Élection présidentielle kirghize de 2021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élection présidentielle kirghize de 2021
Corps électoral et résultats
Inscrits 3 563 574
Votants 1 395 327
39,16 % en diminution 17,2

Votes blancs et nuls 10 851
Sadyr Japarov (24-02-2021).jpg Sadyr Japarov – Mekentchil
Voix 1 105 248
79,83 %
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Adakhan Madumarov – Kirghizistan uni
Voix 94 741
6,84 %
en augmentation 0,3
Président
Sortant Élu
Talant Mamytov (intérim)
Kirghizistan
Sadyr Japarov
Mekentchil

L'élection présidentielle kirghize de 2021 a lieu de manière anticipée le afin d'élire le président de la République du Kirghizistan.

Le scrutin a lieu à la suite de la démission de Sooronbay Jeenbekov après les manifestations de 2020 au Kirghizistan.

Devenu la figure du mouvement après sa libération de prison, le populiste Sadyr Japarov l'emporte très largement dés le premier tour avec près de 80 % des voix, tandis que son référendum organisé simultanément en faveur d'une présidentialisation des institutions est approuvé à une majorité similaire.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le président Sooronbay Jeenbekov.

Les résultats des législatives d'octobre 2020, entachés d'irrégularités, voient la victoire de trois partis soutenant le président Sooronbay Jeenbekov, qui obtiennent 107 sièges sur 120, dans un contexte d'accusations de fraude électorale et d'achat massif de voix.

Ces résultats débouchent sur des manifestations dans les principales villes du pays au cours desquelles les manifestants prennent le Parlement, les bâtiments de l'administration présidentielle et le siège du gouvernement[1], puis libèrent de sa prison l'ancien président Almazbek Atambaev, accusé de corruption selon des motifs jugés motivés politiquement par ses partisans et lui-même[2]. L'ancien Premier ministre Sapar Isakov et l'ancien chef d'état-major Farid Niyazov sont également libérés dans la foulée[3].

Les manifestants réclament la démission du chef de l'État et la tenue de nouvelles élections. Le , affirmant que la situation est « sous contrôle », ce dernier annonce avoir demandé à la commission électorale d'examiner les plaintes pour irrégularités, voire d'annuler le scrutin, ce qu'elle fait le jour même[4].

Sadyr Japarov

L'opposition revendique quant à elle la prise du pouvoir et nomme Sadyr Japarov, lui aussi libéré de prison, au poste de Premier ministre, ainsi que Kursan Asanov à celui de ministre de l'Intérieur[5],[4]. L'opposition affirme également avoir pris le contrôle des forces de sécurité et du parquet[6]. Plus tard dans la journée, un Conseil de coordination est mis en place par sept partis d'opposition : Ata Meken, Respublika, Kirghizistan uni, le SDPK, Zamandash et Bir Bol[7]. Dans la soirée, le Premier ministre sortant Koubatbek Boronov démissionne, et Myktybek Abdyldayev est élu président du Conseil suprême[8]. Sadyr Japarov est ensuite élu formellement Premier ministre par intérim par le Parlement[9]. Sa nomination est cependant contestée par le Conseil de coordination[10]. Il annonce des législatives dans les deux à trois mois[10].

Le , alors que le président demeure introuvable[11], une partie des députés lancent une procédure de destitution[12]. Après avoir exclu de démissionner[13], il en accepte le principe à condition qu'un nouveau gouvernement soit approuvé[14].

Le , les partis Respoublika, Ata-Meken, Bir Bol et Réforme désignent Ömürbek Babanov, arrivé second durant la dernière présidentielle, comme candidat au poste de Premier ministre et Toktogaziev comme premier vice-Premier ministre[15]. Cet accord reçoit également le soutien de l'ancien président Atambaev[16]. Peu après, Toktogaziev est blessé lors de heurts entre ses partisans et ceux de Japarov et transporté inconscient à l'hôpital[17]. L'état d'urgence est décrété dans la foulée[16].

Le , Sadyr Japarov est confirmé au poste de Premier ministre par un vote du Conseil suprême[18]. L'élection de Japarov est cependant contestée par une partie des députés[19]. Almazbek Baatyrbekov a été nommé Premier ministre par intérim par le président Jeenbekov[20]. Le décret de nomination de Japarov est envoyé le au président pour signature[21]. Celui-ci le retourne au Parlement[22].

