a exactement 200 candidats (23 femmes et 177 hommes), dont 114 présentés par le HRPP. Le parti FAST présente 50 candidats, tandis que le parti Tautua Samoa n'en présente que 14. Le Parti des Samoa d'abord présente six candidats, et le Parti des Samoa souveraines et indépendantes n'en présente qu'une[24]. Les députés sortants Olo Fiti Va'ai et Faumuina Wayne Fong, élus en 2016 pour le HRPP, se présentent à ce scrutin sous les couleurs du parti FAST ; en conséquence, le président du Parlement, Leaupepe Toleafoa Faafisi, prononce leur exclusion du Fono jusqu'à la date des élections[25].

Onze candidatures sont déclarées inéligibles par la commission électorale après la clôture des dépôts. Le nombre final de candidats se monte ainsi à 189, dont 21 femmes. Le PPDH a 105 candidats, le FAST 52, Tautua Samoa 14, Samoa d'abord 5, le PSSI une, et il y a douze candidats sans étiquette[26].

Naomi Mata'afa, vice-Première ministre jusqu'à sa démission du HRPP en 2020, est déclarée réélue dès , étant à nouveau la seule candidate dans sa circonscription de Lotofaga. Le Premier ministre Tuilaepa Sailele Malielegaoi, qui avait été réélu député sans adversaire en 2011 et en 2016, devait affronter deux autres candidats dans sa circonscription de Lepa, mais l'un est disqualifié et l'autre se retire ; il est donc également déclaré réélu fin 2020. Le seul autre candidat déclaré élu sans opposant est Lealailepule Rimoni Aiafi, député sortant de la circonscription de Faleata Sisifo, qui avait affronté trois adversaires en 2016[27],[24].

Campagne[modifier | modifier le code]

Le parti FAST mène campagne activement, érigeant des panneaux d'affichage et se rendant dans les villages pour parler aux citoyens. De son côté, le Premier ministre utilise son allocution radio hebdomadaire pour rappeler les mesures prises durant ses vingt-deux ans à la tête du pays. Les deux principaux partis utilisent par ailleurs Facebook[28]. Fiame Naomi Mata'afa, bénéficiant de son statut de haut rang coutumier, parcourt le pays pour discuter personnellement avec les électeurs, se révélant « chaleureuse et avenante » à leur égard[29].

Dans le village de Satapuala, plusieurs matai (chefs) interdisent au parti FAST de faire campagne, afin disent-ils de préserver l'harmonie au village et le soutien des villageois pour le HRPP[30].

Résultats nationaux[modifier | modifier le code]

Résultats des législatives samoanes d'avril 2021[31],[32],[33]
Représentation en nombre de sièges : Foi en le Seul Vrai Dieu (25), Indépendants (1), Parti pour la protection des droits de l'homme (26)
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti pour la protection des droits de l'homme (HRPP) 49 237 55,38 en diminution 1,54 25 en diminution 10
Fa'atuatua i le Atua Samoa ua Tasi (FAST) 32 510 36,57 Nv 25 en augmentation 25
Tautua Samoa (TSP) 2 900 3,26 en diminution 5,17 0 en diminution 2
Samoa d'abord (FS) 207 0,23 Nv 0 Steady.svg
Samoa souveraines indépendantes (SIS) 30 0,03 Nv 0 Steady.svg
Indépendants 4 025 4,53 en diminution 30,12 1 en diminution 12
Votes valides 88 909 99,32
Votes blancs et nuls 605 0,68
Total 89 514 100 - 51 en augmentation 1
Abstentions 39 334 30,53
Inscrits / participation 128 848 69,47

Analyse et conséquences[modifier | modifier le code]

Parlement sans majorité[modifier | modifier le code]

Les élections produisent un parlement minoritaire. Au pouvoir depuis 1982, le HRPP perd sa majorité absolue des sièges et les résultats initiaux le placent à égalité avec le FAST. Il manque à chacun un seul siège pour atteindre la majorité : celui de l'élu indépendant Iosefo Ponifasio, qui se trouve ainsi faiseur de rois[34],[35].

Cinq femmes sont élues. L'article 44 de la Constitution telle qu'amendée en 2013 dispose qu'au moins 10 % des députés doivent être des femmes, et précise que ces 10 % correspondent « actuellement à cinq » personnes. Cet article prévoit des sièges supplémentaires réservés aux femmes au cas où moins de 10 % des élus seraient des femmes[36]. Avec cinq élues, il semble initialement que ce dispositif n'ait pas à être activé[37]. Le 21 avril, toutefois, la Commission électorale annonce que, le nombre de députés étant de 51 pour ces élections, les cinq élues ne correspondent qu'à 9,8 % d'entre eux. La Commission déclare ainsi élue Ali'imalemanu Alofa Tuuau (en), candidate du HRPP et 'meilleure perdante' des élections. Le HRPP dispose ainsi de vingt-six sièges, soit exactement la moitié[38]. Le même jour, Tuala Ponifasio, le seul député indépendant, annonce qu'il se range dans le camp du FAST. Cette décision signifie que chaque bloc dispose de la moitié des sièges au Fono[39],[40].

