Élections législatives indiennes de 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections législatives indiennes de 2019
543 sièges de la Lok Sabha
Du au
Type d’élection Élections législatives
Prime Minister of India Narendra Modi.jpg Narendra Modi – NDA
Sièges sortants 336
Rahul Gandhi.jpg Rahul Gandhi – UPA
Sièges sortants 59
Premier ministre
Sortant
Narendra Modi
NDA (BJP)

Des élections législatives indiennes de 2019 ont lieu du au [1] afin d'élire pour cinq ans la XVIIe législature de la Lok Sabha, la chambre basse du Parlement de l'Inde.

Le Premier ministre Narendra Modi du Bharatiya Janata Party (BJP) tentera de remporter un second mandat après sa large victoire de 2014 face à Rahul Gandhi du Congrès national indien.

Contexte[modifier | modifier le code]

En 2014, le Bharatiya Janata Party (BJP), issue de la droite nationaliste hindoue, et dirigé par Narendra Modi est arrivé au pouvoir en mettant en avant le développement économique et la création d'emplois[2],[3]. Cinq ans après, son bilan économique est contrasté : la part des emplois industriels dans l'économie n'a que marginalement augmenté et le gouvernement est accusé par l'opposition de masquer les chiffres du chômage[4]. La politique économique a été contestée, notamment lors d'une grande grève en organisée par une dizaine de syndicats, du Parti communiste d'Inde et de la coalition d'opposition au Bharatiya Janata Party, appelant à une hausse du salaire minimum, la sécurité sociale universelle, l'arrêt des privatisations et à l'arrêt de la réforme du droit du travail[5].

La politique d'accès aux toilettes et à la propreté du gouvernement de Narendra Modi a connu un certain succès mais beaucoup de l'argent investi pour l'environnement et, notamment, le nettoyage du Gange n'a pas été dépensé[4].

Par ailleurs, la situation s'est tendu au Cachemire. A la suite de l'attentat de Pulwama mené le 14 février 2019 par le Jaish-e-Mohammed contre des policiers paramilitaires indiens, qui cause entre 40 et 46 morts, un conflit militaire éclate entre l'Inde et le Pakistan, aboutissant à des pertes civiles et militaires des deux côtés, des tirs d'artillerie à travers la frontière internationale et des affrontements directs entre les Armées de l'air des deux pays.

Organisation[modifier | modifier le code]

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

La Lok Sabha, chambre basse du Parlement de l'Inde, est composée de 545 sièges pourvus pour un mandat de cinq ans, sauf dissolution anticipée par le président de l'Inde.

Les élections de 543 sièges se tiennent au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions uninominales. Dans chacune d'elle est élu le candidat reccueillant le plus grand nombre de voix. Sur les 543 circonscriptions, 84 sont réservées à des candidats des castes répertoriées (Dalits) et 47 pour des candidats des tribus répertoriées (Adivasis). Le président indien nomme deux députés supplémentaires représentant la communauté anglo indienne, pour un total de 545 sièges[6].

À la suite d'une décision de la Cour suprême, les électeurs ont également la possibilité de ne choisir aucun candidat en votant Aucun d'entre eux[7].

Calendrier[modifier | modifier le code]

La Commission électorale indienne fixe le calendrier des élections. Celles-ci se déroulent en sept phases, du 11 avril au .

Jour de vote États concernés Circonscriptions Carte
Andhra Pradesh, Arunachal Pradesh, Assam (en partie), Bihar (en partie), Chhattisgarh (en partie), Jammu-et-Cachemire (en partie), Maharashtra (en partie), Manipur (en partie), Meghalaya, Mizoram, Nagaland, Odisha (en partie), Sikkim, Telangana, Tripura (en partie), Uttar Pradesh (en partie), Uttarakhand, Bengale-Occidental (en partie), Îles Andaman-et-Nicobar, Lakshadweep 91 Dates des élections en Inde 2019.svg
Assam (en partie), Bihar (en partie), Chhattisgarh (en partie), Jammu-et-Cachemire (en partie), Karnataka (en partie), Maharashtra (en partie), Manipur (en partie), Odisha (en partie), Tamil Nadu, Tripura (en partie), Uttar Pradesh (en partie), Bengale-Occidental (en partie), Puducherry 97
Assam (en partie), Bihar (en partie), Chhattisgarh (en partie), Gujarat, Goa, Jammu-et-Cachemire (en partie), Karnataka (en partie), Kerala, Maharashtra (en partie), Odisha (en partie), Uttar Pradesh (en partie), Bengale-Occidental (en partie), Dadra et Nagar Haveli, Daman et Diu 115
Bihar (en partie), Jammu-et-Cachemire (en partie), Jharkhand (en partie), Madhya Pradesh (en partie), Maharashtra (en partie), Odisha (en partie), Rajasthan (en partie), Uttar Pradesh (en partie), Bengale-Occidental (en partie) 71
Bihar (en partie), Jammu-et-Cachemire (en partie), Jharkhand (en partie), Madhya Pradesh (en partie), Bengale-Occidental (en partie) 51
Bihar (en partie), Haryana, Jharkhand (en partie), Madhya Pradesh (en partie), Uttar Pradesh (en partie), Bengale-Occidental (en partie), Delhi 59
Bihar (en partie), Jharkhand (en partie), Madhya Pradesh (en partie), Punjab, Bengale-Occidental (en partie), Chandigarh, Uttar Pradesh (en partie), Himachal Pradesh 59
Dépouillement

Coalitions et candidats[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1990, le développement de nombreux partis politiques régionaux a rendu quasiment impossible pour un seul parti d'obtenir à lui seul la majorité des sièges à la Lok Sabha. Les principaux partis forment donc des coalitions avant les élections, toutefois ces coalitions évoluent fréquemment y compris pendant les élections, entre les élections et le dépouillement ou après le résultat connu.

Alliance nationale démocratique[modifier | modifier le code]

Alliance du Congrès[modifier | modifier le code]

Sondages[modifier | modifier le code]

Moyenne pondérée des sondages

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives indiennes de 2019
Parti Alliance Voix % +/- Sièges +/-
Bharatiya Janata Party (BJP) NDA
Shiv Sena NDA
All India Anna Dravida Munnetra Kazhagam NDA
Janata Dal (Uni) NDA
Shiromani Akali Dal NDA
Congrès national indien (INC) UPA
Dravida Munnetra Kazhagam UPA
Rashtriya Janata Dal UPA
Bahujan Samaj Party GA
Samajwadi Party GA
Rashtriya Lok Dal GA
Parti communiste d'Inde (marxiste) LF
Parti communiste d'Inde LF
All India Trinamool Congress
Biju Janata Dal
Telugu Desam
Telangana Rashtra Samithi
Autres partis
Indépendants
Suffrages exprimés
Votes blancs et invalides
Total 100 - 543 Steady.svg
Abstentions
Inscrits / participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]