Cette page est en semi-protection longue.

Élections générales haïtiennes de 2010-2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élection présidentielle haïtienne de 2010-2011
(1er tour)
(2e tour)
Type d’élection Élection présidentielle
Corps électoral et résultats
Votants au 1er tour 1 074 056
71,5 %  +0,3
Votants au 2d tour 1 061 089
Michel Martelly on April 20, 2011.jpg Michel Martelly – RP
Voix au 1er tour 234 617
21,84 %
Voix au 2e tour 716 986
67,57 %
Manigat.JPG Mirlande Manigat – RDNP
Voix au 1er tour 336 878
31,37 %
Voix au 2e tour 336 747
31,74 %
Celestin.jpg Jude Célestin – Inite
Voix au 1er tour 231 462
21,48 %
Président de la République d'Haïti
Sortant Élu
René Préval
Inite
Michel Martelly
Réponse paysanne

Les élections générales haïtiennes de 2010-2011 se sont déroulées le (premier tour) et le (second tour)[1]. Le scruton est à la fois présidentiel, législatif et sénatorial. Les élections législatives étaient prévues les 28 février et 3 mars 2010, mais le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui ravagea une partie d'Haïti, notamment sa capitale Port-au-Prince, a empêché leur organisation[2].

Le deuxième tour des élections aurait dû avoir lieu le [3], mais il a été reporté à cause de soupçons de fraude lors du premier tour de la présidentielle. En effet, la qualification du candidat du pouvoir Jude Célestin avec 22 % des voix pour affronter Mirlande Manigat (31 % des voix), telle qu'elle ressort des résultats provisoires publiés le , a été contestée par les partisans de candidats éliminés, en particulier ceux du chanteur populaire Michel Martelly (21 % des voix).

La communauté internationale a fait pression pour un recompte, notamment au travers de l'Organisation des États américains, chargée d'une mission d'expertise. Le Conseil électoral provisoire (CEP) valide cependant ces résultats mi-janvier 2011, sous réserves de recours de contestation[4]. Mais sous la pression et par crainte de violences, le parti Inite de Jude Célestin décide finalement de retirer son candidat[5], et les résultats définitifs annoncés le 3 février qualifient finalement Michel Martelly pour un second tour prévu pour le , René Préval voyant son mandat, censé s'achever le 7 février, prolongé jusque-là[6].

Michel Martelly est élu président de la République le 4 avril 2011, mettant ainsi fin à la campagne électorale de 2011.

Organisation

Le Conseil électoral provisoire, instance créée en 1987 dans le cadre de la nouvelle constitution et dont la mission fondamentale consiste à organiser des élections, est chargé d'organiser ces consultations électorales. Malgré la perte d'une partie de ses membres et la destruction d'une partie de ses locaux, le CEP a été réorganisé afin de pouvoir œuvrer rapidement au bon fonctionnement démocratique du pays[7].

Le secrétaire général adjoint de l'OÉA, Albert Ramdin, a promis le soutien de l'organisation à la résolution des problèmes techniques, dont l'actualisation des listes électorales après le décès le 12 janvier de dizaines de milliers d'électeurs, l'enregistrement des électeurs à peine majeurs, les électeurs ayant changé d'adresse, la relocalisation des centres de vote[8].

Le président de la République, René Préval, a sollicité l'ONU, afin que celle-ci envoie une mission technique, en vue de d’analyser les capacités techniques, logistiques et financières de l’État haïtien à organiser des élections à la fin de cette année. Selon le chef civil de la Minustah, Edmond Mulet, « les élections garantissent une stabilité économique, politique et sociale. Il estime que les élections sont nécessaires pour consolider la démocratie dans le pays. Edmond Mullet renouvelle l’engagement de la communauté internationale à appuyer le gouvernement à la réalisation de ces élections dans les termes mandatés par la constitution, en vue de doter le pays d’un nouveau président le 7 février 2011. »[8].