Ce résultat, avec deux partis politiques ayant chacun un grand bloc de députés, est sans précédent dans l'histoire politique samoane. L'historien Malama Meleisea (en) de l'Université nationale des Samoa note qu'il y aura donc, pour la première fois, une opposition parlementaire « viable ». Il perçoit également une évolution dans le comportement des électeurs, appelés à choisir entre des programmes plutôt qu'entre des personnalités[41]. L'égalité en sièges malgré un nombre de voix beaucoup plus élevé pour le HRPP que pour le FAST s'explique toutefois par le fait que le parti au pouvoir a présenté de multiples candidats dans bon nombre de circonscriptions, et a pâti de la division des voix entre ces candidats, au profit de ceux du FAST[33].

Le parti FAST conteste la légalité de l'attribution d'un 26e siège au parti HRPP, et porte l'affaire devant la Cour suprême des Samoa. Le 4 mai, constatant l'impasse politique et le risque d'une longue procédure judiciaire, le chef de l'État, Tuimalealiifano Va'aletoa Sualauvi II, reçoit les deux chefs de partis séparément puis annonce de nouvelles élections pour le 21 mai. Sailele Malielegaoi exprime son soutien à cette décision, tandis que Naomi Mata'afa juge publiquement illégale cette décision qui empêche de fait le déroulement d'une procédure judiciaire[42].

Saisie par l'opposition, la Cour suprême casse le 17 mai la nomination d'une députée HRPP supplémentaire, et statue que le chef de l'État ne dispose pas de l'autorité requise pour convoquer de nouvelles élections avant que le parlement n'ait siégé, soit une fois que les contentieux électoraux relatifs à l'élection de ses membres ont tous été examinés. La convocation d'élections anticipées est ainsi annulée, en attendant que le Fono élu en avril siège pour désigner le chef du gouvernement[43],[44]. Le chef de l'État convoque le parlement pour le matin du 24 mai[45].

Crise politique[modifier | modifier le code]

Le 22 mai toutefois, le chef de l'État suspend indéfiniment le parlement. La Cour suprême le lendemain matin déclare cette suspension illégale, et l'annule[46]. Faisant fi de cette décision de justice et déclarant agir en conformité avec le décret du chef de l'État, le président du parlement précédent, Leaupepe Toleafoa Faafisi, membre du HRPP mais qui n'est pas membre du nouveau parlement, déclare à son tour que le Fono ne siégera pas tant que le chef d'État ne l'autorisera pas[47],[48].

Les locaux du parlement sont fermés sur ordre du Premier ministre sortant et du président du parlement sortant. Le président de la Cour suprême s'y présente le lundi 24 mai pour l'ouverture du parlement, constate que la porte est fermée à clef, et repart. En conséquence, les députés de la nouvelle majorité s'assemblent sous une tente à côté du bâtiment du Fono. Ils élisent Li'o Papalii Masipau à la présidence du parlement, puis élisent Fiame Naomi Mata'afa au poste de Première ministre. Celle-ci prête serment malgré l'absence du président de la Cour suprême, et nomme son gouvernement. Dans le même temps, Tuilaepa Sailele Malielegaoi tient une conférence de presse au cours de laquelle il déclare être toujours Premier ministre par intérim, et accuse les députés FAST de « trahison », d'être des malades mentaux et d'être une « mafia » ; un porte-parole du FAST accuse quant à lui le Premier ministre sortant de « coup d'État »[49],[50],[51]. Les détenteurs de trois des quatre titres tamaʻaiga, les plus hautes personnalités de l'aristocratie samoane coutumière, ont toutefois assisté à la prestation de serment de Fiame, lui témoignant leur soutien ; seul était absent le détenteur du titre Tuimalealiʻifano, l'actuel chef de l'État[52].

Tandis que la Nouvelle-Zélande et l'Australie appellent toutes les parties au respect des procédures démocratiques et constitutionnelles, le gouvernement des États fédérés de Micronésie est le premier à reconnaître Fiame Naomi Mata'afa comme nouvelle Première ministre des Samoa[51]. Le 27 mai, le gouvernement des Palaos la reconnaît également comme Première ministre légitime[53].

Début juin, les positions des deux chefs de partis demeurent antagonistes. La Cour d'appel ayant définitivement rejeté le 2 juin la création d'un 26e siège pour le HRPP, Fiame demande à pouvoir gouverner. Tuilaepa, à l'inverse, estime être légitimement le Premier ministre par intérim jusqu'à ce que les diverses pétitions électorales soient résolues par les tribunaux, en juillet ou août. Celles-ci pouvant encore modifier la répartition finale des sièges en annulant l'élection de certains députés[54]. Le 25 juin, la Cour d'appel rejette cet argument du Premier ministre sortant, et ordonne que le Parlement puisse siéger sans attendre la résolution des pétitions électorales[55].

