Élections fédérales suisses de 1939

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections fédérales suisses de 1939
187 sièges du Conseil national
(Majorité absolue : 94 sièges)
44 sièges du Conseil des États
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 861 266
Votants 639 865
74,3 %  −4
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti socialiste suisse – Hans Oprecht (de)
Voix 160 377
25,9 %
 −2,1
Députés élus 45  −5
Sénateurs élus 3  0
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti radical-démocratique – Ernest Béguin (de)
Voix 128 163
20,7 %
 −3
Députés élus 49  +1
Sénateurs élus 14  −1
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti conservateur populaire – Emil Nietlispach (de)
Voix 105 018
17,0 %
 −3,3
Députés élus 43  +1
Sénateurs élus 18  −1
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti des paysans, artisans et indépendants – Rudolf Reichling (de)
Voix 91 182
14,7 %
 +3,7
Députés élus 22  +1
Sénateurs élus 4  +1
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Alliance des Indépendants – Gottlieb Duttweiler
Voix 43 735
7,1 %
 +3
Députés élus 9  +2
Sénateurs élus 0  0
Darkgreen flag waving.svg Jeunes paysans
Voix 27 708
4,5 %
 +1,4
Députés élus 3  −1
Sénateurs élus 0  0
Darkblue flag waving.svg Parti démocratique
Voix 16 891
2,7 %
 +1,7
Députés élus 5  +2
Sénateurs élus 0  0
Red flag waving.svg Fédération socialiste suisse
Voix 15 962
2,6 %
Députés élus 4  +4
Sénateurs élus 0  0
Blue flag waving.svg Parti libéral démocratique
Voix 10 241
1,7 %
 −1,6
Députés élus 6  0
Sénateurs élus 2  0
Conseil national
Diagramme
Conseil des États
Diagramme2

Les élections fédérales suisses de 1939 se sont déroulées le . Elles ont désigné la 31e législature depuis 1848. Le nombre de sièges resta à 187 au Conseil national. Le nombre de 44 sièges au Conseil des États resta également inchangé. Les députés furent élus pour une durée de 4 ans.

Le jour de clôture de l'Exposition nationale suisse, la Ländi à Zurich, le corps électoral suisse est appelé à renouveler son parlement. Alors que la Seconde Guerre mondiale a débuté, les cantons d'Appenzell Rhodes-Extérieures, de Lucerne, de Neuchâtel, de Schwytz, de Soleure, du Tessin, du Valais, de Vaud et de Zoug connaissent des élections tacites[1].

Au Conseil national, le Parti radical devient la plus grande formation de la Chambre basse, avec 49 sièges (+1). Le Parti socialiste obtient 45 sièges (-5) et les conservateurs catholiques 43 (+1). Le Parti communiste suisse s'effondra et perdit ses 2 mandats alors que la Fédération socialiste suisse obtint 4 sièges, les deux partis obtenant un résultat identique de 1,29 % des voix et respectivement 7964 voix et 7998 voix. Les partis d'extrême-droite disparaissent ainsi que le Parti chrétien-protestant qui perd son unique représentant.

Au Conseil des États, sur 44 sièges, le PSS garda ses 3 sièges, le Parti conservateur populaire en perdit 1 (18) sièges et les Radicaux continuèrent de perdre des mandats, en l'occurrence encore 1 siège (14). Le Parti des paysans, artisans et bourgeois dépassa pour la première fois le Parti socialiste avec 4 mandats[2].

Législature 1939-1943[modifier | modifier le code]

Partis Sigles Tendances politiques Sièges au CN Sièges au CE
Parti radical-démocratique PRD radical 49 14
Parti socialiste PSS socialiste 45 3
Parti conservateur populaire PCP conservateur 43 18
Parti des paysans, artisans et bourgeois PAB agrarien 22 4
Alliance des Indépendants AdI social-libéral[3] 9 -
Parti libéral démocratique PLD libéral/conservateur 6 2
Parti démocratique DEM progressiste 5 -
Fédération socialiste suisse FSS communiste 4 -
Jeunes paysans JP agrarien/centre gauche 3 -
Parti libéral-socialiste PLSS social-libéral[4] 1 -
Autre Autre Ind. - 3

À voir[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]