Élection présidentielle

Campagne

19 candidats à l'élection présidentielle ont été validés par le Conseil électoral provisoire[9] :

Résultats

Résultats de la présidentielle haïtienne de 2011[10],[11],[12]
Candidats Partis Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Michel Martelly Réponse paysanne 234 617 21,84 716 986 67,57
Mirlande Manigat Rassemblement des démocrates nationaux progressistes 336 878 31,37 336 747 31,74
Jude Célestin Inite 231 462 21,48
Jean-Henry Céant Renmen Ayiti 87 834 8,18
Jacques-Édouard Alexis Organisation du peuple en lutte 32 932 3,07
Charles Henri Baker Union nationale chrétienne pour la reconstruction d'Haïti 25 512 2,38
Yves Cristalin Lavni 17 133 1,60
Leslie Voltaire Ansanm Nou Fò 16 199 1,51
Anne Marie Josette Bijou Indépendant 10 782 1,00
Génard Joseph Solidarité 9 164 0,85
Wilson Jeudy Fòs 2010 6 076 0,57
Yvon Neptune Fanmi Lavalas 4 217 0,39
Jean-Hector Anacassis MODEJHA 4 165 0,39
Léon Jeune Konbit Liberasyon Ekonomik 3 738 0,35
Axan Delson Abellard Konbit Nasyonal pou Developman 3 110 0,29
Garaudy Laguerre Mouvement WOZO 2 802 0,26
Gérard Marie Necker Blot Platfom 16 Desanm 2 621 0,24
Eric Smarki Charles Party for Haitian National Evolution 2 597 0,24
Aucun candidat 12 869 1,20 7 356 0,69
Total 1 074 056 100,00 1 061 089 100,00
Inscrits/Participation 4 712 693 22,79 4 712 693 22,52

Élections législatives

Élections générales haïtiennes de 2011
Type d’élection Élections législatives (99 sièges) et sénatoriales (11 sièges)
Corps électoral et résultats
Votants 4 712 693
Celestin.jpg Inite – Jude Célestin
Voix 131 647
29,68 %
 +10,7
Députés élus 35  +12
Sénateurs élus 5  −8
Manigat.JPG RDNP – Mirlande Manigat
Voix 90 549
20,41 %
 +9,7
Députés élus 11  −6
Sénateurs élus 1  −3
Michel Martelly on April 20, 2011.jpg Réponse paysanne – Michel Martelly
Voix 44 896
10,12 %
Députés élus 10
Sénateurs élus 1
Cholzer Chancy1.jpg Haïti en Action – Cholzer Chancy
Voix 34 191
7,71 %
 +5
Députés élus 8  +3
Sénateurs élus 1  −1
Jacques-Édouard Alexis.jpg OPL – Jacques-Édouard Alexis
Voix 30 205
6,81 %
 −3,1
Députés élus 7  −5
Sénateurs élus 1  −2
Charles Henri Baker.jpg UNCRH – Charles-Henri Baker
Voix 23 254
5,24 %
 −0,8
Députés élus 4  −6
Sénateurs élus 1  −1
Yvon Neptune.jpg Fanmi Lavalas – Yvon Neptune
Voix 18 751
4,23 %
 −3,9
Députés élus 3  −7
Sénateurs élus 1  −1
Jean Henry Céant prime minister of haiti.jpg Renmen Ayiti – Jean-Henry Céant
Voix 14 806
3,34 %
Députés élus 3
Sénateurs élus 0
Harry Jean est le secrétaire général du Parti "Bourad pou remete ayiti debou".jpg Bourad – Harry Jean
Voix 12 976
2,93 %
Députés élus 3
Sénateurs élus 0

Bien que le Conseil électoral provisoire ait sanctionné l'élection, les manifestations se sont poursuivies le lendemain. Près des deux tiers des candidats ont également demandé l'annulation de l'élection alléguant une fraude et le refus de voter de nombreux électeurs[13]. Malgré cela, les observateurs internationaux des élections ont déclaré les scrutins valides et déclaré que les résultats ne devaient pas être invalidés[14]. Cette opinion n’a pas été partagée par l’OEA et la CARICOM qui, après un rapport préliminaire, ont déclaré qu’il existait de nombreux problèmes liés aux élections. À la suite de nouvelles protestations de plusieurs candidats, l'ONU a appelé au calme et a exhorté les candidats à appeler leurs partisans à ne pas créer de troubles. Elle a également déclaré qu'une détérioration de la situation sécuritaire pourrait compromettre la maîtrise de l'épidémie de choléra[15]. Les journalistes de CBC News ont également allégué qu'il y avait une "fraude massive", bien qu'ils n'aient pas clarifié ce qu'ils voulaient dire[16]. Les manifestations se sont poursuivies à Port-au-Prince et à Gonaives, avec des barricades dans les rues[17].

