Élections en Afrique du Sud depuis 1994

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les élections générales en Afrique du Sud se déroulent tous les 5 ans. La constitution actuelle date de 1996. Elle a succédé à la constitution provisoire du et à celle du .

Les principaux partis politiques d'Afrique du Sud concernés sont :

Précédemment aussi :

Élections de 1994[modifier | modifier le code]

Les résultats officiels des premières élections multiraciales sud-africaines furent publiés début mai 1994. Les sud-africains avaient voté pour élire leurs représentants au parlement et dans les conseils provinciaux. À cette fin, 9 nouvelles provinces avaient été constituées à la place des 4 anciennes, réintégrant les dix bantoustans indépendants ou autonomes:

  • L'ANC remporta 63 % des voix nationales, soit un peu moins des 2/3 nécessaires pour élaborer et voter seul la future constitution, et 7 des 9 nouvelles provinces.
  • Le NP arriva en second avec 20,5 % des voix, essentiellement celles des Blancs, des Métis et des Indiens. Grâce aux Métis d'ailleurs, le NP remporta la province du Cap-Occidental avec 59 % des voix et échoua de justesse dans la province du Cap-du-Nord avec 40 % des voix (contre juste 49 % à l'ANC).
  • L'IFP obtint 10 % des voix et une représentation provinciale presque uniquement au KwaZulu-Natal avec 50 % des voix obtenus malgré la fraude électorale observée.
  • Le Front de la Liberté parvint à atteindre 2,8 % des suffrages n'obtenant qu'un peu moins de la moitié des voix traditionnels du Parti conservateur d'Afrique du Sud (soit 450 000 au lieu de 1 million). Cet électorat soit avait préféré voter « utile » et donc pour le NP soit s'était réfugié dans l'abstention comme l'encourageait le KP.
  • Le DP arriva en 4e position avec 1,8 % des voix essentiellement au Cap et à Johannesburg.
  • L'extrême gauche était laminée.

Élections nationales du 27 avril 1994[modifier | modifier le code]

Élection nationale[modifier | modifier le code]

Assemblée nationale sud-africaine issue des élections de 1994. Groupes politiques :
Parti (abbr.) Votes % Sièges
  African National Congress 12 237 655 62,65 252
  National Party - Nasionale Party 3 983 690 20,39 82
  Inkatha Freedom Party 2 058 294 10,54 43
  Freedom Front - Vryheidsfront 424 555 2,17 9
  Democratic Party - Demokratiese Party 338 426 1,73 7
  Pan Africanist Congress of Azania 243 478 1,25 5
  African Christian Democratic Party 88 104 0,45 2
  Africa Muslim Party 34 466 0,18
  African Moderates Congress Party 27 690 0,14
  Dikwankwetla Party of South Africa 19 451 0,10
  Federal Party (FP) 17 663 0,09
  Minority Front (MF) 13 433 0,07
  Sport Organisation for Collective Contributions and Equal Rights 10 575 0,05
  African Democratic Movement 9 886 0,05
  Women's Rights Peace Party 6 434 0,03
  Ximoko Progressive Party 6 320 0,03
  Keep It Straight and Simple Party 5 916 0,03
  Workers' List Party 4 169 0,02
  Luso-South African Party 3 293 0,02
Total 19 533 498 100 400

Élections provinciales du 27 avril 1994[modifier | modifier le code]

