Élections législatives groenlandaises de 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections législatives groenlandaises de 2013
31 sièges au parlement
Corps électoral et résultats
Inscrits 40 613
Votants 30 136
74,20 %  +2,9
Aleqa Hammond.jpg Siumut – Aleqa Hammond
Voix 12 910
42,8 %
 +16
Sièges obtenus 14  +5
Kuupik Kleist, Regeringschef, Gronland talar vid Nordiska radet session i Stockholm 2009.jpg Inuit Ataqatigiit – Kuupik Kleist
Voix 10 374
34,4 %
 −9,7
Sièges obtenus 11  −3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Atassut – Gerhardt Petersen
Voix 2 454
8,1 %
 −2,8
Sièges obtenus 2  −1
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti inuit – Nikku Olsen
Voix 1 930
6,4 %
Sièges obtenus 2  +2
Parti arrivé en tête par commune
Carte
Composition de l'Inatsisartut
Diagramme
Premier ministre du Groenland
Sortant Élue
Kuupik Kleist
Inuit Ataqatigiit
Aleqa Hammond
Siumut

Les élections législatives groenlandaises de 2013 se sont déroulées le [1],[2]. Le scrutin est remporté par le Siumut d'Aleqa Hammond avec 42 % des voix contre 34 % pour Inuit Ataqatigiit du premier ministre sortant, Kuupik Kleist[3].

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti Leader Suffrages Sièges
Voix %
Siumut Aleqa Hammond 12 910 42,8 14
Inuit Ataqatigiit Kuupik Kleist 10 374 34,4 11
Atassut Gerhardt Petersen 2 454 8,1 2
Parti inuit Nikku Olsen 1 930 6,4 2
Les Démocrates Jens B. Frederiksen 1 870 6,2 2
Kattusseqatigiit Anthon Frederiksen 326 1,1 0
Indépendants 9 0,0 0
Votes blancs et nuls 263
Total 30 136 100 31
Votants / participation 40 613 74,20

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pauline Curtet, « L'uranium, clé des législatives au Groenland », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017).
  2. « Les Groenlandais élisent leurs représentants », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017).
  3. « Le Groenland porte une femme au pouvoir pour la première fois », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017).