Le 28 juin, la Cour suprême juge la prestation de serment du 24 mai par Fiame non-conforme aux dispositions légales et donc non-avenue, mais confirme dans le même temps que le Parlement doit siéger sous sept jours, ce qui permettrait à Fiame d'être investie légalement. La Cour précise que toute tentative d'empêcher le Parlement de siéger constituerait un délit d'outrage au parlement et d'outrage au tribunal[56]. Tuilaepa refuse la décision de la Cour, réaffirmant que le Parlement ne peut siéger tant que toutes les pétitions électorales n'auront pas été traitées[57].

Le 29 juin, Tuisa Tasi Patea, député HRPP de la circonscription de Sagaga 4, démissionne. Le FAST avait déposé à son encontre une accusation de corruption électorale, et sa démission met fin à la procédure judiciaire, lui épargnant une potentielle peine d'inéligibilité et lui permettant de se présenter comme candidat à l'élection partielle que sa démission entraîne. Celle-ci signifie toutefois que le HRPP ne dispose plus que de vingt-trois sièges, contre vingt-six pour le FAST, avec deux sièges vacants[57]. Le 30 juin, Leota Tima Leavai (en), députée HRPP de Falealupo, démissionne à son tour pour mettre fin à la procédure judiciaire à son encontre, étant elle aussi accusée de corruption électorale. Le HRPP n'a plus que vingt-deux sièges, et le nombre de femmes députées est provisoirement réduit à quatre[58].

Le 4 juillet, le chef de l'État, Tuimaleali'ifano Va'aletoa Sualauvi II, prend la parole à la télévision et refuse l'ordre de la Cour suprême. Il convoque le Parlement pour le 5 août, et non pour le 5 juillet comme exigé par la Cour. Il se justifie en affirmant que le Parlement ne peut siéger tant qu'il n'y a pas six femmes députées[59].

Le 7 juillet, le HRPP perd un siège de plus, le député de la circonscription de Safata 2, Nonu Lose Niumata, démissionnant pour ne pas être inculpé pour corruption[60]. Le 11 juillet, le secrétaire-général du Forum des îles du Pacifique, Henry Puna, demande au gouvernement samoan de Tuilaepa de respecter les décisions de la Cour suprême samoane[61]. Le 12 juillet, le HRPP perd trois sièges de plus, trois députés du parti démissionnant plutôt qu'être présentés à un juge pour répondre à des accusations de méfaits électoraux. Le HRPP ne dispose alors plus que de dix-sept sièges, tandis que le parti FAST conserve ses vingt-six sièges[62].

Le 14 juillet, le journal Samoa Observer publie un éditorial accusant Tuilaepa de défier toutes les institutions démocratiques du pays et de voir les Samoa comme son fief personnel et celui de son parti[63]. Le 21 juillet, plus de 500 personnes manifestent pour demander au gouvernement de respecter les décisions de justice[64].

Le 23 juillet, la Cour d'Appel statue que la prestation de serment de Fiame le 24 mai était conforme à la Constitution, puisque le Parlement devait siéger à cette date au plus tard et qu'elle a agi en application d'un « principe de nécessité ». La Cour précise qu'elle est ainsi légalement Première ministre depuis le 24 mai[65],[66]. Tuilaepa reconnaît et accepte sa défaite le 26 juillet[67].

La nouvelle assemblée siège pour la première fois le 14 septembre dans les locaux du Parlement. Le nouveau président du Parlement, Papalii Lio Masipau, interdit l'accès au bâtiment aux députés du HRPP, indiquant que ceux-ci ne peuvent siéger puisqu'ils n'acceptent pas les résultats de l'élection. La police empêche Tuilaepa et ses députés d'accéder au Parlement[68]. Sur ordre de la Cour suprême, le président du Parlement reconnaît finalement les députés de la nouvelle opposition le 17 septembre[69].

Résultats détaillés par circonscription[modifier | modifier le code]

Les résultats précis sont les suivants[70] :
Vaimauga 1

Député sortant[71] Parti Fonctions[72] Sortant se représente ? Élu Parti
Sulamanaia Fetaiai Tauiliili Tuivasa PPDH - oui Sulamanaia Fetaiai Tauiliili Tuivasa PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Sulamanaia Fetaiai Tauiliili Tuivasa PPDH 1 282 réélu
Fuatimau Maumea Leniu PPDH 958
Tuisugaletaua Sofara Aveau PPDH 513

Vaimauga 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Lenatai Victor Faafoi Tamapua PPDH - oui Lenatai Victor Faafoi Tamapua PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Lenatai Victor Faafoi Tamapua PPDH 957 réélu
Tamaleta Taimang Jensen Tautua 793
Tofaeono Iupati Fuatai PPDH 176

Vaimauga 3

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
circonscription créée Tapunuu Niko Lee Hang PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Tapunuu Niko Lee Hang PPDH 1 390 élu (député sortant de la circonscription des Électeurs individuels, abrogée, et ministre des Travaux publics, des Transports et des Infrastructures)
Veatauia Faatasi Puleiata FAST 1 310