Sa désignation est de nouveau approuvée par le Parlement le [23] et le président signe son décret de nomination dans la foulée[24]. Alors que Japarov réclame sa démission immédiate, le président Jeenbekov annonce démissionner une fois les nouvelles législatives tenues[25],[26]. Il démissionne finalement le lendemain[27]. Dans la soirée du , arguant que le président du Parlement a décliné le poste, Japarov annonce assurer l'intérim à la tête de l'État[28].

La commission électorale annonce que le scrutin pourrait se tenir le [29]. Le , le Parlement reporte le scrutin. Le scrutin doit se tenir après une réforme constitutionnelle[30],[31]. Le , le président Japarov annonce la tenue des scrutins législatif et présidentiel avant , après la réforme constitutionnelle[32]. Le , la commission électorale fixe la date du scrutin au [33],[34].

Système électoral[modifier | modifier le code]

Le président kirghize est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de 6 ans non renouvelable. Est élu le candidat ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour. À défaut, un second tour est organisé entre les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de votes, et celui qui arrive en tête est déclaré élu.

Candidats[modifier | modifier le code]

Logo de la campagne électorale de Japarov.

Les candidatures peuvent être déposées jusqu'au [35]. Il y a eu 48 précandidatures[36]. Parmi eux, 20 ont déposé leur dossier de candidature[37] et 19 ont été retenus[38],[39].

Le président par intérim Sadyr Japarov annonce vouloir se présenter si la Constitution est modifiée de façon à lui permettre de participer au scrutin[40]. Il annonce plus tard qu'il a l'intention de démissionner du poste de président par intérim dans le but de se présenter[41].

Le , Adakhan Madumarov, dirigeant de Kirghizistan uni, annonce à son tour qu'il a l'intention d'être candidat[42].

En début novembre, l'historien Kuban Choroev dépose sa candidature[43],[44],[45].

L'ancien président du Conseil suprême Kanatbek Isaïev annonce sa candidature le [46].

Les autres candidats sont Aymen Kasenov, Babur Tolbayev, Ravshan Jeenbekov, Rashid Tagaev, Eldar Abakirov, Jenishbek Baiguttiev, Arstanbek Abdyldayev, l'ancien ministre de l'Intérieur Kursan Asanov, Baktybek Kalmamatov, Myktybek Arstanbek, Abdil Segizbaev, l'ancien vice-Premier ministre Ulukbek Kochkorov, Kanybek Imanaliev, Imamidin Tashov et Klara Sooronkulova[38].

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats de la présidentielle kirghize de 2021[47],[48],[49]
Candidats Partis Premier tour
Votes %
Sadyr Japarov Mekentchil 1 105 248 79,83
Adakhan Madumarov Kirghizistan uni 94 741 6,84
Babur Tolbayev Indépendant 32 979 2,38
Myktybek Arstanbek Bir Bol 23 583 1,70
Abdil Segizbaev Indépendant 20 335 1,47
Imamidin Tashov Indépendant 16 383 1,18
Klara Sooronkulova Réforme 14 005 1,01
Aymen Kasenov Indépendant 12 684 0,92
Ulukbek Kochkorov Birimdik 9 397 0,68
Kanatbek Isaïev Kirghizistan 8 038 0,58
Kursan Asanov Indépendant 6 996 0,51
Eldar Abakirov El Uchun 6 893 0,50
Baktybek Kalmamatov Indépendant 6 885 0,50
Ravshan Jeenbekov Indépendant 2 652 0,19
Kanybek Imanaliev Indépendant 2 490 0,18
Jenishbek Baiguttiev Indépendant 1 337 0,10
Arstanbek Abdyldayev Indépendant 1 157 0,08
Aucun d'entre eux 18 673 1,35
Votes valides 1 384 476 99,22
Votes blancs et nuls 10 851 0,78
Total 1 395 327 100
Abstention 2 168 247 60,84
Inscrits / participation 3 563 574 39,16

Conséquences[modifier | modifier le code]

Le scrutin est une large victoire pour le populiste Sadyr Japarov, qui l'emporte dés le premier tour[50],[51]

Après son élection, Japarov annonce des législatives pour le mois de mai[52]. Il déclare par la suite que « la minorité doit se soumettre à la majorité » et promet une « dictature de la loi et de la justice », tandis que la mission d'observation de l'OSCE note une inégalité des chances des candidats[53],[54].

