Élections à la Chambre des conseillers du Japon de 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections à la Chambre des conseillers du Japon de 2019
124 des 245 sièges de la Chambre des conseillers
Corps électoral et résultats
Inscrits 105 886 064
Votants 51 666 697
48,79 %  −5,9
Votes blancs et nuls 1 394 498
Shinzō Abe.jpg Parti libéral-démocrate – Shinzō Abe
Voix 17 712 373
35,37 %
 −0,5
Sièges obtenus 113  −12
Yukio Edano 201210.jpg Parti démocrate constitutionnel – Yukio Edano
Voix 7 917 721
15,81 %
 +2,3
Sièges obtenus 32  +4
Natsuo Yamaguchi.jpg Kōmeitō – Natsuo Yamaguchi
Voix 6 536 336
13,05 %
Sièges obtenus 28  +3
Ichiro Matsui Ishin IMG 5775 20130713 cropped.jpg Parti de l'innovation – Ichirō Matsui
Voix 4 907 844
9,80 %
Sièges obtenus 16  +5
Kazuo Shii in SL Square in 2017.jpg Parti communiste japonais – Kazuo Shii
Voix 4 483 411
8,95 %
 −1,8
Sièges obtenus 13  −1
Yuichiro Tamaki IMG 5649-1 20160903.jpg Parti démocrate du peuple – Yūichirō Tamaki
Voix 3 481 078
6,95 %
Sièges obtenus 21  −6
Président de la chambre
Sortant Élu
Chūichi Date (en)
Parti libéral-démocrate
Akiko Santō
Parti libéral-démocrate

Les élections à la Chambre des conseillers du Japon de 2019 (第25回参議院議員通常選挙, dai-nijūgo-kai Sangiin giin tsūjō senkyo?, littéralement « 25es élections régulières des membres de la Chambre des conseillers ») ont lieu le 21 juillet 2019 afin de renouveler 124 des 245 sièges de la Chambre des conseillers du Japon.

Le scrutin donne lieu à une victoire en demi teinte du Parti libéral-démocrate du premier Shinzō Abe. Le PLD arrive en effet largement en tête, mais essuie un recul qui lui fait perdre la majorité absolue, ainsi qu'avec ses alliés la majorité qualifiée des deux tiers qui lui permettait de mettre en œuvre le projet cher au premier ministre d'amender la constitution.

Système électoral[modifier | modifier le code]

Le Japon est doté d'un parlement bicaméral appelé Diète dont la Chambre des conseillers est la chambre haute.

Celle-ci se compose de 248 sièges renouvelés par moitié tous les trois ans, pour des mandats de six ans. Ce total était de 242 avant un amendement de la loi électorale voté en juillet 2018, qui échelonne une augmentation progressive à 248 sièges. Les renouvellements de 2019 et de 2022 se voient chacun attribuer trois sièges supplémentaires à pourvoir, soit 124 en tout. La chambre de 2019 sera ainsi exceptionnellement composée d'un total de 245 sièges jusqu'aux élections suivantes[1].

Les 124 sièges sont par ailleurs pourvus selon un système de scrutin parallèle. 74 sièges le sont à la majorité simple, dont 33 sièges au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions électorales, et 41 au vote unique non transférable dans treize circonscriptions de deux à cinq sièges chacune. Les circonscriptions utilisées correspondent aux préfecture du pays, à l'exception de deux regroupements de deux préfectures chacun, créés en 2015[1].

Enfin, les 50 sièges restant sont pourvus au scrutin proportionnel plurinominal de liste dans une unique circonscription nationale, répartis selon la méthode d'Hondt. Les électeurs ont la possibilité d'effectuer un vote préférentiel pour l'un des candidats de la liste pour laquelle ils votent, afin de faire monter sa place dans celle-ci[1].

Forces en présences[modifier | modifier le code]

Principales forces en présences
Parti Idéologie Chef de file Résultats
en 2016
Parti libéral-démocrate Centre droit
National-conservatisme, nationalisme japonais, libéralisme économique, conservatisme sociétal
Shinzō Abe 35,9 % des voix
120 sièges
Parti démocrate constitutionnel Centre gauche
Social-libéralisme, pacifisme, démocratie directe
Yukio Edano Nouveau
Kōmeitō Centre
Conservatisme, bouddhisme
Natsuo Yamaguchi 13,52 % des voix
25 sièges
Parti démocrate du peuple Centre droit
Social-libéralisme, réformisme, pacifisme, souverainisme
Yūichirō Tamaki Nouveau
Parti de l'innovation Centre droit à droite
Nationalisme japonais, libéralisme économique, néolibéralisme
Ichirō Matsui 9,2 % des voix
12 sièges
Parti communiste Gauche
Socialisme scientifique, pacifisme
Kazuo Shii 10,7 % des voix
14 sièges

Résultats[modifier | modifier le code]

Partie de la chambre pourvue en 2019 uniquement.
Résultats des élections japonaises de 2019[2]
Japon Chambre des conseillers 2019.svg
Partis Circonscriptions Proportionnelle Sièges
Voix % Sièges Voix % Sièges Total
avant
Pas
en lice
Élus Total
après
+/-
Parti libéral-démocrate 20 030 331 39,77 38 17 712 373 35,37 19 125 56 57 113 Decrease2.svg 12
Parti démocrate constitutionnel 7 951 430 15,79 9 7 917 721 15,81 8 28 15 17 32 Increase2.svg 4
Kōmeitō 3 913 359 7,77 7 6 536 336 13,05 7 25 14 14 28 Increase2.svg 3
Parti de l'innovation 3 664 530 7,28 5 4 907 844 9,80 5 11 6 10 16 Increase2.svg 5
Parti communiste japonais 3 710 768 7,37 3 4 483 411 8,95 4 14 6 7 13 Decrease2.svg 1
Parti démocrate du peuple 3 256 859 6,47 3 3 481 078 6,95 3 27 15 6 21 Nv
Reiwa Shinsengumi 214 438 0,43 0 2 280 253 4,55 2 0 0 2 2 Nv
Parti social-démocrate 191 820 0,38 0 1 046 012 2,09 1 2 1 1 2 Steady.svg
Parti pour la protection des Japonais contre NHK 1 521 344 3,02 0 987 885 1,97 1 0 0 1 1 Nv
Parti d'Hidemitsu Sano 215 181 0,43 0 269 052 0,54 0 0 0 0 0 Nv
Parti de la réalisation du bonheur 187 491 0,37 0 202 279 0,40 0 0 0 0 0 Steady.svg
Parti de l'olivier 91 675 0,18 0 167 898 0,34 0 0 0 0 0 Nv
Parti pour la libération du travail 75 317 0,15 0 80 056 0,16 0 0 0 0 0 Nv
Parti japonais indépendant 75 317 0,15 0 0 0 0 0 Nv
Indépendants 5 335 641 10,59 9 10 8 9 17 Increase2.svg 7
Suffrages exprimés 50 363 771 97,47 50 272 199 97,30
Votes blancs et invalides 1 308 151 2,53 1 394 498 2,70
Total 51 671 922 100 74 51 666 697 100 50 242 121 124 245 Increase2.svg 3
Abstentions 54 214 142 51,20 54 219 367 51,21
Inscrits / participation 105 886 064 48,80 105 886 064 48,79

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « IPU PARLINE database: JAPON (Sangiin), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le 23 juillet 2019).
  2. (ja) « 参院選 2019 - 参議院選挙 - NHK選挙WEB », sur www.nhk.or.jp (consulté le 12 août 2019)