Élection présidentielle santoméenne de 2021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élection présidentielle santoméenne de 2021
Président
Sortant
Evaristo Carvalho
ADI

L'élection présidentielle santoméenne de 2021 a lieu le afin d'élire le président de la république démocratique de Sao Tomé-et-Principe[1].

Le président sortant, Evaristo Carvalho, ne se représente pas.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le président sortant Evaristo Carvalho, membre Action démocratique indépendante (ADI), est en cohabitation avec le Premier ministre Jorge Bom Jesus, nommé à la suite de la victoire de son parti le Mouvement pour la libération de Sao Tomé-et-Principe – Parti social-démocrate (MLSTP-PSD) aux élections législatives de 2018, grâce à une alliance avec la coalition Union MDFM-UDD-Parti de convergence démocratique (PCD)[2].

Sao Tomé-et-Principe, considéré comme un pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, bénéficie d'une croissance économique régulière, mais doit faire face à une corruption importante[2].

Système électoral[modifier | modifier le code]

Le président de la République de Sao Tomé-et-Principe est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans, reconductible une seule fois. Est élu le candidat qui réunit la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour. À défaut, les deux candidats arrivés en tête s'affrontent lors d'un second tour, et celui réunissant le plus de suffrages est déclaré élu[3].

Choix des candidats[modifier | modifier le code]

Tableau résumé des candidats déclarés
Candidat Étiquette Fonctions politiques
Jorge Amado Indépendant
(membre du MLSTP-PSD)
Député (au moins 2002-2018)
Elsa Garrido
(44 ans)
Mouvement social-démocrate – Parti vert de Sao Tomé-et-Principe Présidente du MSD-PVSTP (depuis 2017)
Delfim Neves Parti de convergence démocratique - Groupe de réflexion Président de l'Assemblée nationale (depuis 2018)
Député (depuis 2002)
Elsa Pinto Indépendante
(membre du MLSTP-PSD)
Députée (depuis 2018)
Ministres des Affaires étrangères, de la Coopération et des Communautés (2018-2020)
Ministre de la Défense nationale (2008-2010)
Ministre de la Justice, de l'Administration publique et des Affaires parlementaires (2002-2006)
Guilherme Posser da Costa
(68 ans)
Mouvement pour la libération de Sao Tomé-et-Principe – Parti social-démocrate Président du MLSTP-PSD (2005-2010)
Premier ministre (1999-2001)
Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération (1987-1988, 1990-1991, 1994-1996)
Júlio Silva Mouvement des citoyens indépendants – Parti socialiste Ministre de l'Économie
Carlos Vila Nova
(61 ans)
Action démocratique indépendante Député (depuis 2018)
Ministre des Infrastructures, des Ressources naturelles et de l'Environnement (2014-2018)

Majorité gouvernementale[modifier | modifier le code]

De nombreuses possibilités de candidatures sont émises au sein de la majorité présidentielle, notamment celles de Maria das Neves, Première ministre de 2002 à 2004, déjà candidate en 2011 (14 %) et 2016 (24,3 %), pour le MLSTP-PSD et celles de Delfim Neves, président de l'Assemblée nationale, candidat en 2011 (14,4 %), pour le PCD, et Carlos Neves, président de l'Union MDFM-UDD et vice-président de l'Assemblée nationale, pour l'Union MDFM-UDD[4],[5]. Les noms du colonel Victor Monteiro, directeur de cabinet dans anciens présidents Fradique de Menezes et Manuel Pinto de Costa[6] et déjà candidat en 2001, Guilherme Posser da Costa, Premier ministre de 1999 à 2001, Alcino Pinto, président de l'Assemblée nationale de 2012 à 2014, et de Manuel Pinto da Costa, premier président de la République du pays de 1975 à 1991 puis de 2011 à 2016, sont évoqués comme rivaux au sein même du MLSTP-PSD, d'après l'Agence de presse STP-Press — Alcino Pinto décède cependant en [7]. Delfim Neves et Carlos Neves n'ont eux pas de contestation à l'intérieur de leurs partis[4],[8].