Une nouvelle constitution doit être rédigée dans les deux mois[52], puis soumise à référendum[55].

Le 21 janvier, au lendemain de l'annonce des résultats définitifs, Japarov démissionne de la tête du gouvernement. Artem Novikov poursuit son intérim à la tête du gouvernement[56]. L'investiture est prévue le 28 janvier suivant[57],[58].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kirghizistan: des manifestants envahissent le siège du gouvernement (média) », sur RFI, RFI, (consulté le ).
  2. (en) « Ex-Kyrgyz president Atambayev released from detention center », sur TASS (consulté le ).
  3. (en) « Opposition in Kyrgyzstan claims power after storming government buildings », sur Gulf-Times, gulftimes, (consulté le ).
  4. a et b « Kirghizistan : les résultats des législatives annulés après des affrontements », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  5. (en) Olga Dzyubenko, Vladimir Pirogov, « Opposition in Kyrgyzstan claims power after storming government buildings », sur U.S., Reuters, (consulté le ).
  6. « Le Kirghizstan secoué par une contestation post-électorale », sur Les Echos, (consulté le ).
  7. (ru) « LIVE: ЦИК отменила результаты выборов в парламент, чиновников смещают с их должностей. Что происходит после захвата Белого дома », sur KLOOP.KG - Новости Кыргызстана, kloop.kg,‎ (consulté le ).
  8. (en) Reuters Staff, « Kyrgyz PM Boronov resigns, new speaker named: report », sur U.S., Reuters, (consulté le ).
  9. (ro) « Sadyr Japarov nominated for Prime Minister », sur akipress.com (consulté le ).
  10. a et b « Kirghizstan: la crise politique se poursuit, le président sous pression », sur LExpress.fr, lexpress, (consulté le ).
  11. (en) « Kyrgyz leader missing as power vacuum persists », sur France 24, FRANCE24.English, (consulté le ).
  12. Andrew Osborn, Olga Dzyubenko, « Russia says Kyrgyzstan is in chaos and needs stabilising », sur FR, Reuters, (consulté le ).
  13. « Asie centrale – Le président kirghize prêt à démissionner », sur Tribune de Genève (consulté le ).
  14. « Kirghizistan: le président se déclare «prêt à démissionner» », sur Le Figaro.fr, lefigaro, (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  15. (en) « Four parties nominate Omurbek Babanov for post of Prime Minister », sur 24.kg.
  16. a et b Reuters, « Kirghizistan: Etat d'urgence à Bichkek, l'armée chargée de ramener l'ordre », sur Challenges, (consulté le ).
  17. (en) « Riots in Bishkek: Tilek Toktogaziev injured on Ala-Too square », sur 24.kg.
  18. « Kirghizistan : l’ancien président de nouveau arrêté, un nouveau premier ministre nommé », sur Le Monde,
  19. « La légitimité du nouveau Premier ministre fait débat », sur Le Matin, lematin.ch, (consulté le ).
  20. (pt) « First Deputy Prime Minister Almazbek Batyrbekov performs PM's duties - AKIpress News Agency », sur akipress.com (consulté le ).
  21. (en) « Parliament's resolution approving Sadyr Japarov's government arrives in President's Administration - AKIpress News Agency », sur akipress.com (consulté le ).
  22. (es) « President Jeenbekov to return resolution approving Sadyr Japarov as PM to Parliament », sur akipress.com (consulté le ).
  23. (en) « Parliament of Kyrgyzstan approves Sadyr Japarov as Prime Minister », sur akipress.com (consulté le ).
  24. (ru) Baktygul OSMONALIEVA, « President signs decree appointing Sadyr Japarov as Prime Minister of Kyrgyzstan », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  25. (en) « Sadyr Japarov on meeting with President Jeenbekov: He will resign, last moments in talks remain », sur akipress.com (consulté le ).
  26. (en) « President Jeenbekov to resign after parliamentary elections - press secretary », sur akipress.com (consulté le ).
  27. (ru) Darya PODOLSKAYA, « President of Kyrgyzstan resigns », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  28. « Le Premier ministre du Kirghizistan revendique avoir pris les fonctions présidentielles », sur Libération.fr, Libération (consulté le ).