Vaimauga 4

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Faaolesa Katopau Ainuu PPDH Ministre de la Justice oui Faualo Harry Schuster FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Faualo Harry Schuster FAST 908 élu
Faaolesa Katopau Ainuu PPDH 624 sortant battu
Vaea Ivani Eli Tautua 184
Maugaoalii Faamanu Ropati PPDH 107

Faleata 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Salausa John Ah Ching PPDH - oui Manuleleua Paletasala Tovale FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Manuleleua Paletasala Tovale FAST 1 181 élu
Salausa John Ah Ching PPDH 1 130 sortant battu
Leapai Richard Brown PPDH 978
Manuleleua Ioane Manuleleua FAST 213
Lepou Petelo II PPDH 74

Faleata 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Lealailepule Rimoni Aiafi PPDH non Leatinuu Wayne So'oialo FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Leatinuu Wayne So'oialo FAST 1 774 élu
Ulugia Elon Betham PPDH 858
Ulugia Matau Siatiu PPDH 170

Faleata 3

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
circonscription créée Ale Vena Ale PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Ale Vena Ale PPDH 851 élu
Ulu Bismarck Crawley PPDH 567
Lealasopo Leuii Vaitagutu Tautua 151

Sagaga 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Keneti Sio PPDH Ministre de l'Éducation, de la Culture et des Sports oui Loau Sola Keneti Sio PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Loau Sola Keneti Sio PPDH 965 réélu
Papalii Tavita Moala FAST 668

Sagaga 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Seiuli Ueligitone Seiuli PPDH oui Seiuli Ueligitone Seiuli PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Seiuli Ueligitone Seiuli PPDH 681 réélu
Maualaivao Patelesio Ah Him aucun 538
Maulolo Tavita Amosa aucun 522
Fata Meafou FAST 475
Lio Ioapo Ioapo PPDH 156
Faalogo Ivins Chan Tong FAST 155
Vaotuua Michael Toevai Samoa d'abord 53

Sagaga 3

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
circonscription créée Sala Fata Pinati PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Sala Fata Pinati PPDH 813 élu (député sortant de la circonscription Gagaemauga 1)
Tuala Olivetti Ah Him PPDH 675
Sala Vaimili II Uili FAST 600

Sagaga 4

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
circonscription créée Tuisa Tulimasealii Tasi Patea PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Tuisa Tulimasealii Tasi Patea PPDH 825 élu
Tagaloatele Poloa FAST 557
Liutagata Poe Elama PPDH 468
Tulimasealii Samasoni Pomare FAST 392

Aana Alofi 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Talalelei Tuitama PPDH Ministre de la Santé non Fesolai Apulu Tusiupu Tuigamala FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Fesolai Apulu Tusiupu Tuigamala FAST 766 élu
Taueva Faafouina Rupo Sauvao PPDH 478
Fesolai Aleni Sofara aucun 180
Fesolai Logo Tepa Toloa Parti des Samoa souveraines et indépendantes 24

Aana Alofi 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Toleafoa Faafisi PPDH Président du Parlement. non Aiono Afaese Toleafoa PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Aiono Afaese Toleafoa PPDH 310 élu
Lolomatauama Eseta Mataituli FAST 197
Apenamoamanatunatu Tuuau Letaulau PPDH 126
Faletutulu Ameti Faletutulu Tautua 59

Aana Alofi 3

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Ili Setefano Taateo Tafili Tautua oui (mais sans étiquette) Agaseata Valelio Tanuvasa Peto FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Agaseata Valelio Tanuvasa Peto FAST 675 élu
Ili Setefano Taateo Tafili aucun 560 sortant battu
Niuapu Faaui II Leiataualesa PPDH 277
Agaseata Neemia Auvaa aucun 61

Aana Alofi 4

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Afamasaga Lepuiai Rico Tupai PPDH Ministre des Communications et des Technologies de l'Information oui Toeolesulusulu Cedric Schuster FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Toeolesulusulu Cedric Schuster FAST 828 élu
Afamasaga Lepuiai Rico Tupai PPDH 617 sortant battu
Toleafoa Pili Asiata PPDH 355
Taufono Lealiee Saipini aucun 150
Tamanana Afamasaga Uelese Tasolo Tautua 39

Aiga I le Tai

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Mulipola Leiataua Laki sans étiquette non Auapaau Mulipola Aloitafua FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Auapaau Mulipola Aloitafua FAST 1 314 élu
Mulipola Taupau Leiataualesa Oliva PPDH 801
Ifopo Matia Filisi Jahnke PPDH 704
Mulipola Atonia Mulipola PPDH 315
Puli Taialofa Naseri PPDH 198

Falelatai et Samatau

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Taefu Lemi PPDH oui Lupematasila Tile Lela PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Lupematasila Tile Lela PPDH 980 élu
Pau Roy Ausage FAST 825
Taefu Lemi PPDH 340 sortant battu

Faleseela et Lefaga

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Toleafola Ken Vaafusuaga Poutoa PPDH non Masinalupe Makesi Masinalupe FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Masinalupe Makesi Masinalupe FAST 884 élu
Sui Tanielu Sua PPDH 691
Fui Leapai Asofou So'o PPDH 435
Lemalu Enokati Lemalu FAST 377
Lemalu Lemamea Mathew Mualia PPDH 97