  • La nouvelle province du Northern Transvaal vota à 84 % pour l'ANC (38 sièges au conseil provincial), le reste se partageant chez les blancs entre le NP (1 siège) et le FF (1 siège).
  • La nouvelle province de Pretoria-Witwatersrand-Vereeniging au cœur de l'ancien Transvaal (région de Johannesburg) vota à 57 % pour l'ANC, à 25 % pour le NP; le FF, le DP puis l'IFP obtenant ensuite de bons scores suffisant pour obtenir des sièges.
  • La nouvelle Province du Nord-Ouest (Transvaal de l'ouest, Bophuthatswana et une partie du Cap nord-est) vota pour l'ANC (83 %) puis pour le NP (9 %) et le FF.
  • La nouvelle province du Eastern Transvaal vota à plus de 80 % pour l'ANC suivi du NP (9 %). Bons scores du FF (5 %).
  • L'État libre d'Orange envoya 77 % de représentants de l'ANC au conseil provincial. Le NP et le FF se maintinrent dans la plus afrikaner des provinces.
  • La nouvelle province du Cap-du-Nord passa de justesse sous la domination de l'ANC (50 %) contre 40 % au NP, 6 % au FF, et 1,8 % au DP.
  • Le Cap-Occidental fut la seule province remportée par le NP avec 59 % des voix..
  • Le KwaZulu-Natal fut la seule province remportée par l'Inkhata.
Parti (abbr.) Votes % Sièges
  African National Congress (ANC) 12 137 307 62,3 266
  National Party - Nasionale Party (NP) 3 492 467 17,9 82
  Inkatha Freedom Party (IFP) 2 047 083 10,5 44
  Freedom Front - Vryheidsfront (FF-VF) 639 643 3,3 14
  Democratic Party - Demokratiese Party (DP) 538 655 2,8 12
  Pan-Africanist Congress of Azania (PAC) 271 793 1,4 3
  African Christian Democratic Party (ACDP) 117 825 0,6 3
  Minority Front (MF) 48 951 0,3 1
  Africa Muslim Party (AMP) 51 773 0,3
  African Democratic Movement (ADM) 34 233 0,2
  Dikwankwetla Party of South Africa (DPSA) 21 877 0,1
  Islamic Party (IP) 16 762 0,1
  Federal Party (FP) 16 279 0,1
  United People's Front (UPF) 10 123 0,1
  Ximoko Progressive Party (XPP) 8 238 0,0
  Women's Rights Peace Party (WRPP) 7 279 0,0
  Wes-Kaap Federaliste Party (WKFP) 6 337 0,0
  Workers International to Rebuild the Fourth International (SA) (WI) 5 481 0,0
  Luso-South African Party (LUSO) 5 423 0,0
  South African Women's Party (SAWP) 2 641 0,0
  Green Party (GRP) 2 611 0,0
  Merit Party (MP) 2 028 0,0
  Right Party (RP) 921 0,0

Élections 1999[modifier | modifier le code]

Élections nationales 1999[modifier | modifier le code]

Assemblée Nationale[modifier | modifier le code]

La 23e Assemblée nationale sud-africaine à la suite des élections générales de 1999. Groupes politiques :
Partis (abbr.) Votes % Sièges
  Congrès national africain 10,601,330 66.35 266
  Parti Démocratique 1,527,337 9.56 38
  Inkatha Freedom Party 1,371,477 8.58 34
  Nouveau Parti national 1,098,215 6.87 28
  Mouvement démocratique uni 546,790 3.42 14
  Parti chrétien-démocrate africain 228,975 1.43 6
  Front de la liberté 127,217 0.80 3
  Parti chrétien-démocrate unifié 125,280 0.80 3
  Pan Africanist Congress of Azania 113,125 0.78 3
  Alliance fédérale 86,704 0.54 2
  Minority Front (MF) 48,277 0.30 1
  Afrikaner EenheidsBeweging 46,292 0.30 1
  Azanian People's Organisation 27,257 0.17 1
  Abolition of Income Tax and Usury Party 10,611 0.07 0
  Green Party of South Africa 9,193 0.06 0
  Socialist Party of Azania 9,062 0.06 0
Total 15,977,142 100.00 400

Élections provinciales 1999[modifier | modifier le code]

  • Les deux provinces du Cap-Occidental et du Kwazulu-Natal ont été conservées par le Nouveau Parti national (allié au Parti Démocratique) et par l'Inkhata.
Résultat Province du Cap-Occidental 1587978 100 %
African National Congress (ANC) 668106 42,07 %
Nouveau Parti national (NNP) 609612 38,39 %
Parti Démocratique (DP) 189183 11,91 %
Parti démocrate chrétien africain (ACDP) 44323 2,79 %
Mouvement Démocratique Uni(UDM) 38071 2,40 %
Parti de la morale africaine (AMP) 9513 0,60 %
Congrès Pan Africain (PAC) 7708 0,49 %
Front de la Liberté (VF\FF) 6394 0,40 %
Alliance fédérale (FA) 4153 0,26 %
Afrikaner EenheidsBeweging (AEB) 2854 0,18 %
Inkatha Freedom Party (IFP) 2895 0,18 %
Autres 5166 0,32 %

Élections 2004[modifier | modifier le code]

Élections nationales d'avril 2004[modifier | modifier le code]

