Élections en Iran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Iran élit au suffrage universel le chef du gouvernement (le président de la république), une législature (le Majlis d'Iran) et une assemblée des experts (qui élit le chef de l'état, le Guide suprême). Des élections locales ont lieu tous les quatre ans à travers le pays. Le président est élu par le peuple pour un mandat de quatre ans, renouvelable une fois. Le Parlement, ou Assemblée Consultative Islamique (Majlis-e Shura-ye Eslami) compte 290 membres, élus pour quatre ans. Les élections de l'assemblée des experts se tiennent tous les huit ans. Tous les candidats doivent avoir été approuvés par le Conseil des Gardiens. Pour plus de détails, voir Politique de l'Iran.

Iraniens en campagne à Téhéran (2005).

Élections présidentielle[modifier | modifier le code]

Le Président de la République est élu pour sa part au suffrage universel direct, pour un mandat de quatre ans, renouvelable une fois.

Candidature[modifier | modifier le code]

Pour être accepté par le Conseil des gardiens de la Constitution, toute candidature à la présidence de la République doit réunir les conditions suivantes :

  • le candidat doit être une personnalité religieuse ou politique reconnue ;
  • être d'origine ou de nationalité iranienne ;
  • avoir de bons antécédents ;
  • être honnête, vertueux et dévoué à l'islam et au régime de la République islamique.

Rien n’interdit une femme à se présenter à la candidature. Cependant à chaque élection les candidats féminins ont été écartées par le Conseil des gardiens. La constitution ne donne aucune indication précise à ce sujet[1], [2].

Liste des élections[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Élections législatives de 2004[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives iraniennes des 20 février et 7 mai 2004
Orientation des candidats Votes % Sièges
Conservateurs 156
Réformateurs 39
Indépendants 31
Élus au second tour 59
“Minorité religieuses reconnues” (Arméniens (2 sièges), Chrétiens chaldéens et assyriens (partagent 1 siège), Juifs (1 siège), Zoroastriens (1 siège)) 5
Total (Participation autour de 50 %) 290
Source: IPU

Élections législatives de 2008[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives iraniennes des 14 mars et 25 avril 2008.
Partis Sièges (1er tour) Sièges (2d tour) Sièges (total)
Front des principalistes unifié 90 27 117
Conservateurs pragmatiques 42 11 53
Réformistes 31 15 46
Indépendants 40 29 69
Minorités religieuses reconnues
Arméniens (2), Chrétiens Chaldéens et Assyriens (1), Juifs (1), Zoroastriens (1)
5 0 5
Total (Participation autour de 60 %) 208 82 290
Sources : site nzz.ch[3]

Élections législatives de 2012[modifier | modifier le code]

Élections sous la Monarchie Constitutionnelle (1906-1979)[modifier | modifier le code]

Élections sénatoriales (Sénat - Chambre Haute)[modifier | modifier le code]

Élections législatives (Majlis- Chambre Basse)[modifier | modifier le code]

Mohammad Reza Chah Pahlavi inaugurant le Majlis, années 1950

Référendums[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]