Élection sénatoriale américaine de 2010 au Massachusetts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2008 Drapeau du Massachusetts 2012 Suivant
Élection sénatoriale américaine de 2010 au Massachusetts
19 janvier 2010
Sbrownofficial.jpg
Scott BrownParti républicain
Voix 1 168 107
  
51,9 %
Martha Coakley crop.jpg
Martha CoakleyParti démocrate
Voix 1 058 682
  
47,1 %
Carte électorale
Carte
Sortant
Élu
Résultats de l'élection par comtés (en haut) et par communes (en bas)
 
Résultats de l'élection par comtés (en haut) et par communes (en bas)
Résultats de l'élection par comtés (en haut) et par communes (en bas)

L'Élection sénatoriale américaine de 2010 au Massachusetts a eu lieu le 19 janvier 2010. Conformément à la loi du Massachusetts, après le décès, la démission ou la destitution d'un membre du Congrès, une élection partielle doit se tenir dans les 145 à 160 jours, qui suivent la vacance de la fonction[1]. Le vainqueur servira du 26 janvier 2010 au 3 janvier 2013. Le républicain Scott Brown a remporté l'élection avec près de 52 % des voix[2].

Contexte pré-électoral[modifier | modifier le code]

Le 7 novembre 2006, Edward Kennedy est réélu avec 69,30 % des voix, pour un neuvième mandat au Sénat des États-Unis[3]. En mai 2008, suite à un malaise, le Massachusetts General Hospital lui diagnostique une tumeur au cerveau[4]. Il devient ensuite le sénateur le plus absent du Sénat, en ne votant que 9 lois sur 270[5]. Le 25 août 2009, il décède des suites de sa maladie, à l'âge de 77 ans[6]. Edward Kennedy, qui reconnaît lui-même que la réforme de santé était le "combat de sa vie", a écrit quelques jours avant sa mort, une lettre[7] au Gouverneur du Massachusetts Deval Patrick, pour qu'il change la loi électorale afin que ce dernier puisse nommer un sénateur intérimaire, avant une élection partielle. Cette manœuvre permettrait aux démocrates de conserver leur super-majorité de 60 sièges et ainsi d'empêcher les manœuvres d'obstruction des républicains[8]. Les parlementaires du Massachusetts modifient alors la loi électorale[9] et le 23 septembre 2009, Deval Patrick nomme Paul Kirk comme successeur temporaire à Kennedy[10].

Élections primaires[modifier | modifier le code]

En haut, des supporteurs de Martha Coakley et en bas, des supporteurs de Scott Brown
 
En haut, des supporteurs de Martha Coakley et en bas, des supporteurs de Scott Brown
En haut, des supporteurs de Martha Coakley et en bas, des supporteurs de Scott Brown

Le 9 décembre 2009 se déroulent les élections primaires. Chez les démocrates, le procureur général Martha Coakley se classe première avec 46,71 %, contre 27,82 % au représentant fédéral Mike Capuano, 13,39 % à Alan Khazei et 12,08 % à Steve Pagliuca[11]. Chez les républicains, le sénateur d'État Scott Brown remporte largement l'investiture avec 89,40 %, contre seulement 10,60 % à son adversaire Jack E. Robinson[12]. Joseph L. Kennedy sera candidat indépendant.

Débats télévisés[modifier | modifier le code]

Les trois candidats à cette élection ont tous participé aux trois débats. Le premier a eu lieu au Jim & Margery show de Boston le 5 janvier, et fut diffusé par la chaîne de télévision locale WTKK. Le 8 janvier, se tient le second débat qui était organisé à Springfield et retransmis par WGBY-TV. Enfin le dernier débat se déroula le 11 janvier, au Edward M. Kennedy Institute de l'Université du Massachusetts[13].

Positionnement idéologique[modifier | modifier le code]

Candidats Martha Coakley[14] Scott Brown[15]
Avortement Favorable Favorable, sous certaines conditions
Droit de porter des armes Favorable, avec des restrictions Favorable, sans aucune restriction
Environnement Favorable Favorable
Mariage homosexuel Favorable Contre
Peine de mort Position contradictoire Favorable, dans certains cas
Plan de relance Favorable Contre
Réforme de santé Favorable Contre
Positionnement global Libérale-Populiste Ultra-Conservateur

Sondages[modifier | modifier le code]

Au départ largement favorite, Martha Coakley a décidé de ne pas faire campagne ; dans le même temps son adversaire républicain Scott Brown a sillonné le Massachusetts à bord d'une camionnette, multipliant les rencontres avec les citoyens[16]. En janvier les deux candidats sont alors au coude-à-coude et quelques jours avant le scrutin le républicain vire en tête.

Élection générale[modifier | modifier le code]

Élection sénatoriale américaine de 2010 au Massachusetts[17]
Partis Candidats Voix % ±%
Parti républicain Scott Brown 1 168 107 51,94 +21,3
Parti démocrate Martha Coakley 1 058 682 47,07 -22,2
Libertaire Joseph Kennedy 22 237 0,99 NC
écart 4,9

Conséquences post-électorales[modifier | modifier le code]

Scott Brown devient donc le 41e sénateur républicain de la haute assemblée, ce qui permettra à son parti de pratiquer le Filibuster, c'est-à-dire l'obstruction parlementaire. Ainsi les démocrates qui perdent leur super-majorité auront davantage de difficulté à faire passer la réforme de santé, puisque Brown s'est engagé a voté contre[18].

Citations[modifier | modifier le code]

« Ce n'est pas le siège des Kennedy qui est en jeu, ce n'est pas le siège des démocrates, c'est le siège du peuple[19]. », Scott Brown.

« Je ne pense pas que Scott Brown va gagner mardi[20]. », Robert Gibbs.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]