Élections législatives danoises de 1994

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élections législatives danoises de 1994
21 septembre 1994
Pnr.jpg Social-démocratie – Poul Nyrup Rasmussen
Voix 1 150 048
34,6 %
 −2,8
Sièges obtenus 62  −7
Uffe Ellemann-Jensen.jpg Venstre – Uffe Ellemann-Jensen
Voix 775 176
23,3 %
 +7,5
Sièges obtenus 42  +13
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti populaire conservateur – Hans Engell
Voix 499 845
15 %
 −1
Sièges obtenus 27  −3
Holger K Nielsen-2011-09-03.jpg Parti populaire socialiste – Holger K. Nielsen
Voix 242 398
7,3 %
 −1
Sièges obtenus 13  −2
PiaKjaersgaard 2x3.jpg Parti du progrès – Pia Kjærsgaard
Voix 214 057
6,4 %
 0
Sièges obtenus 11  −1
Premier ministre
Sortant Élu
Poul Nyrup Rasmussen
SD
Poul Nyrup Rasmussen
SD

Les élections législatives danoises de 1994 ont eu lieu le .

Contexte[modifier | modifier le code]

Système électoral[modifier | modifier le code]

Les 179 députés du Folketing, chambre unique du parlement danois, sont élus via un système électoral mixte associant un scrutin proportionnel plurinominal dans le cadre de la circonscription à une répartition par compensation. 175 sièges sont répartis entre 3 régions : Copenhague, le Jutland et les îles. Ces 3 régions sont subdivisées en 3 circonscriptions urbaines et 7 circonscriptions rurales. Le nombre de sièges alloués à chacune de ces circonscriptions, proportionnel au nombre de ses habitants, est revu tous les cinq ans. 135 de ces sièges sont réservés au scrutin de circonscription, les 40 autres étant compensatoires et répartis entre les différentes formations politiques faisant leur entrée au parlement dans le but de leur assurer une représentativité aussi exacte que possible. Pour accéder à la répartition des sièges compensatoires, une formation doit avoir obtenu un minimum de sièges dans une circonscription donnée ou bien un nombre de suffrages supérieur ou égal au nombre de voix nécessaires à l'obtention d'un siège dans au moins 2 des 3 régions du royaume, ou encore au moins 2 % des suffrages exprimés au niveau national. Les électeurs disposent en outre d'un vote préférentiel, leur permettant d'exprimer leur préférence pour un candidat au sein de la liste pour laquelle ils votent : la répartition des sièges au sein des listes s'opère donc en fonction des votes préférentiels, les candidats élus étant ceux ayant rassemblé le plus de votes préférentiels sur leur nom. Enfin, 2 sièges sont réservés au Îles Féroé et 2 autres au Groenland.

Pour présenter des listes aux élections législatives, tout parti doit être représenté au Folketing au moment de la tenue du scrutin. Si tel n'est pas le cas, il doit alors recueillir un nombre de signatures correspondant à 1/175e des votes déclarés valides lors des dernières élections législatives.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats par pays constitutif[1]
Parti Leader Voix  % Députés Évolution
Danemark propre
Social-démocratie Poul Nyrup Rasmussen 1 150 048 34,6 62 -7
Venstre Uffe Ellemann-Jensen 775 176 23,3 42 +13
Parti populaire conservateur Hans Engell 499 845 15,0 27 -3
Parti populaire socialiste Holger K. Nielsen 242 398 7,3 13 -2
Parti du progrès Pia Kjærsgaard 214 057 6,4 11 -1
Parti social-libéral danois Marianne Jelved 152 701 4,6 8 +1
Liste de l'unité Direction collégiale 104 701 3,1 6 +6
Démocrates du centre Mimi Jakobsen 94 496 2,8 5 -4
Chrétiens démocrates Jann Sjursen 61 507 1,9 0 -4
Autres 32 668 1,0 1 +1
Total (Participation : 84,3 %) 100,0 175
Groenland
Parti solidaire 7 501 34,7 1 =
Parti du centre (en) 1 605 7,4 0
Indépendants 12 489 57,8 1 +1
TOTAL (participation : 56,7 %) 22 360 100 2
Îles Féroé
Parti de l'union 4 304 22,4 1 +1
Parti du peuple 4 159 21,7 1 =
Parti social-démocrate 3 729 19,4 0 -1
Union des travailleurs (en) 3 118 16,3 0
Parti républicain 1 798 9,4 0 =
Parti de l’auto-gouvernement 469 2,4 0 =
Parti chrétien populaire 467 2,4 0 =
Indépendants 1 131 5,9 0
TOTAL (participation : 62,3 %) 19 278 100 2

Notes et références[modifier | modifier le code]