  29. (ru) Baktygul OSMONALIEVA, « Repeat parliamentary elections could be held on December 20 in Kyrgyzstan », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  30. (ru) Jazgul MASALIEVA, « Parliament of Kyrgyzstan adopts bill delaying parliamentary elections », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  31. (ru) Jazgul MASALIEVA, « Sixth convocation of Parliament of Kyrgyzstan to work until summer 2021 », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  32. (en) « Presidential and parliamentary elections to be held after constitutional reform - Sadyr Japarov », sur akipress.com (consulté le ).
  33. « Kirghizstan », sur La Presse, LaPresseFB, (consulté le ).
  34. (en) RFE/RL's Kyrgyz Service, « Kyrgyzstan Schedules Early Presidential Election For January 10 », sur RadioFreeEurope/RadioLiberty, rferl (consulté le ).
  35. (ru) Darya PODOLSKAYA, « Presidential elections: Nomination of candidates to last until November 15 », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  36. (ru) Darya PODOLSKAYA, « Presidential elections: Another candidate withdraws from race in Kyrgyzstan », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  37. (ru) Darya PODOLSKAYA, « Presidential elections: 20 candidates submit signature sheets by midnight », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  38. a et b (ru) Darya PODOLSKAYA, « Presidential elections: 14 candidates transfer electoral deposit », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  39. (ky) « Шайлоо өнөктүгүнүн кезектеги этабы аяктады – КР Президентинин кызмат ордуна талапкерлер кол коюу барактарын тапшырышты жана шайлоо күрөөсүн төлөштү - КР БШК », sur Кыргыз Республикасынын шайлоо жана референдум өткөрүү боюнча борбордук комиссиясы,‎ (consulté le )
  40. (en) Story by Reuters, « Kyrgyzstan's acting president may seek constitution change to run for full term », sur CNN, (consulté le ).
  41. (en) Jazgul Masalieva, « Sadyr Japarov intends to run for presidency », sur 24.kg, (consulté le ).
  42. (en) Darya Podolskaya, « Presidential elections: Adakhan Madumarov to run for office », sur 24.kg, (consulté le ).
  43. (en) « Former governor of Jalal-Abad region to run for President of Kyrgyzstan », sur AKIPress.
  44. (en) « Arstan Alai, Kuban Choroev, Nazarbek Nyshanov nominate themselves for presidency », sur AKIPress.
  45. (en) « Kyrgyz Supreme Court Chamber To Look Into Appeal Challenging Delay Of Parliamentary Vote », sur Radio Free Europe/Radio Liberty.
  46. (ru) Darya PODOLSKAYA, « Presidential elections: Kyrgyzstan party nominates Kanat Isaev », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  47. (en) « Информационная избирательная система », sur newess.shailoo.gov.kg (consulté le ).
  48. (ru) « Предварительные итоги досрочных выборов Президента Кыргызской Республики и референдума Кыргызской Республики », sur shailoo.gov.kg (consulté le ).
  49. (ru) « ЦИК КР утвердила результаты досрочных выборов Президента Кыргызской Республики », sur shailoo.gov.kg (consulté le ).
  50. (ru) Darya PODOLSKAYA, « No second round ahead: Sadyr Japarov holds lead in election polls », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  51. « Kirghizistan – Le populiste Japarov remporte largement l’élection présidentielle », sur Tribune de Genève (consulté le ).
  52. a et b (ru) Aida DZHUMASHOVA, « Japarov: Parliamentary elections will be held in May in Kyrgyzstan », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  53. « Kirghizistan: Sadyr Japarov, sorti de prison en octobre dernier et désormais chef d'État », sur RFI, RFI, (consulté le ).
  54. « Kirghizstan: le président élu promet la «dictature de la loi» », sur LEFIGARO, lefigaro (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  55. (ru) Aida DZHUMASHOVA, « Sadyr Japarov tells about reforms in Kyrgyzstan », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  56. (en) « Sadyr Japarov steps down as Prime Minister, Kyrgyz government resigns », sur akipress.com (consulté le ).
  57. (ru) Baktygul OSMONALIEVA, « Inauguration of Sadyr Japarov: Preliminary date, place, guests announced », sur 24.kg, www.24.kg, (consulté le ).
  58. (es) « Sadyr Japarov's presidential inauguration set for Jan 28 - AKIpress News Agency », sur akipress.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]