Safata 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Leaana Ronnie Posini PPDH oui Leaana Ronnie Posini PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2011 Résultat
Leaana Ronnie Posini PPDH 864 réélu
Palusalue Fa'apo II FAST 715
Tafaunai Aialii Anapu PPDH 447

Safata 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Nonu Niumata Lose PPDH oui Nonu Niumata Lose PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Nonu Niumata Lose PPDH 489 réélu
Teo Faitele Afamasaga PPDH 217
Laumatiamanu Mathew Ringo Purcell FAST 197
Vaatausili Feata Toleafoa PPDH 172
Leota-Suatele Manusegi Tufela Tautua 135
Tupai Tuugamusu Vaimagalo Afioga PPDH 15

Siumu

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Faaloto Iosefa Sopi PPDH oui Tuuu Anasii Leota PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Tuuu Anasii Leota PPDH 616 élu
Tuuu Amaramo Pagamalie PPDH 385
Faaloto Iosefa Sopi PPDH 133 sortant battu
Atuatasi Katifa Bryce FAST 238
Mano Ioelu PPDH 114

Falealili 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Aumua Isaia Lameko PPDH oui Toelupe Poumulinuku Onesemo FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Toelupe Poumulinuku Onesemo FAST 960 élu
Aumua Isaia Lameko PPDH 387 sortant battu
Tupuola Misi Tupuola PPDH 142
Teo Uuvalu Mauga PPDH 123
Lupeomanu Pelenato Fonoti PPDH 69
Pinofoaga Poaneki Epati FAST 57

Falealili 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Fuimaono Teo Samuelu Atiifale PPDH oui Fuimaono Teo Samuelu Atiifale PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Fuimaono Teo Samuelu Atiifale PPDH 471 réélu
Maiava Viiga Fuimaono FAST 279
Veletaloola Fuimaono Lotomua Avauli FAST 262
Fonoti Samagapea Namulauulu PPDH 44

Lotofaga

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Naomi Mata'afa FAST oui Fiame Naomi Mataafa FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Fiame Naomi Mataafa FAST n/a n/a n/a reconduite sans opposition

Lepa

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Sailele Malielegaoi PPDH Premier ministre oui Tuilaepa Sailele Malielegaoi PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Tuilaepa Sailele Malielegaoi PPDH n/a n/a n/a reconduit sans opposition

Aleipata-Itupa I Luga

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Fagaaivalu Kenrick Samu PPDH oui Fuaava Suluimalo Amataga PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Fuaava Suluimalo Amataga PPDH n/a élu
Taua Edmund Taufua PPDH n/a
Fagaaivalu Kenrick Samu PPDH n/a (reconduit sans adversaire en 2016) sortant battu

Aleipata-Itupa I Lalo

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Tafua Maluelue Tafua PPDH oui Fiugalu Eteuati Eteuati PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Fiugalu Eteuati Eteuati PPDH 791 élu
Tafua Maluelue Tafua PPDH 762 sortant battu
Tauiliili Kolose Fruean FAST 199
Sua Samuelu Sua Tautua 178

Vaa o Fonoti

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Tialavea Fea Tionisio Hunt PPDH non Mau'u Siaosi Puepuemai PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Mau'u Siaosi Puepuemai PPDH 740 élu
Fauoo Fatu Tielu aucun 271
Logo Pelenatino Lavata'i FAST 70
Valaau Togia Maalaelu PPDH 61
Taumainamoe Aufui Tuimalatu PPDH 25

Anoamaa 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Alaiasa Moefaauouo Moananu PPDH oui Alaiasa Moefaauouo Moananu PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Alaiasa Moefaauouo Moananu PPDH 959 réélu
Tialavea Tusa Leniu Tionisio Hunt PPDH 868
Leuluama Vaai Faaee FAST 152
Fonoti Limutau Menefata Asiata FAST 70
Upuolevavau Agnes Togialeoli-Ugapo Samoa d'abord 57

Anoamaa 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Pierre Lauofo PPDH oui Fonotoe Nuafesili Pierre Lauofo PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Fonotoe Nuafesili Pierre Lauofo PPDH 1 087 réélu
Toomata Norah Leota FAST 762
Taiatu Sulutumu Sasa Milo aucun 272
Leuluaialii Joseph Brown Samoa d'abord 7

Faasaleleaga 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Epa Tuioti PPDH Ministre des Finances oui Matamua Seumanu Vasati Pulufana FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Matamua Seumanu Vasati Pulufana FAST 1 219 élue
Sili Epa Tuioti PPDH 705 sortant battu

Faasaleleaga 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Gatoloaifaana Amataga Alesana Gidlow PPDH oui Magele Sekati Fiaui FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Magele Sekati Fiaui FAST 116 élu
Gatoloaifaana Amataga Alesana Gidlow PPDH 102 sortante battue
Talalafai Toma Amosa PPDH 42
Oloapu Ka Iese PPDH 32
Sua Vivian Leota-Suatele Tautua 16

