Élections fédérales suisses de 1967

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1963 Drapeau de la Suisse 1971 Suivant
Élections fédérales suisses de 1967
Type d’élection législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 1 551 909
Votants 1 019 907
65,7 %
Red flag waving.svg PS
23,53 %
Sièges obtenus 50 CN / 2 CE
DodgerBlue flag waving.svg PRD
23,15 %
Sièges obtenus 49 CN / 14 CE
Orange flag waving.svg PCCS
22,05 %
Sièges obtenus 45 CN / 18 CE
Darkgreen flag waving.svg PAB
11,03 %
Sièges obtenus 21 CN / 3 CE
Green flag waving.svg AdI
9,06 %
Sièges obtenus 16 CN / 1 CE
Red flag waving.svg PST
2,98 %
Sièges obtenus 5 CN / 0 CE
Blue flag waving.svg ULD
2,34 %
Sièges obtenus 6 CN / 3 CE
Yellow flag waving.svg PCP
1,58 %
Sièges obtenus 3 CN / 0 CE
Darkblue flag waving.svg PD
1,44 %
Sièges obtenus 3 CN / 3 CE
Maroon flag waving.svg AN
0,63 %
Sièges obtenus 1 CN / 0 CE
Red flag waving.svg LSP
0,51 %
Sièges obtenus 1 CN / 0 CE
Gray flag waving.png Autres
1,79 %
Sièges obtenus 0 CN / 0 CE
Répartition des sièges
Diagramme
Répartition des sièges au Conseil National
Diagramme2
Répartition des sièges au Conseil des États

Les élections fédérales suisses de 1967 se sont déroulées le . Elles ont désigné la 38e législature depuis 1848. Elles portèrent sur le renouvellement des 200 sièges du Conseil national et des 44 sièges au Conseil des États. Les députés furent élus pour une durée de 4 ans.

Au Conseil national, malgré une perte de trois sièges, le Parti socialiste suisse forme toujours le plus grand groupe parlementaire avec 50 élus. Les autres partis gouvernementaux sont en léger recul: les Conservateurs chrétiens-sociaux obtiennent 45 sièges (-3), les Radicaux 49 (-2) et le Parti des paysans, artisans et bourgeois 21 (-1). L’Alliance des Indépendants, avec 16 élus, gagne 6 sièges. Ce sera son meilleur résultat de toute son histoire[1].

1967 voit également l'élection du première élu d'extrême droite, James Schwarzenbach sur la liste de l'Action nationale contre la surpopulation étrangère au Conseil national, devenu célèbre pour son initiative populaire « contre l'emprise étrangère » demandant que la population étrangère ne dépasse pas 10 % de la population suisse. Ce sera également la dernière fois que le Parti démocratique se présentera aux élections avant qu'une partie ne fusionne avec les Radicaux et une autre partie avec le Parti des paysans, artisans et bourgeois pour former l'Union démocratique du Centre en 1971[2].

Au Conseil des États, sur 44 sièges, le PSS en perd un (2 au total) que les Radicaux leur reprennent. Le Parti conservateur chrétien-social restent stable avec 18 mandats, le Parti des paysans, artisans et bourgeois en perdit un (3 au total) et l'Union libérale-démocratique et le Parti démocratique restèrent stables avec chacun trois mandats. Parallèlement aux gains enregistrés par l'Alliance des Indépendants à la Chambre basse, ces derniers obtiennent leur premier sénateur[3].

Législature 1967-1971[modifier | modifier le code]

CN1967 diagramme.png CE1967 diagramme.png
Partis Sigles Tendances politiques Sièges au CN Sièges au CE
Parti socialiste PSS socialiste 50 2
Parti radical-démocratique PRD radical 49 14
Parti conservateur chrétien-social PCCS conservateur 45 18
Parti des paysans, artisans et bourgeois PAB agrarien 21 3
Alliance des Indépendants AdI social-libéral 16 1
Union libérale-démocratique ULD libéral/conservateur 6 3
Parti suisse du Travail PST communiste 5 -
Parti démocratique DEM progressiste 3 3
Parti chrétien-protestant PCP conservateur/protestant[4] 3 -
Action nationale contre la surpopulation étrangère AN extrême droite/nationaliste/populiste 1 -
Liste socialiste populaire (VS) LSP socialiste 1 -

À voir[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]