Parti Leader Votes % ± 1999 Sièges ± 1999
Congrès national africain (ANC) Thabo Mbeki 10 880 915 69,69 +3,34 279 +13
Alliance démocratique (DA) Tony Leon 1 931 201 12,37 +2,81 50 +12
Inkatha Freedom Party (IFP) Mangosuthu Buthelezi 1 088 664 6,97 -1,61 28 -6
Mouvement démocratique uni (UDM) Bantu Holomisa 355 717 2,28 -1,14 9 -5
Démocrates indépendants (ID) Patricia de Lille 269 765 1,7 +1,7 7 +7
Nouveau Parti national (NNP) Marthinus van Schalkwyk 257 824 1,65 -5,22 7 -21
Parti chrétien démocrate africain (ACDP) Kenneth Meshoe 250 272 1,60 +0,17 7 +1
Front de la liberté Plus (FF+) Pieter Mulder 139 465 0,89 -0,20 4 -
Parti chrétien-démocrate unifié (UCDP) Lucas Mangope 117 792 0,75 -0,03 3 -
Congrès Pan Africain (PAC) Motsoko Pheko 113 512 0,73 +0,02 3 -
Parti des minorités (MF) Amichand Rajbansi 55 267 0,35 +0,05 2 +1
Organisation du peuple d'Azanie (AZAPO) Mosiblidi Mangena 39 116 0,25 +0,08 1 -
Parti chrétien démocrate (CDP) Ra Du Plooy 17 619 0,11 +0,11 0 -
Action nationale (NA) Jacobus Frederick Jonker 15 804 0,10 +0,10 0 -
Congrès de la paix et de la justice (PJC) Muhammed Rashad Khan 15 187 0,10 +0,10 0 -
Parti socialiste d'Azanie (SOPA) LT Mabasa 14 853 0,10 +0,04 0 -
Nouveau Parti Travailliste (NLP) Colin Francois du Sart 13 318 0,09 +0,09 0 -
Front uni (UF) T. D. Hlatshwayo 11 889 0,08 +0,08 0 -
Employment Movement of South Africa (EMSA) M. Reitz 10 446 0,07 +0,07 0 -
The Organisation Party (TOP) Bradford Gavin Wood 7 531 0,05 +0,05 0 -
Keep It Straight and Simple (KISS) C.C. Emary 6 514 0,04 +0,04 0 -
Total 15 612 671 100 - 400 -

Élections provinciales d'avril 2004[modifier | modifier le code]

  • Toutes les provinces ont été emportées par l'ANC y compris celle du Cap grâce à son alliance avec le Nouveau Parti national.

Élections 2009[modifier | modifier le code]

Élections nationales du 22 avril 2009[modifier | modifier le code]

Parti Leader Voix % ± 2004 Sièges ± 2004
Congrès national africain (ANC) Jacob Zuma 11 650 748 65,90 −3,79 264 −33[1]
Alliance démocratique (DA) Helen Zille 2 945 829 16,66 +4,29 67 +20[2]
Congrès du Peuple (COPE) Mosiuoa Lekota 1 311 027 7,42 +7,42 30 +30
Inkatha Freedom Party (IFP) Mangosuthu Buthelezi 804 260 4,55 −2,42 18 −5
Démocrates indépendants (ID) Patricia de Lille 162 915 0,92 −0,78 4 0
Mouvement démocratique uni (UDM) Bantu Holomisa 149 680 0,85 −1,43 4 -2
Front de la liberté Plus (FF+) Pieter Mulder 146 796 0,83 −0,06 4 0
Parti chrétien démocrate africain (ACDP) Kenneth Meshoe 142 658 0,81 −0,79 3 −1
Parti chrétien-démocrate unifié (UCDP) Lucas Mangope 66 086 0,37 −0,38 2
Congrès Pan Africain (PAC) Motsoko Pheko 48 530 0,27 −0,46 1 - 2
Parti des minorités (MF) Amichand Rajbansi 43 474 0,25 −0,10 1 −1
Organisation du peuple d'Azanie (AZAPO) Mosibudi Mangena 38 245 0,22 −0,03 1 0
Autres non précisé 0 -
Total 17 680 729 100 - 400 -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À la veille du scrutin, l'ANC disposait de 297 sièges à la suite du ralliement en cours de mandat des élus du NNP et de plusieurs autres partis
  2. À la veille du scrutin, la DA disposait de 47 sièges à la suite du ralliement en cours de mandat de trois de ses élus à d'autres partis

Articles connexes[modifier | modifier le code]