Faasaleleaga 3

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Namulauulu Leota Sami Leota PPDH oui Papalii Lio Oloipola Taeu Masipau FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Papalii Lio Oloipola Taeu Masipau FAST 1 268 élu
Namulauulu Leota Sami Leota PPDH 1 072 sortant battu
Li'omatua Ainuu Siaosi Sala'a FAST 65

Faasaleleaga 4

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Tofa Foleni Lio PPDH oui Tea To'oala Peato FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Tea To'ala Peato FAST 788 élu
Tofa Foleni Lio PPDH 251 sortant battu
Tooala Fetauai Tiatia aucun 179
Unasa Viane Toala FAST 163
Unasa Tauheia Levaai PPDH 111

Faasaleleaga 4

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Peseta Vaifou Tevagaena PPDH oui Peseta Vaifou Tevagaena PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Peseta Vaifou Tevagaena PPDH 442 réélu
Matafeo Seinafolava Reupena Matafeo PPDH 370
Vui Seinafolava Laniselota Lameko PPDH 352

Gagaemauga 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Fata Pinati PPDH Ministre du Tourisme non Iosefo Ponifasio sans étiquette
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Tuala Iosefo Ponifasio aucun 624 élu
Laufou Alofipo Faamanu Manase PPDH 330
Vaaaoao Salumalo Alofipo FAST 287

Gagaemauga 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Faasootauloa Pati Taulapapa PPDH non Seumuli Fasi Toma FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Seumuli Fasi Toma FAST 760 élu
Nafoitoa Talaimanu Keti PPDH 720 Député sortant de la circonscription abrogée de Gagaemauga 3.

Gagaifomauga 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Kika Stowers PPDH Ministre des Femmes, des Communautés et du Développement social. oui Faimalotoa Kika Stowers PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Faimalotoa Kika Stowers PPDH 481 réélue
Timu Iakopo Timu PPDH 241
Lavea Peseta Lua Nafoi Tautua 186
Uuga Venasio Fidow FAST 163

Gagaifomauga 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Sooalo Mene PPDH oui Vaele Paiaaua Iona Sekuini FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2011 Résultat
Vaele Paiaaua Iona Sekuini FAST 578 élu
Sooalo Mene PPDH 426 sortant battu
Peauala Titi Lamese PPDH 249
Lepailetai Sifuiva Ieti Ngg Cho PPDH 115
Manuta Lavamaile Uesile PPDH 27

Gagaifomauga 3

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Leuatea Polataivao FAST oui Laauli Leuatea Polataivao Fosi FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Laauli Leuatea Polataivao Fosi FAST 788 réélu
Faaulusau Rosa Lavea PPDH 234

Vaisigano 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Lopaoo Natanielu Mua PPDH Ministre de l'Agriculture. oui Niuava Eti Malolo FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Niuava Eti Malolo FAST 798 élu
Lopaoo Natanielu Mua PPDH 517 sortant battu

Vaisigano 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Tapulesatele Mauteni Esera PPDH oui Valasi Tafito Selesele FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2011 Résultat
Valasi Tafito Selesele FAST 579 élu
Tapulesatele Mauteni Esera PPDH 504 sortant battu

Falealupo

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Aeau Peniamina Leavaiseeta Tautua non Leota Aeau Tima Leavai PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Leota Aeau Tima Leavai PPDH 455 élue
Fuiono Tenina Crichton FAST 347
Solia Iosefo Kalolo PPDH 55

Alataua Sisifo

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Aliimalemlemanu Alofa Tuuau PPDH oui Seuula Ioane FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Seuula Ioane FAST 677 élu
Aliimalemlemanu Alofa Tuuau PPDH 447 sortante battue (mais élue comme députée supplémentaire)

Salega 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Toomata Aki Tuipea PPDH oui Fepuleai Faasavalu Faimata Sua FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Fepuleai Faasavalu Faimata Sua FAST 374 élu
Afualo Wood Salele Tautua 363
Toomata Aki Tuipea PPDH 361 sortant battu
Leumuava Asalemo Tuimauga aucun 62

Salega 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Afoa Vaai FAST oui Olo Fiti Afoa Vaai FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Olo Fiti Afoa Vaai FAST 380 réélu
Tapuai Pesa Ve'e PPDH 353
Mae'e Ualesi Silva PPDH 97
Tapuai Etuale Fala Tautua 10

Palauli 1

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Afoa Amituanai Faleulu Mauli PPDH oui Mulipola Anarosa Molioo FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Mulipola Anarosa Molioo FAST 694 élue
Tupai Avala Savaiinaea Tautua 444
Leotamanusala Lene Samuelu aucun 424
Agafili Patisela Tolovaa PPDH 167
Afoa Amituanai Faleulu Mauli PPDH 106 sortant battu
Toilolo Pisa Gase PPDH 43
Lealofi Vagavao Lealofi Samoa d'abord 16