Principales forces politiques

Force politique Chef de file Idéologie Résultats en 2006
Inite Jude Célestin Centre droit à droite

Libéral-conservatisme, démocratie chrétienne

18,9 % des voix

23 députés

13 sénateurs

Rassemblement des démocrates nationaux progressistes RDNP Mirlande Manigat Droite

Nationalisme, démocratie chrétienne, conservatisme

10,6 % des voix

17 députés

4 sénateurs

Organisation du peuple en lutte OPL Jacques-Édouard Alexis Centre à centre droit

Social-démocratie, néolibéralisme

9,8 % des voix

12 députés

3 sénateurs

Fanmi Lavalas Yvon Neptune Centre droit

Libéralisme, démocratie populaire

8,1 % des voix

10 députés

2 sénateurs

Union nationale chrétienne pour la reconstruction d'Haïti UNCRH Charles-Henri Baker Droite à extrême droite

Nationalisme, protectionnisme, populisme de droite

5,9 % des voix

10 députés

2 sénateurs

Haïti en Action Cholzer Chancy Extrême droite

Nationalisme, régionalisme, indépendantisme, républicanisme

2,7 % des voix

5 députés

2 sénateurs

Réponse paysanne Michel Martelly Centre à centre gauche

Social-libéralisme

Nouveau
Renmen Ayiti Jean-Henry Céant Centre

Centralisme, social-démocratie

Nouveau
Bourad Harry Jean Gauche

Socialisme

Nouveau

Résultats

Élections à la Chambre des députés

Résultats électoraux des élections législatives[12]
Partis Sièges
Inite (anciennement Front de l'espoir) 35
Rassemblement des démocrates nationaux progressistes 11
Réponse paysanne 10
Haïti en Action 8
Organisation du peuple en lutte 7
Union nationale chrétienne pour la reconstruction d'Haïti 4
Fanmi Lavalas 3
Renmen Ayiti 3
Bourad 3
Autres 14
Total : 99

Élections sénatoriales

Résultats électoraux des élections sénatoriales[12]
Partis Sièges
Inite (anciennement Front de l'espoir) 5
Rassemblement des démocrates nationaux progressistes 1
Réponse paysanne 1
Haïti en Action 1
Organisation du peuple en lutte 1
Union nationale chrétienne pour la reconstruction d'Haïti 1
Fanmi Lavalas 1
Total : 11

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. Rapport de la mission d'information et de contact de la Francophonie sur les élections générales de 2010-2011
  2. « Article de romandie.com du 02 février 2010 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. « Calendrier électoral », sur CEP.
  4. « Élection présidentielle haïtienne : le Conseil électoral n'entend pas modifier les résultats du premier tour », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. « Haïti : le parti au pouvoir annonce le retrait de son candidat à la présidentielle », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. « Haïti : le candidat du pouvoir écarté du second tour de la présidentielle », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  7. Entretien avec Ginette Chérubin, membre du CEP
  8. a et b « Élections haïtiennes de 2010 ».
  9. « Liste des candidats à l'élection présidentielle », sur CEP.
  10. [1]
  11. [2]
  12. a b et c « Haiti 2010 », sur CEP.
  13. Haiti vote chaos continues - Americas - Al Jazeera English
  14. Election Monitors OK Haiti Election
  15. Haiti vote chaos continues - Americas - Al Jazeera English
  16. Haiti Election Massive Fraud CBC World News, November 28, 2010
  17. Protests over Haiti poll turn violent The Real News (TRNN), December 3, 2010 (video 2:28)