Élections législatives roumaines de 1996

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections législatives roumaines de 1996
3 novembre 1996
Participation
76,01 %
Constantinescu emil.jpg Convention démocratique roumaine – Emil Constantinescu
30,7 %
Sénateurs élus 53
Députés élus 122
Ion Iliescu (2004).jpg Parti de la social-démocratie de Roumanie – Ion Iliescu
23,1 %
Sénateurs élus 41
Députés élus 91
Petre Roman.jpg Union sociale-démocrate – Petre Roman
13,16 %
Sénateurs élus 23
Députés élus 53
Marko-Bela1.jpg UDMR – Béla Markó
7,2 %
Sénateurs élus 12
Députés élus 29
Corneliu Vadim Tudor - Declaratii la BEC.png Parti de la Grande Roumanie – Corneliu Vadim Tudor
4,54 %
Sénateurs élus 8
Députés élus 19
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti de l'unité nationale roumaine – Gheorghe Funar
4,36 %
Sénateurs élus 7
Députés élus 18
Premier ministre
Sortant Élu
Nicolae Văcăroiu
PDSR
Victor Ciorbea
PNȚCD

Les élections législatives roumaines de 1996 se sont tenues le , en même temps que l'élection présidentielle.

Contexte[modifier | modifier le code]

En 1996, les héritiers du Parti communiste roumain réunis autour de Ion Iliescu sont au pouvoir sans interruption depuis 1990. Depuis les élections législatives de 1992, le Front démocratique de salut national (dénomination alors du Parti de la social-démocratie de Roumanie (PDSR)), qui n'y avait pas réuni une majorité absolue de sièges, mène la coalition du « quadrilatère rouge » avec le Parti de l'unité nationale roumaine, le Parti de la Grande Roumanie (PRM) (tous deux d'extrême droite) et le Parti socialiste du travail d'extrême gauche.

Au centre droit, la coalition Convention démocratique roumaine, réunissant le Parti national paysan chrétien-démocrate, le Parti national libéral et le Parti national libéral-Convention démocrate, s'est maintenue malgré les tensions et les difficultés d’entente entre ses membres.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats à la Chambre des députés et au Sénat[1]
Partis et coalitions Chambre Sénat
Voix % Sièges Voix % Sièges
Convention démocratique roumaine 3 692 321 30,2 % 122 3 772 084 30,7 % 53
Parti de la social-démocratie de Roumanie 2 633 860 21,5 % 91 2 836 011 23,1 % 41
Union sociale-démocrate[a] 1 582 231 12,9 % 53 1 617 384 13,2 % 23
Union démocrate magyare de Roumanie 812 628 6,6 % 25 837 760 6,8 % 11
Parti de la Grande Roumanie 545 430 4,5 % 19 558 026 4,5 % 8
Parti de l'unité nationale roumaine 533 384 4,4 % 18 518 962 4,2 % 7
Partis des minorités ethniques 209 036 2,6 % 18 - - -
Autres 2 229 856 17,3 % 0 2 147 444 17,5 % 0

a  L'union sociale-démocrate était une alliance du Parti social-démocrate roumain et du Parti démocrate.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Ses élections ont donc mis fin à la domination des sociaux-démocrates sur la vie politique roumaine post-communiste et ouvert la porte à la première alternance gouvernementale depuis la révolution. Grâce à un accord de collaboration électorale, parlementaire et gouvernementale signé avec l'Union sociale-démocrate, et à un accord de solidarité gouvernementale avec l'UDMR, Victor Ciorbea est devenu premier ministre le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]