Palauli 2

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Faumuina Tiatia Liuga PPDH oui Leota Laki Lamositele FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2011 Résultat
Leota Laki Lamositele FAST 742 élu
Tiatia Mapesone Mapusua FAST 735
Faumuina Tiatia Liuga PPDH 269 sortant battu

Palauli 3

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Tuifaasisina Lisati Palemene PPDH oui Lagaaia Tiatuau Tufuga FAST
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Lagaaia Tiatuau Tufuga FAST 481 élu
Aiolupotea Toni Leleisiuao PPDH 348
Tuifaasisina Lisati Palemene PPDH 318 sortant battu
Tafili Pesamino Leo PPDH 274
Mataafa Fonofaavae Mataafa FAST 86
Laulu Ianeta Chan Tung PPDH 33
Fiso Taranaki Mailei Tautua 26

Satupaitea

Député sortant Parti Fonctions Sortant se représente ? Élu Parti
Selafi Purcell PPDH Ministre du Commerce, des Industries et du Travail ;
ministre des Entreprises publiques
oui Lautafi Fio Selafi Purcell PPDH
Candidat Parti Voix Pourcentage Changement par rapport à 2016 Résultat
Lautafi Fio Selafi Purcell PPDH 502 n/a (reconduit sans opposition en 2016) réélu
Tavui Tafu Salevao PPDH 440 n/a

Changements ultérieurs[modifier | modifier le code]