Au terme d'une journée de réunion et d'élection au sein du Conseil national (réduit de 600 à 300 membres en raison de la pandémie de Covid-19)[9], Guilherme Posser da Costa est officiellement investi candidat par le MLSTP-PSD le . L'ensemble des autres prétendants confirment leur volonté de se présenter en tant qu'indépendants[10] : Maria das Neves, Victor Monteiro, Jorge Amado, président du parti en 2012, et Elsa Pinto, vice-présidente du parti et ministre des Affaires étrangères de 2018 à 2020, déjà candidate en 2011 (4,4 %)[6]. Aurélio Martins, président du parti de 2011 à 2018, en est l'unique membre à ne pas faire de demande d'investiture[9],[11].

Résultats de l'élection au Conseil national du MLSTP-PSD[12]
Nom Voix %
Guilherme Posser da Costa 236 83,10
Maria das Neves 17 5,99
Jorge Amado 15 5,28
Elsa Pinto 14 4,93
Victor Monteiro 2 0,70

Elsa Pinto et Jorge Amado confirment leurs candidatures dissidentes dans les jours suivants[13],[14] ; ils sont menacés de sanctions par le parti[14].

Membre du Parti de convergence démocratique, Delfim Neves est annonce sa candidature début [15]. Il reçoit le soutien de son parti le [16].

Action démocratique indépendante[modifier | modifier le code]

Président sortant, Evaristo Carvalho est rééligible pour un second mandat[8] mais ne se représente pas. La direction de l'Action démocratique indépendante annonce sur Facebook début la candidature de Carlos Vila Nova, ministre des Infrastructures, des Ressources naturelles et de l'Environnement dans le précédent gouvernement de Patrice Trovoada[17]. Elle est présentée comme davantage consensuelle que celle pressentie de l'ancien Premier ministre controversé Patrice Trovoada[18].

Union pour le progrès et le changement de Principe[modifier | modifier le code]

Figure de l'île de Principe, dont il a été le président du gouvernement régional de 2006 à 2020 et président du principal parti l'Union pour le progrès et le changement de Principe de 2006 à 2019, José Cassandra est cité à plusieurs reprises comme un candidat probable à l'élection présidentielle. Il a quitté le pouvoir local et désigné son successeur, Filipe Nascimento, qui le remplace dans l'ensemble de ses fonctions[4].

Parti vert de Sao Tomé-et-Principe[modifier | modifier le code]

Elsa Garrido, présidente du Mouvement social-démocrate – Parti vert de Sao Tomé-et-Principe, parti qu'elle a fondé en 2017, annonce sa candidature le . Connue pour son engagement écologiste auprès de l'ONG Terra Verde qu'elle a fondé, elle a notamment mené une grève de la faim en 2017 contre l'introduction des OGM[19],[20].

Miques João do Nascimento de Jesus Bonfim, membre à la fois de la Plateforme national pour le développement de Sao Tomé-et-Principe (scission du MLSTP-PSD de 2014[21]) et d'une aile opposée à Elsa Garrido du Parti vert, partis pour lesquels il s'est présenté aux dernières élections législatives, déclare lui aussi sa candidature[22]. Il a tenté en 2019 puis en 2020 de destituer Elsa Garrido de la présidence du Parti vert, sans succès[23].

Mouvement des citoyens indépendants[modifier | modifier le code]

