Élections législatives portugaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les élections législatives portugaises (Eleições legislativas portuguesas), destinées à élire les députés à l'Assemblée de la République (Assembleia da Republica), se tiennent tous les quatre ans, sauf en cas de dissolution anticipée.

Considérations générales[modifier | modifier le code]

Depuis la révolution des Œillets, les électeurs portugais ont été convoqués aux urnes quatorze fois pour élire leurs députés.

En 1975, il s'agissait d'élire une Assemblée constituante sans pouvoir législatif, alors qu'en 1979, en application des dispositions constitutionnelles de l'époque, il s'agissait simplement de renouveler les députés pour la fin de la législature, en 1980.

Si l'on excepte le cas particulier du scrutin de 1980, tenu obligatoirement à terme, il a fallu attendre les élections de 1991 pour qu'une législature aille jusqu'à son terme, grâce à la majorité absolue dont disposait alors le parti au pouvoir. Cette performance s'est répétée pour les deux scrutins suivants.

Le plus long délai entre la tenue de deux scrutins consécutifs est de cinquante-quatre mois, entre les élections de 2005 et 2009, alors que le plus court est de vingt-et-un mois et six jours, entre les consultations de 2009 et 2011.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le mode de scrutin retenu prévoit l'élection des députés au scrutin proportionnel suivant la méthode d'Hondt, connue pour avantager les partis arrivés en tête. Les députés sont élus dans vingt-deux circonscriptions électorales, à savoir les dix-huit districts du Portugal, les Açores, l'île de Madère, le continent européen et le reste du monde, pour quatre ans.

Évolution du nombre de députés[modifier | modifier le code]

Actuellement, et depuis 1991, l'Assemblée de la République comprend deux cent trente députés. Initialement, la loi électorale prévoyait un député 25 000 habitants, et un supplémentaire par fraction de 12 500. L'Assemblée constituante accueillait ainsi deux cent cinquante membres, alors que l'Assemblée élue en 1976 en comptait deux cent soixante-trois.

Avec l'entrée en vigueur de la Constitution de 1976, le nombre maximum de députés était fixé à deux cent cinquante, un chiffre retenu à partir des élections de 1979, et maintenu jusqu'à la réduction à deux cent trente, décidée pour les législatives de 1991.

Résumé[modifier | modifier le code]

Scores[modifier | modifier le code]

Date du scrutin Participation Composition Parti vainqueur Score Sièges Premier ministre désigné
25 avril 1975 91,66 % AR Eleicoes 1975.svg Parti socialiste 37,87 %
116 / 250
Vasco Gonçalves
25 avril 1976 83,53 % AR Eleicoes 1976.svg Parti socialiste 34,89 %
107 / 263
Mário Soares
2 décembre 1979 82,87 % AR Eleicoes 1979.svg Alliance démocratique 45,26 %
128 / 250
Francisco Sá Carneiro
5 octobre 1980 83,94 % AR Eleicoes 1980.svg Alliance démocratique 47,59 %
134 / 250
Francisco Sá Carneiro
25 avril 1983 77,79 % AR Eleicoes 1983.svg Parti socialiste 36,11 %
101 / 250
Mário Soares
6 octobre 1985 74,16 % AR Eleicoes 1985.svg Parti social-démocrate 29,87 %
88 / 250
Aníbal Cavaco Silva
19 juillet 1987 71,57 % AR Eleicoes 1987.svg Parti social-démocrate 50,22 %
148 / 250
Aníbal Cavaco Silva
6 octobre 1991 67,78 % AR Eleicoes 1991.svg Parti social-démocrate 50,60 %
135 / 230
Aníbal Cavaco Silva
1er octobre 1995 66,30 % AR Eleicoes 1995.svg Parti socialiste 43,76 %
112 / 230
António Guterres
10 octobre 1999 61,09 % AR Eleicoes 1999.svg Parti socialiste 44,06 %
115 / 230
António Guterres
17 mars 2002 61,48 % AR Eleicoes 2002.svg Parti social-démocrate 40,21 %
105 / 230
José Manuel Durão Barroso
20 février 2005 64,26 % AR Eleicoes 2005.svg Parti socialiste 45,03 %
121 / 230
José Sócrates
27 septembre 2009 59,68 % AR Eleicoes 2009.svg Parti socialiste 36,56 %
97 / 230
José Sócrates
5 juin 2011 58,03 % AR Eleicoes 2011.svg Parti social-démocrate 38,66 %
108 / 230
Pedro Passos Coelho
4 octobre 2015 55,84 % AR Eleicoes 2015.svg Portugal en avant 38,56 %
107 / 230
Pedro Passos Coelho

Faits remarquables[modifier | modifier le code]

Le Parti social-démocrate (PPD/PSD) a été le seul à enchaîner trois victoires consécutives, et à obtenir deux majorités absolues, en voix et en sièges. C'est également lui qui est arrivé au pouvoir avec le score le plus faible, et donc gouverné avec moins de 30 % des suffrages. Alors que le centre droit est parvenu, par quatre fois, à se maintenir au pouvoir, le Parti socialiste n'y est arrivé que dans deux cas, mais celui-ci est le seul à avoir gouverné en minorité durant une législature entière.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]