Mi-juin 2021, la Cour suprême casse l'élection de Seiuli Ueligitone Seiuli, député HRPP de la circonscription de Sagaga 2, le reconnaissant coupable de corruption électorale. Il est dès lors inéligible pendant quinze ans[73]. Plusieurs autres élus du HRPP sont successivement reconnus coupables de corruption électorale, ou bien démissionnent de manière préemptive pour ne pas être condamnés et inéligibles ; à la mi-août 2021, le HRPP ne dispose plus que de seize sièges, tandis que le parti FAST n'en a perdu aucun[74].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) "2021 General Election date confirmed", Samoa Observer, 28 avril 2020
  2. (en) "Samoa", ministère néo-zélandais des Affaires étrangères
  3. « Samoa: Fono: Système électoral », Union interparlementaire
  4. (en) "Introduction", Parlement des Samoa
  5. (en) "New dawn for women: Seats reserved for them next Parliament", Talamua, 23 juin 2013
  6. (en) "HRPP 47 seats, Tautua three - official result from Samoa election", Radio New Zealand, 12 mars 2016
  7. (en) Asofou So’o, "More Than 20 Years of Political Stability in Samoa under the Human Rights Protection Party", in Stewart Firth (éd.), Globalisation and Governance in the Pacific Islands, Université nationale australienne, 2006, (ISBN 1-920942-97-1).
  8. (en) "Members of the XVI Parliament", Parlement des Samoa
  9. (en) "Another dissenting Samoa MP sacked", Radio New Zealand, 7 juillet 2020
  10. (en) "Samoa's deputy prime minister quits cabinet over controversial bills", Radio New Zealand, 11 septembre 2020
  11. (en) "Tautua Samoa party kicks off campaign for 2021 general election", Radio New Zealand, 13 janvier 2020
  12. (en) "EX-TAUTUA SAMOA MP DOUBTS PARTY WILL SURVIVE", Newsline Samoa, 27 février 2019
  13. (en) "Olo Levaopolo Fiti Vaai - The One man Opposition Party", Samoa Observer, 30 décembre 2017
  14. (en) "Samoa First Party fleshes out its electoral agenda", Economist Intelligence Unit, 21 août 2018
  15. (en) "New 'Samoa First Party' political party wants to challenge status quo", Australian Broadcasting Corporation, 8 août 2018
  16. (en) "New political party in Samoa proposes China immigration ban", Radio New Zealand, 8 mars 2019
  17. (en) "New Political Party Launches in Samoa", Samoa Global News, 12 septembre 2019
  18. (en) "Samoa women register party for 2021 election", Radio New Zealand, 30 avril 2020
  19. (en) "A fifth political party registers for 2021 Samoan elections", Radio New Zealand, 26 mai 2020
  20. (en) "Samoa's ruling party faces new threat – after nearly 40 years in power", The Guardian, 2 septembre 2020
  21. (en) "Parties join forces ahead of General Election", Samoa Observer, 2 septembre 2020
  22. (en) "Samoans turn out to roadshow for new political party", Radio New Zealand, 14 janvier 2021
  23. (en) "Fiame to lead Samoa's FAST Party", Radio New Zealand, 9 mars 2021
  24. a et b (en) "Two hundred candidates register for Samoa election 2021", Radio New Zealand, 23 octobre 2020
  25. (en) "Samoa Speaker ousts two independent MPs", Radio New Zealand, 29 octobre 2020
  26. (en) "Samoa's HRPP takes early lead", Radio New Zealand, 6 avril 2021
  27. (en) "Unopposed, Samoa PM secures seat in next parliament", Radio New Zealand, 15 décembre 2020
  28. (en) "Samoa’s ruling party faces strongest election challenge in 20 years", The Guardian, 7 avril 2021
  29. (en) "The woman trailblazer set to take the reins in Samoa", BBC News, 18 mai 2021
  30. (en) "Samoa's FAST party have campaign slowed by matai", Radio New Zealand, 25 janvier 2021
  31. (en) « Declaration of results of General Election held on Friday 9th day of April 2021 », sur www.samoagovt.ws (consulté le ).
  32. (en) « Samoa's Electoral Roll Closes at 128,848 Registered Voters for April 2021 General Elections », sur Samoa Global News, samoaglobalnews, (consulté le ).
  33. a et b (en) "Samoa General Election 2021: Preliminary results at a glance", Commission électorale
  34. (en) "'Kingmaker' Tuala Ponifasio remains undecided", Samoa Observer, 10 avril 2021
  35. (en) "Vaimauga No. 2 flips", Samoa Observer, 10 avril 2021
  36. (en) Constitution des Samoa
  37. (en) "Women exceed Parliamentary quota", Samoa Observer, 10 avril 2021
  38. (en) "Samoa's gender quota laws may have spurned chances of nation swearing in its first female PM", Australian Broadcasting Corporation, 21 avril 2021
  39. (en) "Samoa election: Independent MP sides with new FAST party", Radio New Zealand, 21 avril 2021
  40. (en) "I voted against political 'bully': Tuala", Samoa Observer, 21 avril 2021
  41. (en) "Democracy is growing stronger: Leasiolagi", Samoa Observer, 11 avril 2021
  42. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées new
  43. (en) « Samoa court dismisses call for second election », sur RNZ, (consulté le ).
  44. (en) « Samoa court dismisses call for second election », sur RNZ, (consulté le ).
  45. (en) "Samoa's Parliament will convene next week", Radio New Zealand, 21 mai 2021
  46. (en) "Samoa: edict stopping parliament from sitting overturned", Radio New Zealand, 23 mai 2021
  47. (en) "Former Speaker calls off Samoa Parliament meeting", Fiji Broadcasting Corporation, 23 mai 2021
  48. (en) "Samoa's Speaker disregards Supreme Court ruling", Radio New Zealand, 23 mai 2021
  49. (en) "Samoa incumbent leader rejects first female Prime Minister's swearing in as 'treason'", Radio New Zealand, 24 mai 2021
  50. (en) "Accusations of treason as Samoan MPs hold swearing-in ceremony outside parliament and declare new PM", The Guardian, 24 mai 2021
  51. a et b (en) "Live updates: Samoa's political crisis deepens", Radio New Zealand, 24 mai 2021
  52. (en) "How will the Samoan constitutional crisis end?", Radio New Zealand, 29 mai 2021
  53. (en) "Pacific neighbour backs Samoa PM-elect in power struggle", Agence France-Presse, 27 mai 2021
  54. (en) "Samoa leaders both keen to meet following court ruling", Radio New Zealand, 3 juin 2021
  55. (en) "Samoa's FAST gets Appeal Court clarification it wanted", Radio New Zealand, 25 juin 2021
  56. (en) "Samoa's parliament ordered to sit within a week", Radio New Zealand, 28 juin 2021
  57. a et b (en) "Second by-election coming in Samoa", Radio New Zealand, 29 juin 2021
  58. (en) "Third by-election now looming in Samoa", Radio New Zealand, 30 juin 2021
  59. (en) "Samoa head of state calls for August opening of parliament", Radio New Zealand, 5 juillet 2021
  60. (en) "Samoa caretaker govt loses fifth seat in petitions", Radio New Zealand, 7 juillet 2021
  61. (en) Henry Puna, "Statement On The Political Situation In Samoa", Forum des îles du Pacifique, 11 juillet 2021
  62. (en) "Samoa's HRPP loses more seats as impasse drags on", Radio New Zealand, 12 juillet 2021
  63. (en) "For Tuila’epa, what follows defeat?", Samoa Observer, 14 juillet 2021
  64. (en) "Hundreds march in support of Samoan judiciary", Radio New Zealand, 22 juillet 2021
  65. (en) "Court declares F.A.S.T. Government; impasse over", Samoa Observer, 23 juillet 2021
  66. (en) "Samoa court declares FAST party new government", Radio New Zealand, 23 juillet 2021
  67. (en) "Former Samoa PM concedes election defeat, ends political instability", Reuters, 26 juillet 2021
  68. (en) "Samoa parlt sits but opposition MPs banned", Radio New Zealand, 14 septembre 2021
  69. (en) "Bitter rivals embrace as Samoan MPs finally sworn in", Radio New Zealand, 17 septembre 2021
  70. (en) "2021 elections", Samoa Observer, 10 avril 2021
  71. (en) "Members of the XVI Parliament", Parlement des Samoa
  72. (en) "Cabinet Ministers of the XVI Parliament", Parlement des Samoa
  73. (en) "Samoan court declares Sagaga 2 seat void – 26-24 balance for FAST", Asia Pacific Report, 18 juin 2021
  74. (en) "Samoa HRPP party loses more seats in election petitions", Radio New Zealand, 16 août 2021