Élections législatives danoises de 2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2001 Drapeau du Danemark 2007 Suivant
Élections législatives danoises de 2005
8 février 2005
Type  élections législatives
  
84,4 %
Former Danish Prime Minister Anders Fogh Rasmussen at the Nordic Council Session in Helsinki 2008-10-28.jpg
Venstre – Anders Fogh Rasmussen
Voix 974 657 Red Arrow Down.svg 9,6 %
  
29,0 %
Sièges obtenus 52 Red Arrow Down.svg 4
Mogens Lykketoft-2011-09-03.jpg
Sociaux-démocrates – Mogens Lykketoft
Voix 867 933 Red Arrow Down.svg 13,5 %
  
25,9 %
Sièges obtenus 47 Red Arrow Down.svg 5
PiaKjaersgaard 2x3.jpg
Parti populaire danois – Pia Kjærsgaard
Voix 444 947 Green Arrow Up.svg 7,5 %
  
13,3 %
Sièges obtenus 24 Green Arrow Up.svg 2
Bendt Bendtsen, okonomi- og erhvervsminister Danmark talar vid konferencen, Global outsourcing - Nordic insourcing.jpg
Parti populaire conservateur – Bendt Bendtsen
Voix 344 886 Green Arrow Up.svg 10,3 %
  
10,3 %
Sièges obtenus 18 Green Arrow Up.svg 2
Marianne-Jelved.jpg
Parti social-libéral danois – Marianne Jelved
Voix 308 212 Green Arrow Up.svg 72,2 %
  
9,2 %
Sièges obtenus 17 Green Arrow Up.svg 8
Holger K Nielsen-2011-09-03.jpg
Parti populaire socialiste – Holger K. Nielsen
Voix 201 047 Red Arrow Down.svg 8,5 %
  
6,0 %
Sièges obtenus 11 Red Arrow Down.svg 1
Dnk party ø.svg
Liste de l'unité – Direction collégiale
Voix 114 123 Green Arrow Up.svg 38 %
  
3,4 %
Sièges obtenus 6 Green Arrow Up.svg 2
Représentation de l'assemblée
Diagramme
Gouvernement
Sortant
Élu
Législature élue
65e Folketing

Les élections législatives danoises de 2005 ont eu lieu le .

Contexte[modifier | modifier le code]

Système électoral[modifier | modifier le code]

Les 179 députés du Folketing, chambre unique du parlement danois, sont élus via un système électoral mixte associant un scrutin proportionnel plurinominal dans le cadre de la circonscription à une répartition par compensation. 175 sièges sont répartis entre trois régions : Copenhague, le Jutland et les îles. Ces 3 régions sont subdivisées en trois circonscriptions urbaines et sept circonscriptions rurales. Le nombre de sièges alloués à chacune de ces circonscriptions, proportionnel au nombre de ses habitants, est revu tous les cinq ans. 135 de ces sièges sont réservés au scrutin de circonscription, les 40 autres étant compensatoires et répartis entre les différentes formations politiques faisant leur entrée au parlement dans le but de leur assurer une représentativité aussi exacte que possible. Pour accéder à la répartition des sièges compensatoires, une formation doit avoir obtenu un minimum de sièges dans une circonscription donnée ou bien un nombre de suffrages supérieur ou égal au nombre de voix nécessaires à l'obtention d'un siège dans au moins deux des trois régions du royaume, ou encore au moins 2 % des suffrages exprimés au niveau national. Les électeurs disposent en outre d'un vote préférentiel, leur permettant d'exprimer leur préférence pour un candidat au sein de la liste pour laquelle ils votent : la répartition des sièges au sein des listes s'opère donc en fonction des votes préférentiels, les candidats élus étant ceux ayant rassemblé le plus de votes préférentiels sur leur nom. Enfin, deux sièges sont réservés au Îles Féroé et deux autres au Groenland.

Pour présenter des listes aux élections législatives, tout parti doit être représenté au Folketing au moment de la tenue du scrutin. Si tel n'est pas le cas, il doit alors recueillir un nombre de signatures correspondant à 1/175e des votes déclarés valides lors des dernières élections législatives.

Formations politiques en lice[modifier | modifier le code]

  • Le Parti libéral (V) est le premier parti politique du pays et est dirigé par le Premier ministre Anders Fogh Rasmussen, à ce poste depuis 2001. Il compte 56 sièges au Folketing, et doit donc compter sur une alliance avec les conservateurs et un soutien de l'extrême droite pour gouverner.
  • Le Parti social-démocrate (SD ou A) a longtemps été la première force politique danoise avant d'être devancé par les libéraux à la fin du XXe siècle. Première formation d'opposition, il compte 52 députés et est dirigé par Mogens Lykketoft.
  • Le Parti du peuple, ou Parti populaire danois (DF) est une formation d'extrême-droite xénophobe menée par Pia Kjærsgaard. Fort de 22 sièges au parlement, troisième parti du pays, il apporte son soutien à la coalition gouvernementale mais n'y participe pas.
  • Le Parti populaire conservateur (KF), dirigé par Bendt Bendtsen, est un parti de centre-droit membre de la coalition gouvernementale. Avec le Parti social-démocrate et le Parti libéral, c'est l'un des partis les plus anciens du Danemark.
  • Le Parti social-libéral (RV), mené par Marianne Jelved, est un petit parti de centre-gauche se revendiquant du radicalisme. Il fait partie de l'opposition avec 9 sièges au Folketing.
  • Le Parti populaire socialiste (SF) de Holger K. Nielsen, socialiste et écologiste, est lui aussi membre de l'opposition et compte 12 députés.

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti Leader Voix  % Députés Évolution
Danemark propre
Venstre (V) Anders Fogh Rasmussen 974 637 29,0 52 -4
Sociaux-démocrates (A) Mogens Lykketoft 867 350 25,8 47 –5
Parti populaire danois (O) Pia Kjærsgaard 479 532 13,3 24 +2
Parti populaire conservateur (C) Bendt Bendtsen 344 886 10,3 18 +2
Parti social-libéral danois (B) Marianne Jelved 308 212 9,2 17 +8
Parti populaire socialiste (F) Holger K. Nielsen 201 047 6,0 11 -1
Liste de l'unité (Ø) Kollektivt lederskab 114 123 3,4 6 +2
Chrétiens démocrates (K) Marianne Karlsmose 58 071 1,7 0 -4
Démocrates du centre (D) Mimi Jakobsen 33 880 1,0 0 ±0
Parti de la minorité (en) (M) Rune Engelbreth Larsen 8 850 0,3 0 ±0
Indépendants 1 204 0,0 0 ±0
Total (Participation : 84,4 %) 3 384 560 100,0 175
Groenland
Siumut Hans Enoksen 7 761 34,3 1 =
Inuit Ataqatigiit (IA) 5 774 25,5 1 =
Démocrates 4 909 21,7 0
Parti solidaire 3 374 14,9 0 =
Indépendants 841 14,9 0 =
TOTAL (participation : 59,4 %) 23 516 100 2
Îles Féroé
Parti républicain (Tjóðveldi) Høgni Hoydal 6 301 25,4 1 =
Parti du peuple Anfinn Kallsberg 5 967 24,0 1 +1
Parti social-démocrate (JF) Joannes Eidesgaard 5 518 22,2 0 =
Parti de l'union Kaj Leo Johannesen 5 333 21,5 0 -1
Parti du centre Jenis av Rana 829 3,3 0
Parti de l’auto-gouvernement Kári P. Højgaard 585 2,4 0 =
Indépendants 309 1,2 0
TOTAL (participation : 73,0 %) 24 936 100 2