Élections législatives groenlandaises de 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élections législatives groenlandaises de 2013
31 sièges au parlement
Type d’élection parlementaire
Participation
74,2 %
Aleqa Hammond.jpg Siumut – Aleqa Hammond
Voix 12 910
42,8 %
Sièges obtenus 14  +5
Kuupik Kleist, Regeringschef, Gronland talar vid Nordiska radet session i Stockholm 2009.jpg Inuit Ataqatigiit – Kuupik Kleist
Voix 10 374
34,4 %
Sièges obtenus 11  −3
Silver - replace this image male.svg Parti solidaire – Gerhardt Petersen
Voix 2 454
8,1 %
Sièges obtenus 2  −1
Silver - replace this image male.svg Parti inuit – Nikku Olsen
Voix 1 930
6,4 %
Sièges obtenus 2  +2
Landsstryeformand
Sortant Élue
Kuupik Kleist
Inuit Ataqatigiit
Aleqa Hammond
Siumut

Les élections législatives groenlandaises de 2013 se sont déroulées le [1],[2]. Le scrutin est remporté par le Siumut d'Aleqa Hammond avec 42 % des voix contre 34 % pour Inuit Ataqatigiit du premier ministre sortant, Kuupik Kleist[3].

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti Leader Suffrages Sièges
Voix  %
Siumut Aleqa Hammond 12 910 42,8 14
Inuit Ataqatigiit Kuupik Kleist 10 374 34,4 11
Parti solidaire Gerhardt Petersen 2 454 8,1 2
Parti inuit Nikku Olsen 1 930 6,4 2
Les Démocrates Jens B. Frederiksen 1 870 6,2 2
Kattusseqatigiit Anthon Frederiksen 326 1,1 0
Indépendants 9 0,0 0
Votes blancs et nuls 263
Total 30 136 100 31
Votants / participation 40 613 74,20

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pauline Curtet, « L'uranium, clé des législatives au Groenland », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne).
  2. « Les Groenlandais élisent leurs représentants », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  3. « Le Groenland porte une femme au pouvoir pour la première fois », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).