Júlio Silva, ancien ministre de l'Économie et ancien cadre de l'Empresa de Água e Electricidade, déclare sa candidature par voie de presse le [24]. Originaire du district de Caué où il travaille depuis 1986, il est l'un des fondateurs de l'Action démocratique indépendante avant de rejoindre le Mouvement des citoyens indépendants – Parti socialiste — scission du MLSTP-PSD basée à Caué —[25], dont il bénéficie du soutien[16]. Il est notamment soutenu par le député de l'ADI Arlindo Ramos, ancien homme fort du parti[25].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) Óscar Medeiros, « São Tomé e Príncipe: Cerca de 20 pré-candidatos na corrida presidencial », sur VOA, voaportugues (consulté le 7 avril 2021).
  2. a et b (en) Joseph Siegle et Candace Cook, « Elections in Africa in 2021 », sur Africa Center for Strategic Studies, (consulté le 22 janvier 2021).
  3. (la) « IFES Election Guide », sur www.electionguide.org (consulté le 11 mars 2021).
  4. a b et c (pt) Ricardo Neto, « Oito possíveis candidatos às eleições presidenciais são-tomenses de 2021 », sur Agência de Notícias STP-Press, (consulté le 22 janvier 2021).
  5. (pt) Ricardo Neto, « Carlos Neves, líder do MDFM-UDD, admite candidatar-se às presidenciais de 2021 », sur Agência de Notícias STP-Press, (consulté le 22 janvier 2021).
  6. a et b (pt) « MLSTP-PSD anuncia em março o seu candidato às presidenciais são-tomenses », sur Jornal Transparência, (consulté le 23 février 2021).
  7. (pt) Abel Veiga, « Alcino Pinto descansa em paz », sur Téla Nón, (consulté le 20 novembre 2020).
  8. a et b (pt) Ricardo Neto, « Presidente Evaristo Carvalho diz ser “ainda cedo” para falar sobre recandidatura às presidenciais-2021 », sur Agência de Notícias STP-Press, (consulté le 4 février 2021).
  9. a et b (pt) « MLSTP reúne-se para eleger candidato(a) do partido às Eleições Presidenciais », sur Agência de Notícias STP-Press, (consulté le 27 mars 2021).
  10. (pt) Abel Veife, « No MLSTP ninguém sai da corrida presidencial mesmo com os “Tachos” ameaçados », sur Téla Nón, (consulté le 27 mars 2021).
  11. (pt) « MLSTP-PSD anuncia em março o seu candidato às presidenciais são-tomenses », sur Jornal Transparência, (consulté le 27 mars 2021).
  12. (pt) Abel Veiga, « Guilherme Posser é candidato do MLSTP às eleições presidenciais », sur Téla Nón, (consulté le 27 mars 2021).
  13. (pt) Abel Veiga, « “Elsa Pinto é candidata às eleições presidenciais” », sur Téla Nón, (consulté le 27 mars 2021).
  14. a et b (pt) « MLSTP/PSD diz que não vai impedir outros membros de concorrer às presidenciais mas alerta para eventuais sanções », sur Jornal Transparência, (consulté le 27 mars 2021).
  15. (pt) Abel Veiga, « Delfim Neves disse a Evaristo Carvalho que é candidato a sua sucessão », sur Téla Nón, (consulté le 15 avril 2021).
  16. a et b (pt) Ricardo Neto, « PCD decide apoiar candidatura de Delfim Neves as eleições presidenciais de 18 de Julho », sur Agência de Notícias STP-Press, (consulté le 24 avril 2021).
  17. (pt) Abel Veiga, « Carlos Vila Nova é o candidato da ADI às eleições presidenciais », sur Téla Nón, (consulté le 15 avril 2021).
  18. (pt) Óscar Medeiros, « São Tomé e Príncipe: Carlos Vila Nova na corrida presidencial pela ADI », sur VOA Português, (consulté le 16 avril 2021).
  19. (pt) Ricardo Neto, « Elsa Garrido, líder do Partido Verde anuncia candidatura as eleições presidenciais de 2021 », sur Agência de Notícias STP-Press, (consulté le 22 janvier 2021).
  20. (pt) « Elsa Garrido vai disputar as presidenciais de São Tomé e Príncipe », sur VOA, (consulté le 22 janvier 2021).
  21. (pt) Maximino Carlos, « PND apresentado oficialmente em São Tomé e Príncipe », sur Radio France internationale, (consulté le 22 janvier 2021).
  22. (pt) N. M., « Miques Bonfim cidadão Santomense candidata-se às próximas Eleições Presidenciais de 2021 », sur Jornal Transparência, (consulté le 22 janvier 2021).
  23. (pt) Ricardo Neto, « Tribunal dá razão a Elsa Garrido para liderar Partido Verde e chumba oposição de Miques Bonfim », sur Agência de Notícias STP-Press, (consulté le 22 janvier 2021).
  24. (pt) Abel Veiga, « Júlio Silva avança para unir e despartidarizar o país », sur Téla Nón, (consulté le 15 avril 2021).
  25. a et b (pt) Abel Veiga, « Júlio Silva apresenta-se como candidato espontâneo », sur Téla Nón, (consulté le 19 avril 2021).

Article connexe[modifier | modifier le code]